Grand nu debout

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grand nu debout
Artiste Joan Miró
Date 1921
Type Huile sur toile
Dimensions (H × L) 130 × 89 5 cm
Localisation Perls Galleries, New York (Drapeau des États-Unis États-Unis)

Grand nu debout est une toile de Joan Miró peinte à Paris en 1921 dans l'atelier de la rue Blomet.

Contexte[modifier | modifier le code]

Commencée sans doute en mars 1921, elle inaugure une période pendant laquelle le peintre va cesser de « serrer au plus près la forme »[1], comme il l'a fait dans l'Autoportrait, délaissant le réalisme appliqué qu'il a employé peu avant dans Portrait d'une danseuse espagnole[2] pour aborder la stylisation franche.

Description[modifier | modifier le code]

Comme beaucoup d'autres toiles de cette période, le tableau réunit des éléments contradictoires qui ont une homogénéité très particulière. L'encadrement noir forme une sorte de niche peinte dans laquelle le nu semble abrité. Cet encadrement noir est allégé d'un filet gris sur sa partie droite. Sur fond gris légèrement bleuté, le modèle semble posé sur un socle noir en forme de trapèze auquel répond un autre trapèze, plus large, de couleur verte avec un rectangle jaune à l'intérieur[3]. La représentation du pubis est d'un réalisme assez cru, tandis que les seins, représentés l'un de face par un cercle blanc et un point rouge, l'autre de profil par un cône blanc surmonté de rouge, semblent détachés du corps[2].

« Le traitement vigoureux qu'il fait subir aux pieds et à la main gauche pourrait s'apparenter à un certain réalisme symbolique ou social[3]. »

Selon Jacques Dupin, on peut considérer cette toile comme l'aboutissement des nus première manière : « certains éléments de forme, certains détails, un climat, préfigurent de la façon la plus frappante les peintures fantastiques des prochaines années[4]. »

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean- Louis Prat, Miró, Martigny (Suisse), Fondation Pierre Gianadda,‎ 1997 (ISBN 2-88443-042-3).
  • Jean-Louis Prat, Joan Miró, rétrospective de l'œuvre peint, Saint-Paul (Alpes-Maritimes), Fondation Maeght,‎ 1990 (ISBN 2-900923-018-7[à vérifier : ISBN invalide]).
  • Camilo José Cela et Pere A. Serra, Miró et Mallorca, Barcelone et Paris, Polígrafa et Cercle d'Art,‎ 1984 et 1985 (ISBN 2-7022-0191-1)
  • (fr) Jacques Dupin, Miró, Paris, Flammarion,‎ 1961 et 1993 (ISBN 2-08-011744-0)
  • (en) Margit Rowell, Joan Miró,selected writings and interviews, Boston, J.K.Hall et Da Capo press,‎ 1986, 356 p. (ISBN 0306804859)
    L'ouvrage regroupe les lettres de Miró avec ses amis et les écrits des amis de Miró sur le peintre, ainsi que leur correspondance.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rowell 1986, p. 44 (lettres de Miró à Jacques Dupin)
  2. a et b Dupin 1961 et 1993, p. 79
  3. a et b Prat 1990, p. 36
  4. Dupin 1961 et 1993, p. 81