Grand d'Espagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Couronne de Grand d'Espagne
Ornements extérieurs de Grand d'Espagne

La dignité de Grand d'Espagne est l'échelon le plus haut de la noblesse espagnole, immédiatement inférieure à celle des infants, les fils du souverain. Les fils des infants d'Espagne bénéficient des honneurs de Grands d'Espagne.

Historique[modifier | modifier le code]

La dignité de Grand d'Espagne a été créée par Charles Quint en 1520, qui, lors des cérémonies de son couronnement comme empereur romain germanique, établit une distinction parmi les nobles espagnols entre les Titulos (les détenteurs d'un titre de noblesse) et les Grandes, successeurs des rico-hombres de l'époque de la Reconquista.

Ces Grands bénéficient de privilèges dont les plus importants sont ceux de rester couvert en présence du Roi, qui les appelle primo ou cousin. Ils se considèrent tous comme égaux et timbrent leurs armes de la couronne ducale.

En 1520, vingt-cinq nobles reçurent la « grandesse », leurs familles formèrent plus tard le groupe des Grands de première classe ; cette dignité pouvait être associée à un titre de duc, de marquis ou de comte ou bien rester personnelle sans aucun titre.

À partir du XIXe siècle, tous les ducs reçurent le titre de Grand d'Espagne.

Parmi les Grands d'Espagne les plus anciens, figurent le duc de Medinaceli, le duc d'Albe, le duc del Infantado, le duc d'Osuna, le duc d'Alburquerque, le duc de Segorbe, le duc de Medina Sidonia, le duc de Najera, le duc d'Escalona-Marquis de Villena, le duc de Frias, le marquis d'Aguilar de Campoo, le marquis d'Astorga, le marquis de Priego, le comte-duc de Benavente, le comte de Cabra ou le comte de Lemos.

« (...) en Espagne, les hommes, soient d'origine roturière ou noble, qui épousent des femmes de la noblesse titrée ont le droit de porter le titre de leur épouse. C'est le cas des titres de duc les plus importants d'Espagne. Car ni le duc d'Albe, ni le duc de Médinaceli, ni celui d'Osuna, ni ceux de Lerma et de Medina Sidonia, ne sont ducs par leur naissance. Ils le sont par leur épouse. Ils sont, selon les termes de la loi, des ducs consorts [1]. »

Le nombre de grands d'Espagne augmenta de manière importante sous la monarchie espagnole, qui récompensait par là ses serviteurs les plus importants. On peut citer l'exemple des Français faits Grands d'Espagne par le roi Philippe V d'Espagne, petit-fils de Louis XIV, dont Saint-Simon ou Paul de Beauvilliers, duc de Saint-Aignan, son gouverneur (titre passé à son petit-neveu Charles Paul François de Beauvilliers en 1765).

Plusieurs membres des familles princières belges de Croÿ, de Merode et de Ligne ont aussi été faits Grands d'Espagne.

De nos jours, le nombre de Grands d'Espagne s'élève à près de 400.

Les Grands d'Espagne, leurs consorts et leurs successeurs immédiats ont le droit au traitement d'Excellence, et le roi s'adresse à eux en les appelant « cousin » (Primo).

Titulaires[modifier | modifier le code]


* marque les grandesses appartenant à l'actuelle duchesse d'Albe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Luisa Isabel Alvarez de Toledo y Maura, duchesse de Medina Sidonia, citée par José Luis de Vilallonga, dans Gold Gotha, Seuil-Le Livre de Poche, 1972, p. 141.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • Pair de France, qui peut offrir une comparaison, bien que le nombre de pairs de France ait toujours été plus réduit que celui des grands d'Espagne.


Liens externes[modifier | modifier le code]