Graphisme d'information en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Graphique d'information expliquant comme Jetstar a transporté 100 millions de passagers en à peine plus de huit ans.

L’infographie de presse désigne le domaine professionnel ayant pour objet les graphes destinés à mettre en image des informations généralement statistiques au moyen de diagrammes. Les formes les plus répandues sont les histogrammes, les diagrammes à bande, sectoriels (ou en camembert), en bâtons ou encore en araignée. Mais elle s'illustre également sous forme de cartes, de schémas ou de toute image servant à synthétiser des informations. L'infographie de presse, dans sa partie illustrative de l'information, s'est substituée au métier de reporter-dessinateur dès le début des années 1980.

Historique[modifier | modifier le code]

La première agence de presse d'infographie a été créée à Paris en 1979 par Jacques Solomiac et Philippe Ovens,[1] Elle s'appelait INGRES (Informations Graphiques et Économiques). Cette agence a été la première agence d'information visuelle inscrite à la Commission Paritaire des Agences de Presse.

Le travail de l'agence INGRES consistait à transcrire en visuels des informations majoritairement économiques et financières. Sur commande l'Agence fournissait aux journaux des graphiques, cartes, illustrations, se rapportant à l'actualité. Le traitement graphique était réalisé "à la main" sur le principe du dessin industriel pour les graphiques et du dessin pour les illustrations et les cartes. INGRES employait deux reporters dessinateurs, une statisticienne, un illustrateur et faisait appel à des "free-lance". INGRES fournissait en graphiques cartes et illustrations une dizaines de journaux parisiens : Le Figaro, Les Échos, Le journal des Finances, ...

En 1983, Jacques Solomiac, fonde avec sa famille l'Agence IDE (Information Documentation Études). Cette agence de presse sera leader du marché national d'infographie pendant plus de dix ans avec une équipe de plus de vingt professionnels : journalistes, illustrateurs et cartographes. IDE a travaillé pour plus de 80 titres de la presse française tous rythmes d'édition confondus : PQR, PQN, presse spécialisée, et institutionnels : publications INSEE par exemple.

L'atout principal de IDE était sa considérable base de données économique, financière et boursière constituée par Jacques Solomiac. Cette base comportait des historiques très profonds sur les valeurs de bourses cotées en France et sur les principales places (New York, Londres, Francfort, Milan, ...) mais aussi les matières premières cotées sur les principaux marchés mondiaux et les cours de change croisés. Avec cette base de données l'agence fournissait un service complet à son client : information plus traitement graphique.

IDE a vécu la mutation de l'arrivée des premiers ordinateurs. En 1985, l'agence a fait l'acquisition de son premier ordinateur : un HP 150 à écran tactile, pour gérer une partie de ses bases de données. Ce sera trois ans plus tard avec la création de l'AFP infographie, sa première concurrente que IDE passera le cap et se dotera d'importants moyens informatiques et d'une flasheuse.

À partir de 1990 les agences d'infographie se multiplient[modifier | modifier le code]

INGRES a été la première, IDE a montré la voie d'un modèle économique solide pour ce métier nouveau. Après l'AFP qui diversifiait son offre en 1988, Jean Schalit crée en 1990, en même temps que le journal "La Truffe", une agence d'infographie : JSI ; puis en 1992 c'est la création de WAG, par deux anciens de Libération et Art Presse est créée en 1994 par Antoine Mazelier, qui secondait Jacques Solomiac comme secrétaire général de l'agence IDE jusqu'en 1993.

Pratique[modifier | modifier le code]

Du point de vue des qualifications en presse, l'infographiste accédera ou non, selon les circonstances, à la fonction de rédacteur graphiste (permanent ou pigiste). Cette qualification, qui donne accès au statut de journaliste (donc assimilé cadre et titulaire de la carte de presse, la carte d'identité des journalistes professionnels délivrée par une commission paritaire), est généralement réservée à des créatifs réalisant et exécutant des mises en pages et parfois des illustrations, infographiques ou illustratives.

Liens externes[modifier | modifier le code]