Grande Loge de Belgique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Grande Loge de Belgique ( Grootloge van België) est née du départ de 5 Loges dites "symbolistes" du Grand Orient de Belgique : Tradition et Solidarité Bruxelles, La Parfaite Intelligence et l'Etoile réunies Liège, La Constance Louvain, Le Septentrion Gand, Marnix van Sint-Aldegonde Anvers. La Grande Loge de Belgique a été créée le 4 décembre 1959.

La Grande loge de Belgique comptait en 1973, environ 2 000 membres pour 30 loges.

En 2006, le nombre de membres était d'environ 2 500 pour 52 ateliers :

  • 18 en Wallonie (uniquement francophone)
  • 15 à Bruxelles (13 francophones, 1 néerlandophone et 1 bilingue)
  • 19 en Flandre (16 néerlandophone et 3 francophones)

Existence[modifier | modifier le code]

La Grande Loge de Belgique appartient aux loges nommées adogmatiques ou libérales à l'intérieur de la franc-maconnerie. Toutes les loges de la GLB ouvrent et ferment leurs tenues à la gloire du Grand Architecte de l'Univers et en présence de la Bible. Elles s'opposent à tout dogme ou à l'obligation de croire en un être révélé, mais les membres sont libres de croire ou de ne pas croire. Ces loges sont uniquement masculines. La grande majorité des adhérents est athée ou agnostique. La liberté de pensée des membres est primordiale. Ces loges prônent une séparation absolue entre l'Église et l'État. Pour cette raison les loges anglo-saxonnes donnent à ces loges, qui sont majoritaires en Belgique, France, Espagne, Italie et en Amérique latine, la dénomination de loge irregulière.

Les valeurs centrales de la Grande Loge de Belgique sont les principes de la Révolution française: liberté, égalité, fraternité et tolérance. Ceci se traduit par une orientation universaliste et cosmopolite, ainsi que d'une défense radicale des concepts des Droits des l'Homme.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]