Grande terrasse de Saint-Germain-en-Laye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

48° 54′ 34″ N 2° 06′ 18″ E / 48.909385, 2.105126 ()

La terrasse vue du Boulingrin.
La terrasse vue du Boulingrin.
 
La terrasse vue du Boulingrin sous la neige.
La terrasse vue du Boulingrin sous la neige.

La grande terrasse de Saint-Germain-en-Laye est une terrasse surplombant la vallée de la Seine à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines). Construite à la fin du XVIIe siècle, elle fait partie du domaine national de Saint-Germain-en-Laye qui comprend en outre le parc et le château.

Description[modifier | modifier le code]

Longue de quelque 2 400 mètres (mais plus certainement 1 000 toises, confortant ainsi la mesure de la toise du Châtelet[réf. nécessaire]) et large d'une trentaine de mètres, la terrasse proprement dite est bordée de tilleuls (nouvellement replantés), avec la forêt de Saint-Germain-en-Laye d'un côté et une vue dégagée sur l'Ouest parisien de l'autre. En particulier, de ce promontoire dominant la Seine et la boucle de Montesson, on aperçoit au loin la tour Eiffel et les tours de La Défense.

Elle possède une « demi-lune » au premier tiers de sa longueur. Un effet de perspective, déclivité jusqu'à la demi-lune puis un léger faux plat, trompe l'œil des promeneurs qui, n'ayant parcouru que le tiers de sa longueur, ont l'impression d'avoir atteint sa moitié.

L'autoroute A14 traverse la terrasse par le tunnel de Saint-Germain sur 1855 mètres. À l'est, le viaduc de Montesson déverse l'autoroute en contrebas de la terrasse.

Historique[modifier | modifier le code]

La grande terrasse de Saint-Germain-en-Laye a été créée par André Le Nôtre sur demande de Louis XIV entre 1669 et 1674. Elle fut construite afin d'agrémenter les jardins du Château-Neuf, dont c'est l'un des seuls vestiges.

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]