Greg Egan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Egan.

Greg Egan

Nom de naissance Gregory Mark Egan
Activités Romancier, nouvelliste
Naissance 20 août 1961 (52 ans)
Perth, Drapeau de l'Australie Australie
Langue d'écriture Anglais australien
Mouvement Hard science-fiction
Genres Science-fiction
Distinctions Prix Hugo
Prix Campbell
Prix Locus
Ditmar Award

Œuvres principales

Gregory Mark Egan, né le 20 août 1961 à Perth, est un écrivain de science-fiction australien spécialisé en hard science-fiction.

Biographie[modifier | modifier le code]

Greg Egan est un écrivain discret, et les informations biographiques à son sujet sont peu nombreuses.

Il est né en 1961 à Perth en Australie. Diplômé de mathématiques de la University of Western Australia, programmeur informatique de profession, il publie son premier roman, An unusual angle en 1983 mais écrit tout d'abord quelques nouvelles d'horreur avant de se tourner entièrement vers la science-fiction. Dans les années 1990, il publie ainsi une série de nouvelles qui explorent les problématiques de la nature, de la conscience et de sa possible virtualisation.

Greg Egan est végétarien[1], et le thème du végétarisme est fréquemment présent dans ses écrits.

Après la publication de Schild’s ladder en 2002, il abandonne l'écriture et ses fonctions de programmeur quelques années et s'engage dans l'aide aux réfugiés en Australie.

Photographie[modifier | modifier le code]

Il n'existe aucune photographie de Greg Egan disponible sur Internet et l'auteur tient à cela [2]. La photographie d'un homonyme est souvent utilisée par erreur.

Hard science-fiction[modifier | modifier le code]

Les œuvres d'Egan reposent presque toujours sur des connaissances en physique, en biologie et en informatique. Il s'inspire ainsi de théories scientifiques complexes, comme l'étalement quantique (Isolation), les machines autoréplicantes de Von Neumann (La Cité des permutants), la théorie de la grande unification (L'Énigme de l'univers) ou la théorie de l'évolution (Téranésie), dont il se sert à la fois comme base romanesque et comme trame de spéculations philosophiques.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Les dates de référence utilisées sont les dates de publication originale. L'ordre suivi est celui donné par l'auteur. Les références aux traductions françaises sont données s'il y a lieu.

Il existe une catégorie dédiée à ce sujet : Œuvre de Greg Egan.

Romans[modifier | modifier le code]

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Denis Labbé, « Greg Egan ou la Philosophie de la science », Bifrost 45, janvier 2007
  • Alain Sprauel, « Bibliographie des œuvres de fiction de Greg Egan », in Axiomatique (recueil), Le Bélial, 2006

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]