Grande Loge traditionnelle et symbolique Opéra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Grande Loge traditionnelle et symbolique Opéra (GLTSO) est une obédience maçonnique née d'une scission avec la Grande Loge nationale française (GLNF) en 1958. Exclusivement masculine, elle appartient à la franc-maçonnerie traditionnelle.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1958, sept loges de la Grande Loge nationale française, dont le Centre des Amis, s'en séparèrent pour fonder la « Grande Loge Nationale Française - Opéra » (GLNF-Opéra). Ce nom faisait référence à l'adresse de son nouveau siège social.

La scission fut motivée par deux raisons :

Ainsi, trois ans plus tard, la nouvelle obédience fut, avec d'autres obédiences maçonniques, à l'origine du Centre de liaison et d'information des puissances maçonniques signataires de l'appel de Strasbourg (CLIPSAS) .

En 1982, la « Grande Loge Nationale Française - Opéra » prit le nom de « Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra » ou GLTSO. Ce changement de nom fut motivé par la volonté d'éviter toute confusion et mieux se différencier de la GLNF d'origine (dite « Bineau ») ainsi que de la Loge nationale française, fondée en 1968.

Situation actuelle[modifier | modifier le code]

Troisième obédience masculine française, la Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra compte environ 4500 membres pour près de 300 loges en France et dans le monde.

Avec la Grande Loge de France, la GLTSO est à l'initiative de la création, en 2000, de la Confédération des Grandes Loges Unies d'Europe[1] regroupant des Grandes Loges symboliques traditionnelles non reconnues par la GLUA.

Structure fédérale[modifier | modifier le code]

La GLTSO est une fédération de loges françaises et étrangères. Implantée notamment en France métropolitaine et en Outremer, la GLTSO est présente également en Belgique, en Espagne, en Italie, au Brésil, en Thaïlande, et en Afrique. En ce qui concerne cette dernière, il fut créé en 2010 une GLTSA, Grande Loge Traditionnelle et Symbolique d'Afrique regroupant les loges du Sénégal, du Congo, du Bénin, de Côte d'Ivoire, du Mali, et du Togo. Bien que sous contrôle bienveillant de la GLTSO en termes de comportements et respect d'une culture commune, cette obédience africaine possède sa propre autonomie. Il en est de même avec la GLTSM, Grande Loge Traditionnelle et Symbolique de Madagascar, fondée en 1993 et comportant 25 loges.

Les loges françaises sont regroupées en six Régions. Chaque loge est placée sous l'assistance et l'autorité d'un Conseiller Fédéral élu par les instances locales (un conseiller s'occupe de plusieurs loges dans une même région) Ces conseillers fédéraux sont placés sous l'autorité d'un Grand Maître Adjoint. Au nombre de six, les Grands Maîtres Adjoints sont chargés chacun d'organiser une Région. À la tête de la Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra siège le Grand Maître, élu à bulletin secret par le Convent (assemblée générale annuelle), pour une durée maximale de trois ans.

En janvier 2011, Jean Dubar, 63 ans, a été élu Grand Maître[2]. Originaire de Villeneuve-d'Ascq dans le Nord[2], et initié en Franc-Maçonnerie il y a trente ans, on lui confia ces dernières années des responsabilité importantes. Le Grand Maître nomme ses Grands Maîtres Adjoints.

Il existe également un « Grand Collège Fédéral » chargé des aspects législatifs, et un « Comité des Sages », composé des anciens Grands Maîtres. Ce dernier s'occupe de gérer les Litiges obédientiels, et contrôle la régularité du fonctionnement général des instances (assimilable à un "conseil constitutionnel")

Rites[modifier | modifier le code]

Le Rite écossais rectifié est le rite majoritaire de la GLTSO ; il est son rite officiel. Ceci signifie que les cérémonies officielles se déroulent au RER.

Elle pratique également (par ordre d'importance numérique) :

Principes[modifier | modifier le code]

La GLTSO est une obédience maçonnique exclusivement masculine quoiqu'elle reconnaisse les obédiences féminines. Elle fait le pari d'une maçonnerie traditionnelle et spirituelle. De ce fait, les discussions politiques et religieuses sont interdites en loge. De même, les travaux se font sous les auspices du Grand Architecte de l'Univers.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Confédération des Grandes Loges Unies d'Europe
  2. a et b Le Villeneuvois Jean Dubar est le grand maître de 5 000 francs-maçons, M. VDK., La Voix du Nord, mercredi 18.04.2012, http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Metropole_Lilloise/actualite/Secteur_Metropole_Lilloise/2012/04/18/article_le-villeneuvois-jean-dubar-est-le-grand.shtml, consulté le 30 avril 2012

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]