Grand nègre rifain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Berberia lambessanus

Le Grand nègre rifain (Berberia lambessanus) est un lépidoptère appartenant à la famille des Nymphalidae à la sous-famille des Satyrinae et au genre Berberia.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Elle a été nommée Berberia lambessanus par Staudinger en 1901.

Synonymes : Satyrus abdelkader var. lambessanus Staudinger, 1901; Satyrus (Cercyonis) abdelkader romeii Rothschild, 1933; Satyrus abdelkader alexander Chnéour, 1937[1]

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Le Grand nègrerifain se nomme Dark Geant Grayling en anglais[2].

Description[modifier | modifier le code]

Le Grand nègre rifain est de couleur marron foncé à noire, sans aucune plage claire chez le mâle, une bande postdiscale marron moins foncé chez la femelle, un gros ocelle pupillés de bleu à l'apex de l'aile antérieure, un autre ocelle et des points postdiscaux bleus parfois très réduits. Les postérieures portent de même un discret ocelle et des points postdiscaux bleus parfois très réduits

Le revers des antérieures est semblable, celui des postérieures comporte deux bandes blanches qui limitent une bande posdiscale marron et surtout chez la femelle des nervures blanches très nettes.

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Le Grand nègre rifain vole en une génération entre juin et novembre suivant l'altitude[3].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Ampelodesmos mauretanica ou Ampelodesmos tenax était considéré comme la plante hôte de sa chenille. Mais de récentes études montrent que see plantes hôtes seraient Stipa nitens, Festuca mairei, Stipa tenacissima, Stipa parvifolia et un Bromus, peut-être Bromus rigidium[1],[3],[4].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Le Grand nègre rifain est présent en Afrique du Nord, au Maroc dans le Haut-Atlas et le Moyen-Atlas, dans le rif du nord de l'Algérie, dans le nord-est de la Tunisie et dans l'ouest de la Libye[3],[1].

Biotope[modifier | modifier le code]

Elle réside sur les pentes rocheuses et dans les bois clairs.

Protection[modifier | modifier le code]

Il est considéré comme vulnérable[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tom Tolman et Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé,‎ 1997 (ISBN 978-2-603-01649-7)