Grande synagogue d'Oran

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

35° 42′ 00″ N 0° 39′ 01″ O / 35.700044, -0.650167 ()

Photo de la Grande synagogue d'Oran
Mosquée Abdallah Ben Salam, après les travaux de restauration, en 2011

La Grande Synagogue d’Oran ( arabe : معبد وهران العظيم ), est construite et consacrée en 1880 à l'initiative de Simon Kanoui, mais son inauguration a lieu seulement en 1918. Également connu sous le nom de temple israélite d'Oran, elle est située dans l'ancien Boulevard Joffre, renommé depuis Boulevard Maata Mohamed El Habib.

C'était l'une des plus grandes et des plus magnifiques synagogues d'Afrique du Nord, bien qu’un voyageur britannique du XIXe siècle ne la trouve pas fortement imposante[1].

Après l’indépendance algérienne et le départ des Juifs, la synagogue fait partie des dix-sept lieux de culte juifs confisqués par le gouvernement en 1972[2]. Elle devient la mosquée Abdellah Ben Salam[3] du nom d’un juif médinois converti à l'islam.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Robert Lambert Playfair, Handbook for travellers in Algeria and Tunis, Algiers, Oran, Constantine, Carthage etc., éditions J. Murray 1887, p. 184.
  2. Jewish Property Claims Against Arab Countries, Michael R. Fischbach, Columbia University Press, 2008, p. 155
  3. (en) « Visit the Historical Great Synagogue of Oran » (consulté le 26 mai 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]