Graus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Graus
Blason de Graus
Héraldique
Drapeau de Graus
Drapeau
Mairie
Mairie
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Aragon
Province Huesca
Comarque Ribagorce
Maire
Mandat
María Victoria Celaya Cosculluela (PSOE)
2007
Code postal 22430
Démographie
Gentilé Grausino, na
Population 3 472 hab. (2007)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 11′ N 0° 20′ E / 42.18, 0.3442° 11′ Nord 0° 20′ Est / 42.18, 0.34  
Altitude 469 m
Superficie 29 980 ha = 299,8 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Graus

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Graus
Liens
Site web www.graus.es

Graus est une municipalité espagnole de la province de Huesca, de la communauté autonome d'Aragon, au confluent des rivières Esera et Isabena, au sud de la Ribagorce, comarque dont elle est la capitale administrative. Ses 2750 Grausinos font de Graus la plus peuplée des municipalités ribagorciennes, qui totalisent 4000 habitants. On peut y entendre le grausino, forme basse ribagorcienne de l'aragonais.

Géographie[modifier | modifier le code]

La limite municipale de Graus englobe aujourd'hui, d'une part les villages Aguilar, Aguinalíu, Bellestar, Benavente de Aragón, Castarlenas, Centenera, Ejep, Güel, Juseu, Panillo, La Puebla de Fantova, La Puebla del Mon, Pueyo de Marguillén, El Soler, Torre de Ésera, Torre de Obato, Torrelabad, Torres del Obispo et Las Ventas de Santa Lucía, et, d'autre part, les hameaux inhabités Cancer, Erdao, Fantova, Grustán, Pano, Portaespana et Torruella de Aragón.

Histoire[modifier | modifier le code]

Comme en témoignent les vestiges découverts sur le site de "La Force" vers le rocher de Morral une population était déjà présente dès le paléolithique.

Dans le sillage de l'Islam, Graus a été reconquise par les chrétiens en 1083 par Sancho Ramirez à la bataille de Graus, en 1064, après la mort de Ramiro I au siège de Graus.

Sobrarbense fut cédée au monastère de Saint-Victorien d'Asan, offrant à la cité de Graus une période de reconstruction et de repeuplement grâce aux multiples privilèges apportés par le monastère. Le monarque Pedro II accorda à la ville le titre de « très noble et très ancienne », qui reste d'actualité à ce jour.

Une clé pour la tradition locale a eu lieu en 1415 quand, en route pour la France, le frère dominicain Vicente Ferrer Valence a visité le village, plus tard canonisé, qui a apparemment fini dans Graus Bardaxi invité par Berenguer, les deux ont été commissaires trois ans plus tôt à Caspe, qui a été résolue de manière pacifique le problème difficile de la succession de la couronne d'Aragon. Le Valencia Saint prêcha avec grand succès et rendit grâce à la ville un crucifix est conservée et vénérée dans son église paroissiale. Les principales festivités de la ville 13 et septembre 14 sont dédiés à San Vicente Ferrer et le Saint-Christ, comme étant détenus à la mémoire de la visite et le don apprécié.

Graus

Des siècles plus tard, en 1588, Philippe II a instauré le marché hebdomadaire tous les lundis qui a duré jusqu'à aujourd'hui. Pour ceux-ci doivent être ajoutés plus tard les foires de Santa Lucia, accordée par Charles II en 1681, et mai (aujourd'hui Propirineo)

Dans le XVIe et XVIIe Graus bénéficie du mécénat qui lui vaut une splendeur économique favorable au renforcement du grand palais-maisons qui se situe dans la majestueuse Plaza Mayor. Construction de la Basilique de Notre Dame du Rocher.

Dans les années 1920 Graus intègre les termes de Barasona et Benavente de Aragón. Dans les années 1960 incorpore les modalités de Aguinalíu, Panillo, Puebla et de Fantova Torruella d'Aragon. Et dans les années 1970 la ville absorbe Juseu Güell et Tours.

Démographie[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cette ville comporte un patrimoine historique et culturel parfaitement conservé. Un ensemble de fresques recouvre les façades de nombreuses maisons.

Dissimulée au centre de la vielle-ville, la plaza de Espana se trouve entourée d'arcades en pierre. Les maisons à colombage et l'hôtel de ville sont du XVIe siècle. La maison de Tomas de Torquemada, l'Iquisiteur Général se situe dans les étroites rues du Barricho, qui est le vieux quartier de Graus.

Fresque sur une façade de Graus.
Fresque sur la plaza de Espana à Graus.

Fêtes[modifier | modifier le code]

  • La Fête Patronale se déroule chaque année du 12 au 15 septembre et permet de célébrer le Christ Saint et Saint Vincent Ferrer. Elle est reconnue d'intérêt touristique national, en raison de la variété et de la richesse des traditions qu'elle donne l'occasion de faire revivre : danses traditionnelles au son de la cornemuse aragonaise, défilés de géants et de grosses têtes, détonations de mousquetons, chants d'aubades, repas champêtre en commun ; la Mojiganga est une véritable représentation théâtrale traditionnelle héritée du moyen âge. Elle est écrite et jouée par les Grausinos, et permet aux villageois d'exprimer leurs revendications aux Autorités sur un mode picaresque. Pris dans leur ensemble, tous ces actes festifs traditionnels et les beaux spectacles qui les complètent rendent cette Fête Patronale inoubliable à tout visiteur.
  • La Fête de la Saucisse, plat typique de la région, se déroule chaque année vers fin juillet ; elle consiste à cuisiner d'un seul tenant une saucisse aussi longue que possible (plusieurs dizaines de mètres) dans l'une des principales rues du village, pour ensuite la partager dans la rue entre les centaines, voire les milliers de convives présents. Depuis une édition particulièrement remarquable de cette fête, Graus détient ainsi le record de la saucisse la plus longue du monde.

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Joaquín Costa, homme politique, juriste, économiste et historien espagnol

Jumelage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]