Grand Prix automobile d'Italie 1961

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Grand Prix d'Italie 1961

Tracé de la course

Drapeau Circuit de Monza

Données de la course
Nombre de tours 43
Longueur du circuit 10 km
Distance de course 430 km
Résultats
Vainqueur Phil Hill,
Ferrari,
h 3 min 13 s 0
(vitesse moyenne : 209,387 km/h)
Pole position Wolfgang von Trips,
Ferrari,
min 46 s 3
(vitesse moyenne : 216,476 km/h)
Record du tour en course Giancarlo Baghetti,
Ferrari,
min 48 s 4
(vitesse moyenne : 213,777 km/h)

Résultats du Grand Prix d'Italie de Formule 1 1961 qui a eu lieu sur le circuit de Monza le 10 septembre 1961.

Avec la mort du pilote allemand Wolfgang von Trips dans un accident entrainant le décès de quinze spectateurs, cette édition connaitra le pire accident de l'histoire de la Formule 1.

Classement[modifier | modifier le code]

Pos No Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 2 Drapeau des États-Unis Phil Hill Ferrari 43 2 h 03 min 13 s 4 9
2 46 Drapeau des États-Unis Dan Gurney Porsche 43 + 31 s 2 12 6
3 12 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Bruce McLaren Cooper-Climax 43 + 2 min 28 s 4 14 4
4 60 Drapeau du Royaume-Uni Jackie Lewis Cooper-Climax 43 + 2 min 40 s 4 16 3
5 26 Drapeau du Royaume-Uni Tony Brooks BRM-Climax 43 + 2 min 40 s 5 13 2
6 40 Drapeau du Royaume-Uni Roy Salvadori Cooper-Climax 42 + 1 tour 18 1
7 74 Drapeau des Pays-Bas Carel Godin de Beaufort Porsche 41 + 2 tours 15
8 62 Drapeau de l'Italie Lorenzo Bandini Cooper-Maserati 41 + 2 tours 21
9 48 Drapeau de la France Maurice Trintignant Cooper-Maserati 41 + 2 tours 22
10 16 Drapeau du Royaume-Uni Tim Parnell Lotus-Climax 40 + 3 tours 27
11 20 Drapeau du Royaume-Uni Henry Taylor Lotus-Climax 39 + 4 tours 23
12 58 Drapeau de l'Italie Renato Pirocchi Cooper-Maserati 38 + 5 tours 29
Abd. 28 Drapeau du Royaume-Uni Stirling Moss Lotus-Climax 36 Roulement de roue 11
Abd. 6 Drapeau des États-Unis Richie Ginther Ferrari 23 Moteur 3
Abd. 72 Drapeau de l'Italie Gaetano Starrabba Lotus-Maserati 19 Moteur 30
Abd. 44 Drapeau de la Suède Jo Bonnier Porsche 14 Suspension 8
Abd. 8 Drapeau du Mexique Ricardo Rodriguez Ferrari 13 Distribution d'essence 2
Abd. 32 Drapeau de l'Italie Giancarlo Baghetti Ferrari 13 Moteur 6
Abd. 50 Drapeau de l'Italie Nino Vaccarella De Tomaso-Alfa Romeo 13 Moteur 20
Abd. 22 Drapeau des États-Unis Masten Gregory Lotus-Climax 11 Suspension 17
Abd. 24 Drapeau du Royaume-Uni Graham Hill BRM-Climax 10 Moteur 5
Abd. 10 Drapeau de l'Australie Jack Brabham Cooper-Climax 8 Surchauffe moteur 10
Abd. 14 Drapeau du Royaume-Uni Brian Naylor JBW-Climax 6 Moteur 31
Abd. 38 Drapeau du Royaume-Uni Innes Ireland Lotus-Climax 5 Châssis 9
Abd. 30 Drapeau du Royaume-Uni Jack Fairman Cooper-Climax 5 Moteur 26
Abd. 42 Drapeau du Royaume-Uni John Surtees Cooper-Climax 2 Accident 19
Abd. 4 Drapeau de l'Allemagne Wolfgang von Trips Ferrari 1 Accident mortel 1
Abd. 36 Drapeau du Royaume-Uni Jim Clark Lotus-Climax 1 Accident 7
Abd. 54 Drapeau de l'Italie Roberto Bussinello De Tomaso-Alfa Romeo 1 Moteur 24
Abd. 56 Drapeau de l'Allemagne Wolfgang Seidel Lotus-Climax 1 Moteur 28
Abd. 52 Drapeau de l'Italie Roberto Lippi De Tomaso-Osca 1 Moteur 32
Abd. 18 Drapeau du Royaume-Uni Gerry Ashmore Lotus-Climax 0 Accident 25
Nq. 68 Drapeau de la Belgique André Pilette Emeryson-Maserati Non qualifié

Légende :

  • Abd.=Abandon

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

  • Pole position : Wolfgang von Trips : 2 min 46 s 3 (vitesse moyenne : 216,476 km/h).
  • Meilleur tour en course : Giancarlo Baghetti : 2 min 48 s 4 au 2e tour (vitesse moyenne : 213,777 km/h).

Tours en tête[modifier | modifier le code]

À noter[modifier | modifier le code]

  • 3e victoire pour Phil Hill.
  • 35e victoire pour Ferrari en tant que constructeur.
  • 35e victoire pour Ferrari en tant que motoriste.
  • 27e et dernier Grand Prix pour Wolfgang von Trips. En lice pour le titre mondial, le pilote allemand s'est accroché avec Jim Clark au freinage de la Parabolica lors du 2e tour et sa voiture a fauché de nombreux spectateurs avant de revenir s'immobiliser au milieu de la piste, entraînant la mort de quinze d'entre eux (onze tués sur le coup) ainsi que la sienne. La course n'a pas été arrêtée pour favoriser le travail des secours.
  • À l'issue de cette course, Phil Hill est Champion du Monde des pilotes.