Grande Remontrance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le 1er décembre 1641, le chef de l’opposition parlementaire, John Pym, fait voter la Grande Remontrance (The Grand Remonstrance), exposé de griefs et exigence d'un contrôle sur l'exécutif (la royauté). De ce fait, il rend la rupture inévitable. Le 5 janvier suivant, Charles Ier tente de faire arrêter cinq députés, dont Pym et John Hampden pour haute trahison.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • (en) Texte complet The Grand Remonstrance, with the Petition accompanying it.