Grande raie-guitare

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La grande raie-guitare ou poisson-paille à pois (Rhynchobatus djiddensis) est actuellement classée comme vulnérable (A2d+3d+4d) dans la liste de l’UICN. Cette espèce est une cible de choix pour la pêche car sa chair est excellente. Elle est également la proie des chasseurs d'ailerons.

Aire de répartition[modifier | modifier le code]

On la trouve depuis la Mer Rouge et les côtes Est de l’Afrique jusqu’aux îles Mariane et à la Nouvelle-Calédonie dans l’Océan Pacifique. Elle vit dans les fonds sableux, entre 2 et 50 m de profondeur. Elle peut également être observée dans les eaux saumâtres.

Description[modifier | modifier le code]

La grande raie-guitare peut atteindre une taille de 3,50 m et un poids de plus de 200 kg à l'âge adulte. Son corps allongé se termine par un museau aplati finissant en pointe. Ses yeux sont sur le dessus de la tête. La bouche est positionnée ventralement. Les évents de grande taille sont placés juste derrière les yeux. Deux nageoires pectorales et pelviennes bordent les flancs de la raie. Sur le dessus, à l'arrière des nageoires pelviennes, se trouve la première nageoire dorsale (haute et falciforme). La deuxième nageoire dorsale est plus proche de la nageoire caudale que de la première nageoire dorsale. La nageoire caudale est symétrique. La queue est longue, épaisse et large à sa base. Sa nage ressemble à celle des requins.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Les raies-guitares sont ovovivipares. Les nageoires pelviennes du mâle sont différenciées en organes copulateurs appelés ptérygopodes et permettant une fécondation interne.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Les raies-guitares vivent la plupart du temps enfouies dans le sable en attente d’une proie. Elles se nourrissent essentiellement de proies benthiques (petits poissons, crustacés, invertébrés etbivalves).

Synonymes[modifier | modifier le code]

Ce taxon admet les synonymes suivants :

  • Raja djiddensis (Forsskål, 1775)
  • Rhinobatus djiddensis (Forsskål, 1775)
  • Rhinobatus maculata (Forsskål, 1775)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :