Grand lac de l'Ours

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grand lac de l'Ours
Great Bear Lake
image
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Territoire Territoires du Nord-Ouest
Géographie
Coordonnées 66° N 121° O / 66, -121 ()66° Nord 121° Ouest / 66, -121 ()  
Superficie 31 153 km2
Longueur 320 km
Largeur 175 km
Altitude 186 m
Profondeur
 · Maximale
 · Moyenne
 
446 m
72 m
Volume 2 236 km3
Hydrographie
Bassin versant 114 717 km2
Émissaire(s) Grande rivière de l'Ours
Îles
Nombre d’îles Plusieurs dizaines

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Grand lac de l'OursGreat Bear Lake

Géolocalisation sur la carte : Territoires du Nord-Ouest

(Voir situation sur carte : Territoires du Nord-Ouest)
Grand lac de l'OursGreat Bear Lake

Le Grand lac de l’Ours est le plus grand lac des Territoires du Nord-Ouest au Canada, et avec une superficie de 31 800 km2, est le quatrième d’Amérique du Nord. Il a 2 719 km de côte et est relié à l'océan glacial Arctique par la rivière de l'Ours qui à son tour se jette dans le Mackenzie.

Berges du grand lac de l'Ours

Géographie[modifier | modifier le code]

Le lac se déverse à travers la Grande rivière de l'Ours dans le fleuve Mackenzie. Le Grand lac de l'Ours a une longueur de 320 km et une largeur de plus de 175 km, il est très profond, atteignant jusqu'à 413 m de profondeur. Il est composé de nombreuses petites îles. Le lac prend la forme d'une amibe géante à cinq bras formés par les baies Keith, McVicar, McTavish, Dease et Smith et répartis autour d'un centre commun. La rivière Great Bear qui fait 120 km de long draine les eaux froides du Sud-Ouest vers le Mackenzie à Tulita en traversant la Grande rivière de l'Ours. Un chapelet de lacs interconnectés au sud qui comprend les lacs Hottah, Hardisty, Gamèti et Faber sont drainés par la rivière Camsell qui se jette dans la baie Conjuror.

Le Grand lac de l'Ours est situé au milieu d'une immense région sauvage, les bras sud et ouest atteignant la toundra, tandis que les eaux du côté est battent la marge rocheuse du bouclier canadien. Les rives Sud et Ouest sont boisées, principalement couvertes d'épinettes rabougries. Le lac est recouvert par la glace pendant huit mois, généralement jusqu'en juillet.

Des remorqueurs ou des bateaux à vapeur assurent le transport une fois la glace fondue.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce n'est que très progressivement que les Européens découvrent ce lac et prennent conscience de son immensité. Peter Pond entend parler de son emplacement approximatif en 1783-1784 et on y pratique la traite des fourrures vers les années 1800. Au cours d'une expédition menée en 1825-1826, John Franklin fonde Fort Franklin dans la baie Keith, tandis que John Richardson explore la rive Nord. P.W. DEASE et passe l'hiver de 1837-1838 à Fort Confidence et Robert Bell y effectue une étude géologique en 1900.

Le peuplement est provisoire jusqu'à la découverte, en 1930, d'un gisement de pechblende, un minerai de radium et d'uranium. Port Radium qui fut rebaptisé plus tard Echo Bay est fondé à l'extrémité est de la baie McTavish, en 1933. L'endroit est exploré et des services y sont offerts grâce à l'aviation de brousse. Certains des minerais ayant servi à la fabrication de la bombe atomique utilisée par les Américains durant la Deuxième Guerre mondiale proviennent de cet endroit. L'exploitation intensive du minerai a épuisé les réserves, entraînant la fermeture des mines et le départ de la communauté. Fort Franklin est le seul établissement encore présent sur ses rives.

Ce lac est riche en poissons, incluant des espèces reliques ancestrales qui se seraient déplacées vers le sud, depuis l'océan Arctique, au cours de la dernière glaciation. La pêche commerciale n'est pas permise en raison de la lente régénération des poissons dans ces eaux glacées. Le nom du lac, adopté en 1902, fait vraisemblablement référence aux ours présents dans la région, ainsi qu'aux dimensions du plan d'eau. Une autre explication de son origine, plus poétique, fait référence à la Grande Ourse, une constellation boréale qui est reflétée dans ses eaux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :