Grand Prix automobile de Turquie 2006

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

40° 57′ 20.5″ N 29° 24′ 29.7″ E / 40.955694, 29.40825

Grand Prix de Turquie 2006

Tracé de la course

Drapeau Circuit d'Istanbul Park

Données de la course
Nombre de tours 58
Longueur du circuit 5,34 km
Distance de course 309,72 km
Résultats
Vainqueur Drapeau du Brésil Felipe Massa,
Ferrari,
h 28 min 51 s 082
Pole position Drapeau du Brésil Felipe Massa,
Ferrari,
min 26 s 907
Record du tour en course Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher,
Ferrari,
min 28 s 005

Le Grand Prix de Turquie 2006 est la 764e course de Formule 1 courue depuis 1950 et la quatorzième épreuve du championnat 2006 courue sur le circuit d'Istanbul Park à Istanbul, le 27 août 2006. Il a été remporté par le Brésilien Felipe Massa qui avait signé la veille sa première pole position.

Qualifications[modifier | modifier le code]

Christijan Albers au Grand Prix de Turquie 2006
Jarno Trulli sur Toyota au Grand Prix de Turquie
Kimi Raikkonen au Grand Prix de Turquie
Pos Pilote Écurie Qualification 3 Qualification 2 Qualification 1
1 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 1 min 26 s 907 1 min 27 s 059 1 min 27 s 306
2 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Ferrari 1 min 27 s 284 1 min 25 s 850 1 min 27 s 385
3 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Renault 1 min 27 s 321 1 min 26 s 917 1 min 27 s 861
4 Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella Renault 1 min 27 s 564 1 min 27 s 346 1 min 28 s 175
5 Drapeau de l'Allemagne Ralf Schumacher* Toyota 1 min 27 s 569 1 min 27 s 062 1 min 27 s 668
6 Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld BMW Sauber 1 min 27 s 785 1 min 27 s 251 1 min 28 s 200
7 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Honda 1 min 27 s 790 1 min 26 s 872 1 min 28 s 222
8 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen McLaren-Mercedes 1 min 27 s 866 1 min 27 s 202 1 min 28 s 236
9 Drapeau de la Pologne Robert Kubica BMW Sauber 1 min 28 s 167 1 min 27 s 405 1 min 28 s 212
10 Drapeau de l'Australie Mark Webber Williams-Cosworth 1 min 29 s 436 1 min 27 s 608 1 min 28 s 307
11 Drapeau de l'Autriche Christian Klien Red Bull-Ferrari 1 min 27 s 852 1 min 28 s 271
12 Drapeau de l'Espagne Pedro de la Rosa McLaren-Mercedes 1 min 27 s 897 1 min 28 s 403
13 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Toyota 1 min 27 s 973 1 min 28 s 549
14 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Honda 1 min 28 s 257 1 min 28 s 411
15 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Cosworth 1 min 28 s 386 1 min 28 s 889
16 Drapeau des Pays-Bas Christijan Albers* Midland-Toyota 1 min 28 s 639 1 min 29 s 021
17 Drapeau du Royaume-Uni David Coulthard Red Bull-Ferrari 1 min 29 s 136
18 Drapeau des États-Unis Scott Speed Toro Rosso-Cosworth 1 min 29 s 158
19 Drapeau de l'Italie Vitantonio Liuzzi Toro Rosso-Cosworth 1 min 29 s 250
20 Drapeau du Portugal Tiago Monteiro Midland-Toyota 1 min 29 s 901
21 Drapeau du Japon Sakon Yamamoto Super Aguri-Honda 1 min 30 s 607
22 Drapeau du Japon Takuma Satō Super Aguri-Honda 1 min 30 s 850
  • Note : Ralf Schumacher et Christijan Albers ont été sanctionnés d'une pénalité les obligeant à reculer de 10 places sur la grille en raison du changement de leur moteur, de ce fait, Ralf a du s'élancer de la 15e place, tandis qu'Albers partit en 22e et dernière position.

Les deux pilotes Ferrari ont une nouvelle fois - la quatrième de la saison - réalisé le doublé lors de la séance de qualification. Mais cette fois, c'est le Brésilien Felipe Massa qui a obtenu le droit de s'élancer en tête (pour la première fois de sa jeune carrière), ayant devancé son aîné, Michael Schumacher (2e), de près de 4/10 de seconde. La seconde ligne était occupée par les deux pilotes de l'écurie championne du monde, Renault, Fernando Alonso (3e) ayant une nouvelle fois dominé l'Italien Giancarlo Fisichella. Ils étaient suivis par Nick Heidfeld (BMW Sauber) (5e) et Jenson Button (Honda) (6e). Ralf Schumacher (Toyota), qui avait réussi le 5e temps a dû reculer de dix places sur la grille pour avoir été obligé de changer de moteur. Les McLaren ont une nouvelle fois été à la peine, Kimi Räikkönen partant de la huitième place et Pedro de la Rosa de la onzième.

Course[modifier | modifier le code]

Christian Klien sur Red Bull au Grand Prix de Turquie
Giancarlo Fisichella sur Renault au Grand Prix de Turquie
Pos No Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 6 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 58 1 h 28 min 51 s 082 (208,903 km/h) 1 10
2 1 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Renault 58 + 5 s 575 3 8
3 5 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Ferrari 58 + 5 s 656 2 6
4 12 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Honda 58 + 12 s 334 6 5
5 4 Drapeau de l'Espagne Pedro de la Rosa McLaren-Mercedes 58 + 45 s 908 11 4
6 2 Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella Renault 58 + 46 s 594 4 3
7 7 Drapeau de l'Allemagne Ralf Schumacher Toyota 58 + 59 s 337 15 2
8 11 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Honda 58 + 1 min 00 s 034 13 1
9 8 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Toyota 57 + 1 tour 12
10 9 Drapeau de l'Australie Mark Webber Williams-Cosworth 57 + 1 tour 9
11 15 Drapeau de l'Autriche Christian Klien Red Bull-Ferrari 57 + 1 tour 10
12 17 Drapeau de la Pologne Robert Kubica BMW Sauber 57 + 1 tour 8
13 21 Drapeau des États-Unis Scott Speed Toro Rosso-Cosworth 57 + 1 tour 17
14 16 Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld BMW Sauber 56 + 2 tours 5
15 14 Drapeau du Royaume-Uni David Coulthard Red Bull-Ferrari 55 Boîte de vitesses 16
Abd. 19 Drapeau des Pays-Bas Christijan Albers Midland F1-Toyota 46 Sortie de piste 22
Abd. 22 Drapeau du Japon Takuma Satō Super Aguri-Honda 41 +17 Tours 21
Abd. 10 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Cosworth 25 Fuite d'eau 14
Abd. 23 Drapeau du Japon Sakon Yamamoto Super Aguri-Honda 23 Sortie de piste 20
Abd. 20 Drapeau de l'Italie Vitantonio Liuzzi Toro Rosso-Cosworth 12 Sortie de piste 18
Abd. 3 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen McLaren-Mercedes 1 Accident 7
Abd. 18 Drapeau du Portugal Tiago Monteiro Midland-Toyota 0 Accident 19

À l'extinction des feux, Alonso s'immisçait entre les deux Ferrari. Au premier freinage, Schumacher intimidait son adversaire, provoquant un écart du pilote espagnol, qui eut pour effet d'entraîner un tête-à-queue de son équipier Giancarlo Fisichella, repoussé au fond du peloton. Fisico - auteur par la suite d'une superbe remontée qui lui permit de terminer sixième - ne fut pas la seule victime de la manœuvre : touché à l'arrière gauche par Scott Speed (Toro Rosso) en perdition, Kimi Räikkönen devait rentrer au stand, pour réparer les dégâts. À peine reparti, il terminait sa course dans les pneus de protection après un tout droit. Au dixième tour, Massa, confortablement installé en tête, et Schumacher comptaient déjà respectivement 10 et 8 secondes d'avance sur Alonso. Mais, la Toro Rosso de Vitantonio Liuzzi, victime d'une panne de transmission, s'immobilisa dans un virage, entraînant l'entrée en piste de la voiture de sécurité au douzième tour. Les trois leaders se précipitèrent aux stands pour ravitailler. Schumacher ayant du patienter derrière son équipier se faisait subtiliser la seconde place par Alonso. La course se résumera dès lors à un cavalier seul de Massa en tête, et au duel que se livrèrent les deux leaders du championnat. Dans le second relais, des Bridgestone en difficulté et une incursion hors piste coûtaient sept secondes à Schumacher, qui regagna malgré tout le terrain perdu, pour harceler Alonso dans les quinze derniers tours. Le champion du monde en titre défendit magnifiquement sa seconde place jusqu'au bout, sous la pression permanente de son adversaire direct au championnat. Comme Jenson Button, trois semaines auparavant en Hongrie, Felipe Massa remportait sa première victoire, devançant Alonso (2e) qui récupèrait deux points d'avance au championnat sur Schumacher (3e). A quatre courses de la fin, 12 points séparent désormais les deux prétendants au titre. Dans sa course-poursuite derrière Alonso, Schumacher réalisa au 55e tour le meilleur tour en course en 1 min 28 s 005.

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

  • 1re pole position et 1re victoire pour Felipe Massa.
  • 189e victoire pour Ferrari en tant que constructeur.
  • 189e victoire pour Ferrari en tant que motoriste.