Grande Semaine d'Aviation de la Champagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'affiche de l'évenement.

La Grande Semaine de l'aviation de la Champagne était le premier rendez-vous international aérien qui eut lieu en août 1909.

Lieu[modifier | modifier le code]

Il s'est déroulé sur la commune de Bétheny au nord de Reims qui sera plus tard la B.A 112.

Organisation[modifier | modifier le code]

Le marquis Melchior de Polignac en est l'organisateur en 1909 et 1910. Une succursale du Comité d'Aviation de la Champagne était installée place Royale et un mat donnait les conditions de course.

Pour ce qui était de la construction, elle avait été confiée à Delatouche, architecte, et Monier comme entrepreneur ; l'Union photographique rémoise avait installé des chambres noires de développement, les Postes Télégraphes et Téléphones du bureau de Bétheny avaient installé des cabines téléphoniques dont plusieurs étaient réservées aux reporters, une édition spéciale d'un timbre avait été imprimée. Des pylônes de signalisation utilisant la symbolique marine étaient utilisés autant pour les délimitations du terrain, que pour mesurer les records et donner les conditions de vol. Des tribunes pour les personnalités, une pergola pour les repas, 168 loges louées entre 250 et 1 000 F pour la semaine, un parc pour les automobiles et des hangars pour protéger les avions.

Une palissade entourait la totalité du circuit et le service d'ordre, en plus des gendarmes, était assuré par les 16e et 22e dragons sous le commandement du général Gallet, du 132e de ligne le tout commandé par le chef de la place de Reims le général Valabrègue. Deux antennes médicales assuraient le relais l'une tenue par l'Union des femmes de France.

Pour véhiculer les visiteurs, 186 trains supplémentaires entre Reims et Le Fresnay ont été affrétés par la Compagnie de l'est pour le dernier jour.

Le temps n'a pas été très clément, vent soufflant à plus de 10 m/s, beaucoup de pluie qui avait laissé le terrain très boueux et les roues des avions n'y trouvaient pas l'assise requise, ceux partant d'un rail comme les Wrights étaient légèrement aidés. Il y avait aussi des dirigeables, concourant pour le prix mais aussi prenant des photographies, le colonel-Renard, le Zodiac III.

Personnalités[modifier | modifier le code]

De gauche à droite, Louis Paulhan madame et monsieur le président de la République.

Outre les 38 inscrits, tous ne voleront pas, le Président de la République Armand Fallières est venu avec son épouse Jeanne, le président du Conseil Aristide Briand, le ministre de la guerre Brun promoteur de l'aéronautique et son collègue John French, inspecteur général de l'Armée anglaise. Mais aussi Deutsch de la Meurthe, Jules Gastambie, Léon Levavasseur, le prince Albert Ier de Belgique ont visité cette réunion internationale. Pour les U.S.A, l'ambassadeur Henry White accompagnant Eleanor Roosevelt ont pu assister à la victoire de Glenn Curtiss.

Concours[modifier | modifier le code]

La coupe Gordon-Bennett.

Un grand nombre de prix étaient prévus pour un total de 200 000 F pour l'ensemble, ils étaient répartis :

  • Grand prix de la Champagne et de la ville de Reims, une épreuve de distance sans ravitaillement, remportée par Henri Farman avec 180 km suivi de Latham avec 154 km en 2h18 et de Paulhan et ses 131 km en 2h43.
  • Prix de la vitesse 50 000 F offert par Monopole Heidsieck et Louis Roederer, remporté par Curtiss suivi de Latham.
  • Prix de l'altitude 10 000 F offert par Moët et Chandon, Latham et ses 155 m suivi de Henri Farman|Farman avec 110 m et de Paulhan et ses 40 m.
  • Prix des passagers 10 000 F offert par madame veuve Clicquot Ponsardin, vainqueur Farman sur 10 km.
  • Prix du tour de piste 10 000 F offert par Pommery et Greno, remporté par Blériot suivi de Curtis.
  • Prix des aéronats 10 000 F offert par G.H. Mumm.
  • Coupe internationale Gordon-Bennett, un objet d'art de 12 500 F détenu par le club vainqueur ainsi qu'un prix de 25 000 F au pilote vainqueur, vainqueur Curtis et Blériot deuxième.
  • Prix des mécaniciens où chaque aviateur reçoit 5 F par kilomètre parcouru pour ses mécaniciens, Bruno-Varilla avec 80 km l'a remporté.
  • Prix des ballons sphériques de 5 000 F remporté par Astra.

Participants[modifier | modifier le code]

Les engagements se prenaient au 8 rue Bertin, siège du Comité d'aviation de la Champagne qui vont ici servir comme référence. Le marquis de Polignac comme organisateur et Paul Rousseau comme commissaire sportif.

Les concurrents, les avions et leurs caractéristiques in La Revue aérienne.
  • no 1 Monoplan R.E.P piloté par Robert Esnault-Pelterie mais ne sort pas.
  • no 2 Monoplan R.E.P piloté par F. Laurens ;
  • no 3 et 10 Monoplan R.E.P piloté par M. Guffroy ;
  • no 4 et 26 biplan Wright piloté par Paul Tissandier ;
  • no 5 Biplan Voisin piloté par Jean Gobron ;
  • no 6 Biplan Sommer piloté par Roger Sommer ;
  • no 7 biplan Wright piloté par le comte de Lambert ;
  • no 8 et 9 biplan Curtiss piloté par Glenn Curtiss ;
  • no 11, 13 et 29 monoplan Antoinette piloté par Hubert Latham ;
Le 29 août, accident du Bréguet no 19 publiée in La Revue aérienne.
Les tribunes vues du ciel.
  • no 31 biplan Farman piloté par Roger Sommer ;
  • no 32 biplan Farman piloté par George Bertram Cockburn Écossais ;
  • no 33 Biplan Voisin piloté par Henry Fournier ;
  • no 34 biplan Wright piloté par Schreck ;
  • no 35 Biplan Fernandez piloté par Antonio Fernandez ;
  • no 36 biplan Wright piloté par le comte de Lambert ;
  • no 37 Biplan Voisin piloté par José Luis Sanchez Besa, Chilien ;
  • no 38 Biplan Voisin piloté par Legagneux.
  • Monoplan Antoinette par Ruchonnet[1]
  • Monoplan Antoinette piloté par Demanest
  • Monoplan Antoinette piloté par Bailly

Postérité[modifier | modifier le code]

En 1910[modifier | modifier le code]

Une nouvelle manifestation fut organisée la « seconde grande semaine d'aviation ». Elle eut lieu du 3 au 10 juillet. Elle l'est sous le haut patronage du Gouvernement Aristide Briand (1)[2] : Aristide Briand Président du Conseil, ministre de l'Intérieur et des Cultes, Louis Barthou Ministre de la Justice, Stéphen Pichon Ministre des Affaires étrangères, Georges Cochery Ministre des Finances, Jean Brun (général) Ministre de la Guerre, Auguste Boué de Lapeyrère Ministre de la Marine, Gaston Doumergue Ministre de l'Instruction publique et des Beaux-Arts, Alexandre Millerand Ministre des Travaux publics, des Postes et Télégraphes, Jean Dupuy Ministre du Commerce et de l'Industrie, Joseph Ruau Ministre de l'Agriculture, Georges Trouillot Ministre des Colonies, René Viviani Ministre du Travail et de la Prévoyance sociale, René Renoult Sous-secrétaire d'état aux finances, Albert Sarraut sous-secrétaire d'État à la guerre, Henry Chéron sous-secrétaire d'État à la Marine, Henri Dujardin-Beaumetz Sous-secrétaire d'état aux Beaux-arts la mettant ainsi au plus haut dans l'intérêt public. Localement par le Comité d'aviation de la Champagne et siégeant au Comité directeur le marquis de Polignac, Chandon de Briailles-Mumm, Bertrande Mun, Olry-Roederer, E. Walbaum. Commissaire : G. Castillon de Saint Victor, Paul Rousseau, Edouard Surcouf. Les constructions reprirent celles de l'année précédente, tribunes, hangars, bureau de Poste et de Télégraphe, gare provisoire.

Accidents[modifier | modifier le code]

Dès le premier jour, un accident qui finit par être mortel eut lieu en vol au pilote Wachter, le lendemain sept aéroplanes furent abimés sans atteindre des dégâts non réparables. Le 8 juillet, la baronne Raymonde de Laroche fut aussi victime d'un accident qui la laissait avec plusieurs fractures du bras et le jambe gauche. Des enquêtes de police ont été ouverte pour déterminer les causes de ces accidents avec blessés.

Les prix[modifier | modifier le code]

Avaient été créé :
Prix de la distance sur un vol sans escale :

  • no 1 Labouchère parcourant 340 km en 4h37
  • no 2 Olieslagers parcourant 225 km en 2h55
  • no 3 Tétard parcourant 185 km et
  • no 4 Cattaneo parcourant 180.

Prix de la hauteur :

  • no 1 Latham à 1 384 m 10 000 f
  • no 2 Chavez 1 150 m 5 000 f .

Prix de la Totalisation des distances parcourues :

  • no 1 Olieslagers avec 1 693 km en 19h 11 min 45s gagnant 15 000 f
  • no 2 Weymann avec 1 254 km gagnant 8 000 f
  • no 3 Fischer avec 1 160 km gagnant 4 000 f
  • no 4 Labouchère avec 1 154 km gagnant 3 000 f
  • no 5 Latham avec 926 km
  • no 6 Legangeux avec 875 km
  • no 7 Thomas avec 8 650 km
  • no 8 Kinet avec 677 km
  • no 9 Cataneo avec 595 km
  • no 10 Lindpainter avec 539 km parcourus.

un prix de distance sur un vol ;
un Grand prix de Champagne de 50 000 f :

  • no 1 Antoinette avec 2 601 km parcouru
  • no 2 Blériot avec 2 303 km parcouru
  • no 3 Farman avec 1 902 km parcouru
  • no 4 Sommer avec 1 269 km parcouru

un prix des constructeurs ;
Prix des Dames de 5 000 f remportée par la baronne de Laroche
un prix des dirigeables ; un prix des passagers ; un prix des cerfs-volants ; un prix totalisation des hauteurs ; un prix de vitesse ; un prix des officiers ; un prix des dirigeables ; un prix Michel Ephrusis ; un prix des mécaniciens et aussi
éliminatoire de la coupe Gordon Bennett :

  • no 1 LeBlanc ayant parcouru 100 km en 1h19
  • no 2 Latham ayant parcouru 100 km en 1h24
  • no 3 Labouchère ayant parcouru 100 km en 1h25.

Concurrents[modifier | modifier le code]

Pour les cerfs-volants 
lieutenant Basset, capitaine Madiot.
Pour les aéroplanes 
-
Participant[3] Engin Motorisation
no 1 & no 2 W. de Mumm sur Antoinette
no 3 Léon Bathiat sur Farman
no 4 Étienne Bunau-Varilla sur Voisin
no 6 Michel Efimoff sur Voisin
no 7 Roger Sommer sur biplan Sommer|
no 8 sur Coandă-1910
no 9 Bouvier sur Bréguet
no 10 Charles Van Der Born sur Goupy
Charles avec les gants aide Paulhan et Farman.
no 11 Christiaens sur Goupy
no 13 Fischer sur Farman Gnôme 7 cylindres de 50 ch, magnéto Bosch, hélice Chauvière
no 14 Louis Blériot sur Blériot
no 15 sur Voisin
no 16 Roger Sommer sur triplan Astra
no 18 sur Bréguet
no 19 sur triplan Paulhan
no 20 à 22 Henri Péquet sur Sanchez Besa
no 23 Nicolas Kinet sur Bréguet
no 24 Franck sur Savary
no 26 Hanriot sur Blériot
no 27 Robert Martinet sur Martinet
no 29 Latham sur monoplan Antoinette Antoinette, magnéto Bosch, hélice Normale
no 30 Labouchère sur Deperdussin Antoinette, magnéto Bosch, hélice Normale
no 31 René Thomas sur monoplan Antoinette Antoinette 8 cylindres de 50 ch
Thomas meeting de Reims.jpg
no 32 Charles Wachter sur monoplan Antoinette Antoinette 8 cylindres de 50 ch
no 33 Emile Dubonnet Monoplan Tellier Panhard 4 cylindres de 35 ch
no 34 André Crochon sur biplan Sommer Gnome 7 cylindres de 50 ch
no 35 Emile Ladougne sur biplan Goupy Gnome 7 cylindres de 50 ch
no 36&37 Alfred LeBlanc sur monoplan Blériot Gnome 7 cylindres de 50 ch
no 38 Jean Biélovucie sur biplan Sanchez Besa E.N.V 8 cylindres de 60 ch
no 39 de Ridder sur biplan Voisin E.N.V 8 cylindres de 60 ch
no 40 Henri Brégui sur biplan Voisin E.N.V 8 cylindres de 60 ch
no 41 Métro sur biplan Voisin E.N.V 8 cylindres de 60 ch
no 42 Léon Cheurat sur biplan Farman
no 43 Legagneux sur biplan Sommer Gnome 7 cylindres de 50 ch
no 44 lieutenant Camermann sur biplan Savary E.N.V 8 cylindres de 60 ch
no 45 André Frey sur biplan Savary Gnome 7 cylindres de 50 ch
no 46 Bruneau de Laborie sur biplan Savary E.N.V 8 cylindres de 60 ch
no 47 Lindpainter sur biplan Sommer Gnome 7 cylindres de 50 ch
no 48 Edouard Nieuport sur société Générale d'Aéro-locomotion 2 cylindres de 24 ch
no 49 Niel sur société Générale d'Aéro-locomotion 2 cylindres de 24 ch
no 50 Noguès sur société Générale d'Aéro-locomotion 2 cylindres de 24 ch
no 51 Léon Morane sur monoplan Blériot E.N.V 8 cylindres de 60 ch
no 52 Léon Morane sur monoplan Blériot Gnône 100 HP
no 53 Aubrun sur monoplan Blériot E.N.V 8 cylindres de 60 ch
no 54 Cattaneo sur monoplan Blériot E.N.V 8 cylindres de 60 ch
no 55 Mamet sur monoplan Blériot E.N.V 8 cylindres de 60 ch
no 56 Jean Olieslagers sur monoplan Blériot Gnome 7 cylindres de 50 ch, magnéto Bosch, hélice Chauvière, toile COntinental
no 57 Jean Daillens sur biplan Sommer E.N.V 8 cylindres de 60 ch
no 58 Charles Weymann sur biplan Farman Gnome 7 cylindres de 50 ch, magnéto Bosch, hélice Chauvière, toile Continental
no 59 baronne Raymonde de Laroche sur biplan Voisin E.N.V 8 cylindres de 60 ch
no 60 Alfred Frey sur biplan Farman Gnome 7 cylindres de 50 ch
no 61 de Petrowsky sur biplan Sommer Gnome 7 cylindres de 50 ch
no 62 Maurice Colliex sur biplan Voisin E.N.V 8 cylindres de 60 ch
no 63 Pischoff sur monoplan Wener
Jan Olieslagers en vol .
no 64 & 65 Wiencziers sur monoplan Albatros Gnome 7 cylindres de 50 ch
no 66 & 67 Delétang sur monoplan Hanriot Clerget 4 cylindres de 50 ch
no 68 Tétard sur biplan Farman Gnome 7 cylindres de 50 ch
no 69 Henri Jullerot sur monoplan Werner 60ch
no 70 Géo Chavez sur biplan Farman Gnome 7 cylindres de 50 ch
no 71 de Baeder
no 72 Noël sur monoplan Blériot
no 73 capitaine Etévé sur biplan Wright Wright 4 cylindres de 36 ch
no 74 lieutenant Acquaviva sur monoplan Blériot Gnome 7 cylindres de 50 ch
no 75 lieutenant Féquant sur biplan Farman Gnome 7 cylindres de 50 ch

En 1913[modifier | modifier le code]

La coupe Gordon-Bennett d'aviation de vitesse fut remportée par le Rémois Maurice Prévost qui avait atteint 203 kilomètres à l'heure sur un avion Deperdussin.

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. in La Revue aérienne publié ci-dessus.
  2. Programme officiel édité par le Comité d'aviation de la Champagne, 2e Grande semaine d'aviation de la Champagne organisée à Reims, du 3 au 10 juillet 1910 ; ref RBG97, bibliothèque municipale de Reims
  3. Courrier de la Champagne, journal

Bibliographie[modifier | modifier le code]