Grande halle de la Villette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

48° 53′ 27″ N 2° 23′ 27″ E / 48.89083, 2.39083 ()

La Grande halle de la Villette en 2012

La Grande halle de la Villette est un bâtiment des anciens abattoirs composé de structures en charpente métalliques construit dans le quartier de la Villette à Paris. Elle se trouve actuellement place de la Fontaine-aux-Lions à l'entrée Sud du parc de la Villette (métro Porte de Pantin).

Depuis la naissance du parc de la Villette à l'emplacement des anciens abattoirs, la Grande halle est devenue une salle accueillant des manifestations culturelles et des salons. L'Établissement public du parc et de la grande halle de la Villette (EPPGHV) en assure, depuis 1993, la gestion et la programmation culturelle.

Elle a été inscrite aux monuments historiques par un arrêté du 2 mars 1979[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Les abattoirs de la Villette en 1867

Ancienne « halle aux bœufs », construite entre 1865 et 1867, le bâtiment appelé aujourd'hui "la Grande halle de la Villette" était la plus grande des trois halles de vente aux bestiaux et la seule à avoir été conservée à son emplacement initial. Elle fut conçue par l'architecte Jules de Mérindol (1815-1888)[2], élève de Victor Baltard, assisté de Louis-Adolphe Janvier.

Lors de son inauguration, elle put contenir 1 360 gros bovins (bœufs, vaches et taureaux), les jours de grands marchés qui se déroulaient tous les lundis et les jeudis. Au fils des ans, ce chiffre monta à 5 000 bestiaux[3],[4], jusqu'à sa fermeture le .

Les deux autres halles plus petites qui l'entouraient et en étaient séparées par de larges avenues, servaient respectivement à abriter : 3 900 moutons pour l'une, à l'ouest ; 1 950 veaux et 3 240 porcs pour l'autre, à l'est[3],[4]. Lors les travaux d'aménagement du parc, si la « halle aux Veaux », très abimée, a été totalement détruite en 1980, seule la « halle aux Moutons » fut complètement démontée en 1986, et achetée par le département de la Seine-Saint-Denis dans l'espoir de la remonter sur un autre site, ce qui n'est toujours pas le cas aujourd'hui (les divers éléments de sa charpente sont donc toujours entreposés dans les locaux d'Affimet, une filiale de Pechiney, à Dammarie-les-Lys en Seine-et-Marne)[5].

La Grande halle a été réhabilitée à deux reprises depuis la création du parc de la Villette par les architecte Bernard Reichen et Philippe Robert, entre 1983 et 1985, puis entre 2005 et 2007. En 1989, elle est, avec le Centre Georges-Pompidou, l'un des deux lieux où seront exposés les Magiciens de la terre, une exposition qui fera date.

Description[modifier | modifier le code]

D'une superficie de 26 000 m2, la Grande halle est un bâtiment composé de structures en charpente de fer et de fonte, longue de 245 mètres, large de 85 mètres, et haute de 19 mètres[6],[7]. Outre son espace d'exposition, elle abrite désormais un hall d'accueil, une librairie et un restaurant.

Autres bâtiments datant des anciens abattoirs[modifier | modifier le code]

Subsistent également sur le parc de la Villette d'autres vestiges des anciens abattoirs de la Villette, eux aussi inscrits pour partie, ou en totalité, aux monuments historiques[8] :

  • le pavillon de la Bourse (à gauche de la Grande halle), ancienne bourse aux bestiaux abritant une criée et actuel théâtre Paris-Villette,
  • le pavillon Janvier (à droite de la Grande halle), ancien bâtiment administratif (services de police et poste) et actuel siège de l'EPPGHV,
  • le pavillon du Charolais (derrière la Grande halle), ancienne buvette du marché aux bestiaux, et actuel TARMAC de la Villette,
  • le pavillon des Maquettes (derrière la Grande halle) abrite désormais l'Association de prévention du site de la Villette (APSV),
  • la fontaine aux Lions de Nubie (face à la Grande halle), construite par Pierre-Simon Girard en 1811, dont les lions furent fondus au Creusot, fut déplacée en 1867 de la place du Château-d'eau (actuelle place de la République) vers la cour du marché aux bestiaux où elle servait d'abreuvoir,
  • la Maison de la Villette (entrée côté Porte de la Villette), ou rotonde des vétérinaires, ancien fondoir à suif, est devenue le WIP Villette,
  • l'ancienne horloge (entrée côté Porte de la Villette), construite en 1877 et actuelle folie horloge.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]