Grand Prix automobile de Belgique 1949

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Grand Prix de Belgique 1949

Tracé de la course

Drapeau Circuit de Spa-Francorchamps

Données de la course
Nombre de tours 35
Longueur du circuit 14,500 km
Distance de course 507,500 km
Résultats
Vainqueur Drapeau de la France Louis Rosier,
Talbot-Lago,
h 15 min 17 s 7
(vitesse moyenne : 155,917 km/h)
Pole position Drapeau de l'Italie Luigi Villoresi,
Ferrari,
pas de temps officiel
Record du tour en course Drapeau de l'Italie Giuseppe Farina,
Maserati,
min 19 s
(vitesse moyenne : 163,636 km/h)

Le Grand Prix automobile de Belgique 1949 est un Grand Prix de Formule 1 qui s'est tenu sur le circuit de Spa-Francorchamps le 19 juin 1949[1].

Coureurs inscrits[modifier | modifier le code]

14 concurrents[2] :

No Pilote Écurie Constructeur Châssis Moteur
2 Drapeau de l'Italie Luigi Villoresi Scuderia Ferrari Ferrari Ferrari 125 Ferrari V12s
4 Drapeau de l'Italie Alberto Ascari Scuderia Ferrari Ferrari Ferrari 125 Ferrari V12s
6 Drapeau du Royaume-Uni Peter Whitehead Peter Whitehead Ferrari Ferrari 125 Ferrari V12s
8 Drapeau de l’Argentine Juan Manuel Fangio Scuderia Argentina Maserati Maserati 4CLT/48 Maserati L4s
10 Drapeau de l’Argentine Benedicto Campos Scuderia Argentina Maserati Maserati 4CLT/48 Maserati L4s
12 Drapeau de l'Italie Giuseppe Farina CSI Maserati Maserati 4CLT/48 Maserati L4s
14 Drapeau du Royaume-Uni Fred Ashmore Scuderia Ambrosiana Maserati Maserati 4CLT/48 Maserati L4s
16 Drapeau du Royaume-Uni Reg Parnell Scuderia Ambrosiana Maserati Maserati 4CLT/48 Maserati L4s
18 Drapeau du Royaume-Uni Geoff Crossley Geoff Crossley Alta Alta GP Alta L4s
20 Drapeau de la France Philippe Étancelin Automobiles Talbot-Darracq Talbot-Lago Talbot-Lago T26C Talbot L6
22 Drapeau de la France Pierre Levegh Automobiles Talbot-Darracq Talbot-Lago Talbot-Lago T26C Talbot L6
24 Drapeau de la France Louis Rosier Automobiles Talbot-Darracq Talbot-Lago Talbot-Lago T26C Talbot L6
26 Drapeau de la France Guy Mairesse Automobiles Talbot-Darracq Talbot-Lago Talbot-Lago T26C Talbot L6
28 Drapeau de la Belgique Johnny Claes Écurie Belge Talbot-Lago Talbot-Lago T26C Talbot L6

Grille de départ[modifier | modifier le code]

14 voitures au départ.

1re ligne Pos. 3 Pos. 2 Pos. 1
Drapeau de la France
Étancelin
Talbot-Lago
Drapeau de l’Argentine
Fangio
Maserati
Drapeau de l'Italie
Villoresi
Ferrari
2e ligne Pos. 5 Pos. 4
Drapeau du Royaume-Uni
Whitehead
Ferrari
Drapeau de l'Italie
Farina
Maserati
3e ligne Pos. 8 Pos. 7 Pos. 6
Drapeau de l'Italie
Ascari
Ferrari
Drapeau de la France
Rosier
Talbot-Lago
Drapeau de l’Argentine
Campos
Maserati
4e ligne Pos. 10 Pos. 9
Drapeau de la France
Levegh
Talbot-Lago
Drapeau du Royaume-Uni
Ashmore
Maserati
5e ligne Pos. 13 Pos. 12 Pos. 11
Drapeau du Royaume-Uni
Parnell
Maserati
Drapeau de la Belgique
Claes
Talbot-Lago
Drapeau de la France
Mairesse
Talbot-Lago
6e ligne Pos. 14
Drapeau du Royaume-Uni
Crossley
Alta

Déroulement de la course[modifier | modifier le code]

Les Ferrari et Maserati se sont montrées les plus rapides aux essais, mais devront ravitailler deux fois, alors que les Talbot (à moteur atmosphérique moins puissant mais plus sobre) peuvent effectuer la totalité de la course sans s'arrêter[1].
Fangio abandonne dès le premier tour (piston cassé sur sa Maserati), alors que Villoresi (Ferrari) prend la tête devant Farina (Maserati) et Ascari (Ferrari). Jusqu'au huitième tour, la lutte est intense entre Villoresi et Farina, qui se succèdent à la première place, avant que Farina n'endommage sa direction à la suite d'un dérapage. Villoresi compte alors une sérieuse avance sur son coéquipier Ascari et la Talbot d'Étancelin, mais ce dernier prend bientôt la tête à la faveur de la première vague de ravitaillement des Ferrari. Malgré une belle résistance du pilote français, Villoresi reprend le commandement au quatorzième tour. Étancelin se maintient quelques tours en seconde position, avant d'être trahi par sa boîte de vitesses. C'est maintenant la Talbot de Rosier qui est deuxième, à environ une minute de la Ferrari qui doit encore ravitailler une fois. Villoresi effectue son deuxième arrêt à la fin du vingt-deuxième tour. Lorsqu'il repart, il compte environ vingt-cinq secondes de retard sur Rosier. Celui-ci effectue une fin de course de toute beauté, et parvient à tourner dans des temps similaires à ceux du pilote italien. Finalement, Rosier l'emporte devant les deux Ferrari de Villoresi et Ascari.

Classements intermédiaires[modifier | modifier le code]

Après 1 tour[modifier | modifier le code]

  1. Luigi Villoresi (Ferrari)
  2. Giuseppe Farina (Maserati)
  3. Alberto Ascari (Ferrari)
  4. Philippe Étancelin (Talbot-Lago)
  5. Peter Whitehead (Ferrari)

Après 10 tours[modifier | modifier le code]

  1. Luigi Villoresi (Ferrari) - vitesse moyenne : 158,278 km/h
  2. Alberto Ascari (Ferrari) à 53 s
  3. Philippe Étancelin (Talbot-Lago) à 1 min 01 s
  4. Peter Whitehead (Ferrari) à 1 min 33 s
  5. Louis Rosier (Talbot-Lago) à 1 min 50 s

Après 20 tours[modifier | modifier le code]

  1. Luigi Villoresi (Ferrari) - vitesse moyenne : 156,780 km/h
  2. Louis Rosier (Talbot-Lago) à 1 min 06 s
  3. Alberto Ascari (Ferrari) à 2 min 02 s
  4. Peter Whitehead (Ferrari) à 2 min 56 s
  5. Benedicto Campos (Maserati) à 1 tour

Après 25 tours[modifier | modifier le code]

  1. Louis Rosier (Talbot-Lago)
  2. Luigi Villoresi (Ferrari) à 25 s
  3. Alberto Ascari (Ferrari)
  4. Peter Whitehead (Ferrari)

Après 30 tours[modifier | modifier le code]

  1. Louis Rosier (Talbot-Lago)
  2. Luigi Villoresi (Ferrari) à 51 s
  3. Alberto Ascari (Ferrari)
  4. Peter Whitehead (Ferrari)

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Pos Pilote Écurie Châssis Tours Temps/Abandon Grille
1 24 Drapeau de la France Louis Rosier Automobiles Talbot-Darracq Talbot-Lago T26C 35 h 15 min 17 s 7 7
2 2 Drapeau de l'Italie Luigi Villoresi Scuderia Ferrari Ferrari 125 35 + 53 s 1 1
3 4 Drapeau de l'Italie Alberto Ascari Scuderia Ferrari Ferrari 125 35 + min 10 s 7 8
4 6 Drapeau du Royaume-Uni Peter Whitehead Privé Ferrari 125 35 + min 17 s 9 5
5 28 Drapeau de la Belgique Johnny Claes Écurie Belge Talbot-Lago T26C 34 + 1 tour 12
6 14 Drapeau du Royaume-Uni Fred Ashmore Scuderia Ambrosiana Maserati 4CLT/48 33 + 2 tours 9
7 18 Drapeau du Royaume-Uni Geoff Crossley Privé Alta GP 30 + 5 tours 14
Abd. 10 Drapeau de l’Argentine Benedicto Campos Automovil Club Argentina Maserati 4CLT/48 20 Pompe à huile 6
Abd. 20 Drapeau de la France Philippe Étancelin Automobiles Talbot-Darracq Talbot-Lago T26C 19 Boîte de vitesse 3
Abd. 26 Drapeau de la France Guy Mairesse Automobiles Talbot-Darracq Talbot-Lago T26C 15 Accident 11
Abd. 22 Drapeau de la France Pierre Levegh Automobiles Talbot-Darracq Talbot-Lago T26C 10 Mécanique 10
Abd. 12 Drapeau de l'Italie Giuseppe Farina "CSI" Maserati 4CLT/48 8 Accident 4
Abd. 16 Drapeau du Royaume-Uni Reg Parnell Scuderia Ambrosiana Maserati 4CLT/48 7 Embrayage 13
Abd. 8 Drapeau de l’Argentine Juan Manuel Fangio Automovil Club Argentina Maserati 4CLT/48 1 Moteur 2
  • Légende: Abd.=Abandon

Pole position & Record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

À noter[modifier | modifier le code]

  • Première grande victoire pour la Talbot-Lago T26C
  • C'est à la suite de cette épreuve dans laquelle une Talbot à moteur atmosphérique a battu les Ferrari 125 à compresseur qu'Enzo Ferrari aurait pris la décision de mettre en chantier une monoplace de Formule 1 à moteur non suralimenté[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Edmond Cohin, L'historique de la course automobile, Editions Larivière,‎ 1982, 882 p.
  2. Jean-Paul Delsaux, Francorchamps 1948-1960, Editeur Jean-Paul Delsaux,‎ 1987, 280 p.
  3. Alan Henry, Ferrari - Les monoplaces de Grand Prix, Editions ACLA,‎ 1984, 319 p. (ISBN 2-86519-043-9)


Course précédente:
Grand Prix de Grande-Bretagne 1949
Grands Prix automobiles de la saison
1949
Course suivante:
Grand Prix de Suisse 1949
Course précédente:
Grand Prix de Belgique 1947
Grand Prix de Belgique Course suivante:
Grand Prix de Belgique 1950