Great Ape Project

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir GAP.
Chimpanzee.jpg

Great Ape Project (GAP), fondée en 1994, est une organisation internationale de primatologues, de psychologues, de spécialistes de l'éthique et d'autres experts qui préconisent une « déclaration des droits des grands singes » de l'Organisation des Nations unies afin que soient conférés des droits fondamentaux juridiques aux grands singes non-humains comme les chimpanzés, les bonobos, les gorilles et les orang-outans. Les droits proposés sont le droit à vivre, la protection de la liberté individuelle et l'interdiction de la torture.

L'organisation surveille également l'activité individuelle des grands singes aux États-Unis grâce à un programme de recensement. Une fois que ces droits seront établis, GAP compte exiger la libération des grands singes en captivité.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Marc Bekoff, Encyclopedia of Animal Rights and Animal Welfare, vol. 1, ABC-CLIO, Santa Barbara, 2009 (2e éd.), 300 p. (ISBN 9780313352577)
  • (en) Paola Cavalieri et Peter Singer (dir.), The Great ape project : equality beyond humanity, Fourth Estate, Londres, 1993, 312 p. (ISBN 1-85702-126-6)
  • (en) Daniel A. Dombrowski, « The Great Ape Project and Slavery » in Babies and beasts: the argument from marginal cases, University of Illinois Press, Urbana, 1997, p. 141-156 (ISBN 9780252066382)
  • (en) The great ape project census : recognition for the uncounted (préface de Peter Singer), Great Ape Project (GAP) Books, Portland, Or., 2003, 268 p. (ISBN 0974675709)
  • (en) Nora Ellen Groce et Jonathan Marks, « The Great Ape Project and disability rights : Ominous undercurrents of eugenics in action », in American anthropologist, 2000, vol. 102, no 4, p. 818-822

Lien externe[modifier | modifier le code]