Great Observatories Origins Deep Survey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Great Observatories Origins Deep Survey, ou GOODS[N 1] (en français Relevé profond des origines par les Grands Observatoires), est un relevé astronomique qui combine les observations approfondies de trois « grands observatoires » de la NASA, à savoir le télescope spatial Hubble, le télescope spatial Spitzer et le télescope spatial X Chandra, accompagnés des données provenant d'autres télescopes spatiaux, comme XMM-Newton, et certains autres des télescopes terrestres les plus puissants au monde. GOODS doit donner aux astronomes la possibilité d'étudier la formation et l'évolution des galaxies de l'univers lointain, c'est-à-dire primordial.

La composante provenant de Hubble du champ GOODS.

GOODS est composé d'images optiques et infrarouges prises avec l'Advanced camera for surveys (caméra avancée pour les relevés) installée sur le télescope spatial Hubble, ainsi que du Very Large Telescope, du télescope de 4 mètres du Kitt Peak National Observatory et des données infrarouges provenant du télescope Spitzer. Ces données sont additionnées aux données pré-existantes dans le domaine des rayons-X collectées par l'observatoire X Chandra et le XMM-Newton de l'ESA. GOODS comporte deux champs de 10' par 16' (minutes d'angle). Le premier est centré sur le Champ profond de Hubble (Nord), coordonnées 12h 36m 55s +62° 14′ 15″, et le second sur le champ profond de Chandra Sud, à 3h 32m 30s -27° 48′ 20″.

Les deux champs de GOODS sont les zones du ciel les plus riches en données en termes de profondeur et de longueurs d'onde couvertes.

Instruments[modifier | modifier le code]

Image composite du Champ Sud de GOODS, résultant d'un relevé approfondi par deux des quatre télescopes géants de 8,20 mètres du Very large telescope de l'ESO.

GOODS se compose des données provenant des observatoires spatiaux suivants :

Images d'Hubble[modifier | modifier le code]

GOODS a utilisé l'Advanced Camera for Surveys d'Hubble avec 4 filtres centrés sur 435, 606, 775 et 850 nm (nanomètres). Il en résulte une carte couvrant trente fois la superficie du Champ profond de Hubble à une magnitude photométrique de sensibilité toutefois inférieure. Il dispose d'une résolution suffisante pour autoriser l'étude d'objets à l'échelle d'1 kpc à des décalages vers le rouge allant jusqu'à 6. Il fournit également des redshifts pour plus de 60 000 galaxies du champ, ce qui correspond à un excellent échantillon pour l'étude des galaxies brillantes à redshift élevé[1].

Le télescope spatial Herschel[modifier | modifier le code]

En mai 2010, les scientifiques ont annoncé que le jeu des données infrarouges du télescope spatial Herschel allait être adjoint à celui de GOODS, après une analyse initiale des données par l'instrument PACS and SPIRE d'Herschel. En octobre 2009, Herschel a réalisé des observations du Champ GOODS-Nord, et en janvier 2010, du Champ GOODS Sud. Il a à cette occasion identifié les sources du Fond diffus cosmologique infrarouge[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En anglais, goods peut se traduire par « biens ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. S. V. Beckwith, « The Hubble Ultra Deep Field », The Astronomical Journal, vol. 132, no 5,‎ 2006, p. 1729–1755 (DOI 10.1086/507302, Bibcode 2006AJ....132.1729B)
  2. Herschel Reveals Galaxies In The GOODS Fields In A Brand New Light, spacedaily.com, 12 mai 2009, consulté 13 mai 2009

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]