Great Republic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Great Republic
Le quatre-mâts clipper Great Republic
Le quatre-mâts clipper Great Republic

Équipage 120 marins (éqipage originale)
après l'incendie : 60 marins
Gréement quatre-mâts barque, en 1862 trois-mâts carré
Débuts 4 octobre 1853
Longueur hors-tout 122 m
Longueur de coque 104 m
Maître-bau 16 m
Tirant d'eau 7,60 m
Voilure 6 400 m2 (50 voiles, v. originale),
après la reconstruction en 1855 : 5 400 m2 (42 voiles)
Déplacement 6 600 tonnes (5 000 tonnes de cargaison + 1 600 tonnes poids du navire)
Architecte Donald McKay
Capacité 5 000 tonnes max.
Tonnage 4 555 TJB, 4 300 TJN
3 357 TJB, 3 100 TJN en 1855
Vitesse 19 nœuds (sous voile)
Chantier Donald McKay
Armateur Donald McKay, East Boston,
A. A. Low & Bros. (N.-Y. 1854),
J. S. Hatfield (Yarmouth 1866),
Merchant's Trading Company (Liverpool 1868)
Port d’attache Boston Drapeau des États-Unis États-Unis,
New-York (1854),
Yarmouth Drapeau du Canada Canada (1866),
Liverpool Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (1868)

Le Great Republic fut le plus grand clipper marchand en bois jamais construit. Il a été réalisé par le concepteur naval Donald McKay sur son chantier de East Boston.
Le lancement de ce quatre-mâts barque eu lieu le 4 octobre 1853 devant 30 000 à 50 000 spectateurs, parmi lesquels Ferdinand Laeisz[1] l'armateur des Flying P-Liner de Hambourg.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Great Republic a été conçu pour être le plus rentable des voiliers de commerce pour cette ruée vers l'or australien et le commerce dans les mers australes. Il peut transporter le double de tonnage que son meilleur concurrent de l'époque.

Son voyage inaugural le mena de Boston à New York pour y prendre sa première cargaison. Le 27 décembre 1853, alors qu'il est à quai des bâtiments de la Novelty Baking Co. avec deux autres navires marchands, le White Squall et le Joseph Walker , le Great Republic et les deux autres navires subissent un terrible incendie. Les deux premiers navires sont totalement détruits et le Great Republic est brûlé jusqu'à la ligne de flottaison. Le navire est déclaré irréparable et Donald McKay est dédommagé par les assurances.

La carcasse est vendue au capitaine Nathaniel Palmer. Le navire est reconstruit par Sneeden & Whitlock à Greenpoint Long Island dans l'état de New York. La mâture est réduite et avec un tonnage de 3 357 TJB il reste tout de même le plus gros navire marchand.
Il est lancé le 24 février 1855 et fait son voyage inaugural de New York à Liverpool en 13 jours, battant le record de vitesse sur cette liaison. Il battra, jusqu'en 1862, plusieurs record sur les liaisons New York - Liverpool, New York - San-Francisco...

En 1862, le dernier mât est écarté et le Great Republic transformé en trois-mâts carré, le plus grand jamais construit. Dès 1864 à 1868, il reste à quai à Yarmouth au Canada.

En 1868-1869, il est vendu à la Merchants Trading Co. de Liverpool. Il est rebaptisé Denmark et commercera sur la route des Indes.

Le 5 mars 1872, faisant route de Rio de Janeiro vers St-Jean, Nouveau-Brunswick, après un ouragan au large des Bermudes, le navire est abandonné par l'équipage à cause d'une voie d'eau.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Compagnie F. Laeisz
  • Sources: