Grand paon de nuit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Saturnia pyri

Le Grand paon de nuit, Saturnia pyri, est un insecte lépidoptère de la famille des Saturniidae, sous-famille des Saturniinae, tribu des Saturniini et du genre Saturnia.

Description[modifier | modifier le code]

Morphologie[modifier | modifier le code]

L'envergure remarquable du mâle (10 à 20 cm) en fait le plus grand papillon d'Europe. Il doit son nom à des cercles de couleur (« ocelles » rappelant l'ornementation des plumes de la queue des paons) sur ses quatre ailes.

La chenille est également remarquable par sa très grande taille, ses couleurs et de longues soies noires émergeant de petites protubérances bleu turquoise.

Reproduction et comportement[modifier | modifier le code]

Le Grand paon n'a qu'une génération annuelle (= « monovoltin »). Comme beaucoup d'espèces nocturnes, il ne s'alimente pas, d'où l'absence de trompe et une durée de vie très réduite. Il ne vit en effet qu'une semaine environ, laps de temps uniquement dévolu à la reproduction[1]. Le mâle est muni d'antennes très développées qui lui permettent de localiser les papillons femelles jusqu'à plusieurs kilomètres. La femelle en revanche ne porte que des antennes atrophiées. Période de vol : de fin mars à juin.

La chenille du Grand paon de nuit construit une chrysalide à l'intersection de branches d'arbre ou au bas des troncs à l'aide d'une soie ressemblant à du crin, très solide, légère et imperméable[2].

Écologie et répartition[modifier | modifier le code]

Carte de répartition en Europe occidentale

Écologie[modifier | modifier le code]

  • Habitat : bois clairs, broussailles et vergers jusqu'à 2 000 m, souvent à proximité des habitations.
  • Plantes-hôtes : arbres fruitiers et forestiers (l'amandier, l'aubépine, le prunellier, le prunier, le cerisier, l'abricotier, le frêne…)

Répartition[modifier | modifier le code]

Ce papillon de nuit est présent de l'ouest et du sud de l'Europe jusqu'au Moyen-Orient, en Arménie et en Afrique du Nord.
Il semble en forte régression et une enquête sur sa répartition actuelle est en cours à l'initiative de Tela Insecta[3].

Systématique[modifier | modifier le code]

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Bombyx pyri Denis & Schiffermüller, 1775
  • Phalaena pavonia major Linnaeus, 1758[5]
  • Phalaena pyri (Denis & Schiffermüller, 1775)[6].
  • Saturnia ilvana Tauber 1969 [7]
  • Saturnia pinkerae Kobes, 1980 [8]

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Le Grand paon de nuit est appelé Großes Nachtpfauenauge en allemand, Great Peacock Moth en anglais et Saturnia del pero en italien.

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) A Lequet
  2. Balades entomologiques
  3. Enquête Saturnia!
  4. Denis & Schiffermüller, 1775; Ankündung eines systematischen Werkes von den Schmetterlingen der Wienergegend: 49
  5. Linnaeus, 1758; Syst. Nat. (Edn 10) 1 : 497
  6. (en) AnimalBase
  7. Moths of Europe: Saturnids, lasiocampids, hawkmoths, tiger moths - Page 29
  8. Mitteilungen der Münchner Entomologischen Gesellschaft - Volumes 72 à 75 - Page 78

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]