Grand Prix automobile d'Inde 2012

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Grand Prix d'Inde 2012

Tracé de la course

Drapeau Circuit international Buddh

Données de la course
Nombre de tours 60
Longueur du circuit 5,125 km
Distance de course 307,249 km
Résultats
Vainqueur Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel,
Red Bull-Renault,
h 31 min 10 s 744
(vitesse moyenne : 202,184 km/h)
Pole position Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel,
Red Bull-Renault,
min 25 s 283
(vitesse moyenne : 216,339 km/h)
Record du tour en course Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button,
McLaren-Mercedes,
min 28 s 203
(vitesse moyenne : 209,177 km/h)

Le Grand Prix automobile d'Inde 2012 (2012 Formula 1 Airtel Indian Grand Prix), disputé le 28 octobre 2012 sur le circuit international Buddh, est la 875e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la deuxième édition du Grand Prix d'Inde comptant pour le championnat du monde de Formule 1 et de la dix-septième manche du championnat 2012.

Alors que les Red Bull Racing occupent la première ligne pour la troisième fois consécutive, Sebastian Vettel, en pole position, prend un départ moyen mais est protégé par son coéquipier Mark Webber qui lui laisse l'avantage au premier virage. Juste derrière, Fernando Alonso, deuxième du championnat du monde, parvient à doubler les deux McLaren pour pointer en troisième position. Sur un circuit Buddh très rapide mais très sale, la plupart des dépassements sont réussis avec l'aide du DRS dans la longue ligne droite du circuit. Comme lors des trois courses précédentes, Vettel gère son avance en tête et s'impose en solitaire au terme des soixante tours de course. Grâce à sa victoire, il accentue son avance en tête du championnat du monde : avec 240 points, il devance désormais son dauphin Alonso de 13 points, ce dernier limitant toutefois l'écart en terminant deuxième du Grand Prix, devant Webber. À l'issue de la course, dix-huit des vingt-cinq pilotes en lice au championnat ont marqué au moins un point.

Chez les constructeurs, après plusieurs courses réussies, Red Bull Racing (407 points) a creusé sur ses poursuivants un écart presque irrémédiable, Ferrari (316 points) pointant à 91 longueurs, devant McLaren (306 points). En fonction des résultats du Grand Prix suivant, à Abou Dabi, l'écurie autrichienne pourrait décrocher son troisième titre mondial consécutif. À la fin du Grand Prix, neuf des douze écuries engagées au championnat ont marqué des points, Caterham, Marussia et HRT n'en ayant pas encore inscrit.

Essais libres[modifier | modifier le code]

Première séance, vendredi de 10 h à 11 h 30[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[1]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 27 s 619
2 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Mercedes 1 min 27 s 929 + 0 s 310
3 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Ferrari 1 min 28 s 044 + 0 s 425
4 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 28 s 046 + 0 s 427
5 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 28 s 175 + 0 s 556
6 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 1 min 28 s 447 + 0 s 828

La température ambiante est de 24 °C et la piste est à 30 °C au départ de la première séance d'essais libres du Grand Prix d'Inde. Comme le circuit n'est utilisé que pour la Formule 1, la piste est extrêmement sale et tous les pilotes choisissent de tourner en pneus durs pour économiser leurs pneus tendres. Il faut attendre près de trente minutes pour qu'Esteban Gutiérrez, qui remplace Sergio Pérez victime d'une grippe, n'établisse le temps de référence en 1 min 46 s 071, puis l'améliore en 1 min 40 s 846. Michael Schumacher, surpris par l'état de la piste, part en toupie, sans dommages, dès les premières minutes de la session. Nico Rosberg, Pastor Maldonado et Lewis Hamilton effectueront à leur tour plusieurs glissades et sorties de piste, également victimes d'un circuit très piégeux en début de séance[2],[3],[4],[5].

Si Hamilton pulvérise le temps du novice en tournant en 1 min 37 s 354, Maldonado est encore plus rapide (1 min 34 s 740 puis 1 min 32 s 381). Jenson Button améliore en 1 min 32 s 349 puis échange plusieurs fois sa place en tête avec son coéquipier : Hamilton tourne en 1 min 32 s 074 et Button en 1 min 31 s 141 puis 1 min 29 s 684. Kimi Räikkönen teste une nouvelle version de son aileron avant tandis que, chez Ferrari, les ingénieurs testent diverses combinaisons pour évaluer leurs nouveaux ailerons avant et arrière[2],[3],[4],[5].

Michael Schumacher prend ensuite le commandement en 1 min 29 s 598 mais doit s'effacer derrière Mark Webber (1 min 28 s 963 puis 1 min 28 s 229), Fernando Alonso (1 min 28 s 210), à nouveau Hamilton (1 min 28 s 046) et enfin Sebastian Vettel (1 min 28 s 036 puis 1 min 27 s 619)[2],[3],[4],[5].

Deuxième séance, vendredi de 14 h à 15 h 30[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[6]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 26 s 221
2 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 26 s 339 + 0 s 118
3 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Ferrari 1 min 26 s 820 + 0 s 599
4 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 1 min 27 s 022 + 0 s 801
5 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Lotus-Renault 1 min 27 s 030 + 0 s 809
6 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 27 s 131 + 0 s 910

L'air est à 29 °C et la piste à 38 °C au début de la deuxième séance d'essais libres du Grand Prix d'Inde. Sergio Pérez, indisposé dans la matinée, est de retour au volant de sa Sauber. Les pilotes s'élancent très vite en piste, dans des conditions moins difficiles que durant la matinée, pour boucler leur tour d'installation et Jean-Éric Vergne établit le temps de référence en 1 min 37 s 147[7],[8],[9],[10].

Pastor Maldonado tourne ensuite en 1 min 31 s 240, Romain Grosjean améliore en deux temps (1 min 30 s 201 puis 1 min 29 s 794) et Daniel Ricciardo fait encore mieux en 1 min 29 s 503. Mark Webber prend la tête avec un tour bouclé en 1 min 28 s 847 mais est battu par Jenson Button (1 min 28 s 548), Sebastian Vettel (1 min 28 s 064), Fernando Alonso (1 min 27 s 785) et Lewis Hamilton (1 min 27 s 762)[7],[8],[9],[10].

À une heure du drapeau à damier, Fernando Alonso repasse en tête en 1 min 27 s 402 quand son coéquipier Felipe Massa part en tête-à-queue, sans dommage pour sa monoplace. Quelques minutes plus tard Romain Grosjean part lui aussi à la faute, là encore sans dommage. Massa effectue un second tête-à-queue, de même que Nico Hülkenberg plus tard dans la séance, sans conséquence. Vettel prend la tête du classement en 1 min 27 s 256, toujours en pneus durs alors que certains décident de chausser leurs pneus tendres[7],[8],[9],[10].

Ainsi chaussé, Kimi Räikkönen se porte en tête en 1 min 27 s 030. Il est relayé aux commandes du classement par Nico Rosberg (1 min 27 s 022), Alonso (1 min 26 s 964) et Vettel (1 min 26 s 921). Fernando Alonso reprend temporairement la tête avec un tour en 1 min 26 s 820 mais est finalement devancé par les deux pilotes Red Bull, Mark Webber tournant en 1 min 26 s 339 et Vettel en 1 min 26 s 221[7],[8],[9],[10].

Troisième séance, samedi de 11 h à 12 h[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[11]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 25 s 842
2 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Mercedes 1 min 26 s 034 + 0 s 192
3 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 26 s 108 + 0 s 266
4 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 26 s 151 + 0 s 309
5 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Lotus-Renault 1 min 26 s 209 + 0 s 367
6 Drapeau du Brésil Bruno Senna Williams-Renault 1 min 26 s 214 + 0 s 372

La température ambiante est de 27 °C et la piste est à 33 °C au départ de la dernière séance d'essais libres du Grand Prix d'Inde. Les pilotes montent immédiatement en piste afin de boucler leur premier tour d’installation et Kimi Räikkönen fixe le temps de référence en 1 min 30 s 183. Il l'améliore sur sa lancée en 1 min 28 s 173 puis 1 min 27 s 686[12],[13],[14],[15].

Mark Webber prend alors la tête en 1 min 26 s 887 et échange plusieurs fois sa position avec son coéquipier Sebastian Vettel qui tourne en 1 min 26 s 822 ; Webber tourne en 1 min 26 s 657 et Vettel en 1 min 25 s 892[12],[13],[14],[15].

À la mi-séance, les pilotes chaussent leurs pneus tendres pour préparer la qualification de l'après-midi. Sebastian Vettel améliore ainsi légèrement en 1 min 25 s 842 : il reste le seul pilote de la matinée à tourner sous la barre des 1 min 26 s[12],[13],[14],[15].

Séance de qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[modifier | modifier le code]

Session Q1[modifier | modifier le code]

La température ambiante est de 29 °C et la piste est à 38 °C au début de la séance qualificative du Grand Prix d'Inde. Les pilotes s'élancent un à un en piste dès son ouverture et Paul di Resta fixe le temps de référence en 1 min 28 s 786[16],[17],[18],[19].

Sergio Pérez améliore en 1 min 28 s 282 mais sa performance est rapidement battue par de nombreux concurrents : Nico Hülkenberg tourne en 1 min 27 s 766, Felipe Massa en 1 min 27 s 082 et Bruno Senna en 1 min 26 s 980. Felipe Massa repasse en tête en 1 min 26 s 939 avant de partir en tête-à-queue et Maldonado améliore en 1 min 26 s 904[16],[17],[18],[19].

À sept minutes du terme, Sebastian Vettel prend le commandement en deux temps : 1 min 26 s 621 puis 1 min 26 s 387. À la fin de cette session, Nico Rosberg, Romain Grosjean, Hülkenberg, di Resta et Maldonado chaussent leurs pneus tendres et Maldonado réalise le meilleur temps en 1 min 26 s 048[16],[17],[18],[19].

Les sept pilotes éliminés sont Narain Karthikeyan et son coéquipier Pedro de la Rosa, Charles Pic et son coéquipier Timo Glock, Vitaly Petrov et son coéquipier Heikki Kovalainen qui termine la séance dans un bac à graviers et Jean-Éric Vergne[16],[17],[18],[19].

Session Q2[modifier | modifier le code]

Les pilotes s'élancent en piste sans tarder, tous chaussés en pneus tendres. Les pilotes McLaren et Ferrari ont un léger avantage sur leurs concurrents puisqu'ils ont économisé un train de pneumatiques lors de la session Q1. Bruno Senna fixe le temps de référence en 1 min 26 s 826. Nico Hülkenberg se porte ensuite en tête en 1 min 26 s 721 mais est battu par Lewis Hamilton (1 min 26 s 039)[20],[21],[18],[19].

Sebastian Vettel tourne alors en 1 min 25 s 435 et reste à nouveau seul pilote en deçà des 1 min 26 s au tour. Son coéquipier Webber ne tarde pas à le rejoindre en tête du classement et ne lui concède que trois dixièmes de secondes sur son premier tour lancé. L'Australien améliore encore sa marque d'un dixième alors que ni Felipe Massa ni Jenson Button n'ont tenté d'établir leur tour chronométré. Romain Grosjean sort un peu large dans un virage, fait une embardée dans l'herbe et ne réalise que le onzième temps[20],[21],[18],[19].

Les sept pilotes éliminés sont Kamui Kobayashi, Paul di Resta et son coéquipier Nico Hülkenberg, Daniel Ricciardo, Michael Schumacher, Bruno Senna et Romain Grosjean[20],[21],[18],[19].

Session Q3[modifier | modifier le code]

Lewis Hamilton, Fernando Alonso, Sebastian Vettel, Mark Webber, Nico Rosberg et Pastor Maldonado s'élancent dès l'ouverture de la session mais Maldonado rentre immédiatement au stand, sans tenter de tour lancé. Alonso, qui ne bénéficie pas de l'aspiration de son coéquipier Felipe Massa resté au stand, réalise néanmoins le meilleur temps en 1 min 25 s 773[22],[23],[18],[19].

Mark Webber améliore cette performance en 1 min 25 s 327 quand son coéquipier Vettel fait une erreur de pilotage dans le virage no 7 et regagne son stand sans franchir la ligne de chronométrage. Dans les derniers instants de la session, tous les pilotes sont en piste et Vettel bat son équipier en 1 min 25 s 283, réalisant ainsi sa trente-cinquième pole position. La première ligne est donc monopolisée par les pilotes Red Bull Racing, la deuxième par les pilotes McLaren et la troisième par les pilotes Ferrari[22],[23],[18],[19].

Grille de départ[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[24]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel SREC Red Bull-Renault 1 min 26 s 387 1 min 25 s 435 1 min 25 s 283
2 Drapeau de l'Australie Mark Webber SREC Red Bull-Renault 1 min 26 s 744 1 min 25 s 610 1 min 25 s 327
3 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton SREC McLaren-Mercedes 1 min 26 s 516 1 min 25 s 816 1 min 25 s 544
4 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button SREC McLaren-Mercedes 1 min 26 s 564 1 min 25 s 467 1 min 25 s 649
5 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso SREC Ferrari 1 min 26 s 829 1 min 25 s 834 1 min 25 s 773
6 Drapeau du Brésil Felipe Massa SREC Ferrari 1 min 26 s 939 1 min 26 s 111 1 min 25 s 857
7 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen SREC Lotus-Renault 1 min 26 s 740 1 min 26 s 101 1 min 26 s 236
8 Drapeau du Mexique Sergio Pérez SREC Sauber-Ferrari 1 min 27 s 179 1 min 26 s 076 1 min 26 s 360
9 Drapeau : Venezuela Pastor Maldonado SREC Williams-Renault 1 min 26 s 048 1 min 25 s 983 1 min 26 s 713
10 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg SREC Mercedes 1 min 26 s 458 1 min 25 s 976 Pas de temps
11 Drapeau de la France Romain Grosjean SREC Lotus-Renault 1 min 26 s 897 1 min 26 s 136
12 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg SREC Force India-Mercedes 1 min 27 s 185 1 min 26 s 241
13 Drapeau du Brésil Bruno Senna SREC Williams-Renault 1 min 26 s 851 1 min 26 s 331
14 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher SREC Mercedes 1 min 27 s 482 1 min 26 s 574
15 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo SREC Toro Rosso-Ferrari 1 min 27 s 006 1 min 26 s 777
16 Drapeau du Royaume-Uni Paul di Resta SREC Force India-Mercedes 1 min 27 s 462 1 min 26 s 989
17 Drapeau du Japon Kamui Kobayashi SREC Sauber-Ferrari 1 min 27 s 517 1 min 27 s 219
18 Drapeau de la France Jean-Éric Vergne SREC Toro Rosso-Ferrari 1 min 27 s 525
19 Drapeau de la Russie Vitaly Petrov SREC Caterham-Renault 1 min 28 s 756
20 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen SREC Caterham-Renault 1 min 29 s 500
21 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock Marussia-Cosworth 1 min 29 s 613
22 Drapeau de l'Espagne Pedro de la Rosa HRT-Cosworth 1 min 30 s 592
23 Drapeau de l'Inde Narain Karthikeyan HRT-Cosworth 1 min 30 s 593
24 Drapeau de la France Charles Pic Marussia-Cosworth 1 min 30 s 662
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 32 s 071 (107 % de 1 min 26 s 048)
Schéma de la grille de qualification du Grand Prix d'Inde 2012
La grille de qualification et de départ du Grand Prix d'Inde 2012.

Course[modifier | modifier le code]

Déroulement de l'épreuve[modifier | modifier le code]

Il fait beau et chaud sur le circuit à quelques instants du départ du Grand Prix d'Inde. Les Red Bull Racing sont en première ligne avec Sebastian Vettel en pole position, les McLaren sur la deuxième ligne et les Ferrari sur la troisième. À l'extinction des feux, Mark Webber prend un meilleur départ que son coéquipier Vettel mais le laisse passer dans le premier virage. Derrière, Fernando Alonso réussit à passer entre les deux McLaren mais retrouve sa position initiale après le premier virage ; il prend néanmoins peu après l'avantage sur Lewis Hamilton. Au premier passage sur la ligne de chronométrage, Vettel devance Webber, Button, Alonso, Hamilton, Felipe Massa, Kimi Räikkönen, Sergio Pérez, Nico Hülkenberg, Nico Rosberg, Pastor Maldonado, Romain Grosjean, Bruno Senna, Paul di Resta, Daniel Ricciardo et Kamui Kobayashi. Jean-Éric Vergne accroche légèrement Michael Schumacher et les deux pilotes regagnent leurs stands, Vergne pour changer d'aileron avant, Schumacher à cause d'une crevaison à l'arrière[25],[26],[27],[28].

En tête de la course, Vettel creuse immédiatement l'écart : au quatrième passage, il a plus de 2 secondes d'avance sur Webber, 6 s sur Alonso qui vient de doubler Button désormais à 7 s, 8 s sur Hamilton et Massa, 9 s sur Räikkönen, 11 s sur Pérez, 12 s sur Hülkenberg et 14 s sur Rosberg. Quelques minutes plus tard, Lewis Hamilton double son coéquipier quand Alonso creuse un écart de 3 secondes sur le duo McLaren. Pérez change ses pneumatiques le premier au quatorzième tour mais, quatre tours plus tard, rentre vers son stand sur trois roues après un contact avec l'aileron avant de Ricciardo. Le Mexicain reprend la piste en fond de classement et décide d'abandonner au tour suivant. Dans le vingt-troisième tour, Alonso profite de la perte d'efficacité des pneumatiques de Webber pour revenir à moins de 2 secondes alors que Vettel mène avec 9 secondes d'avance sur son équipier[25],[26],[27],[28].

Button change ses pneus au vingt-cinquième tour, Senna rentre au tour suivant, Räikkönen, Rosberg, Maldonado, Ricciardo et Narain Karthikeyan (en difficulté avec ses freins) au vingt-septième, Massa, Hülkenberg, di Resta et Charles Pic au vingt-huitième, Alonso au suivant, Webber au trentième, Hamilton au trente-deuxième (il change également de volant) et Vettel au suivant. Pendant ce temps, Pastor Maldonado dépasse Kobayashi mais un léger contact entre eux provoque une crevaison à l'arrière droit pour Maldonado qui doit rejoindre son stand[25],[26],[27],[28].

Au trente-huitième passage, Vettel devance Webber de 12 secondes, Alonso de 13 s, Hamilton de 20 s, Button de 30 s, Massa de 37 s, Räikkönen de 37 s ; suivent Hülkenberg, Grosjean, Rosberg, Senna et di Resta. À une quinzaine de tours de l'arrivée, Webber annonce que son SREC est défaillant, ce dont veut profiter immédiatement Alonso. Pedro de la Rosa, lui aussi en difficulté avec ses freins comme son coéquipier un peu plus tôt, sort de la piste : les drapeaux jaunes sont agités et l'usage de l'aileron arrière mobile est temporairement suspendu, ce qui laisse un peu de répit à Webber, qui se fait toutefois doubler par Alonso dans le quarante-septième tour. Alors que Sebastian Vettel possède un avantage de 12 secondes sur ses poursuivants, son fond plat frotte la piste à certains endroits du circuit : Fernando Alonso est averti de cet incident et augmente son rythme de course : il revient à 10 secondes de son rival quand celui-ci franchit la ligne d'arrivée[25],[26],[27],[28].

Au championnat, Sebastian Vettel porte son avantage sur Fernando Alonso à 13 points puisque l'Espagnol termine deuxième, la troisième marche du podium revenant de justesse à Mark Webber menacé par Hamilton ; suivent pour les points restants Button, Massa, Räikkönen, Hülkenberg, Grosjean et Senna[25],[26],[27],[28].

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[29]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 1 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel SREC Red Bull-Renault 60 1 h 31 min 10 s 744 (202,184 km/h) 1 25
2 5 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso SREC Ferrari 60 + 9 s 437 5 18
3 2 Drapeau de l'Australie Mark Webber SREC Red Bull-Renault 60 + 13 s 217 2 15
4 4 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton SREC McLaren-Mercedes 60 + 13 s 909 3 12
5 3 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button SREC McLaren-Mercedes 60 + 26 s 266 4 10
6 6 Drapeau du Brésil Felipe Massa SREC Ferrari 60 + 44 s 674 6 8
7 9 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen SREC Lotus-Renault 60 + 45 s 227 7 6
8 12 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg SREC Force India-Mercedes 60 + 54 s 998 12 4
9 10 Drapeau de la France Romain Grosjean SREC Lotus-Renault 60 + 56 s 103 11 2
10 19 Drapeau du Brésil Bruno Senna SREC Williams-Renault 60 + 1 min 14 s 975 13 1
11 8 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg SREC Mercedes 60 + 1 min 21 s 694 10
12 11 Drapeau du Royaume-Uni Paul di Resta SREC Force India-Mercedes 60 + 1 min 22 s 815 16
13 16 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo SREC Toro Rosso-Ferrari 60 + 1 min 26 s 064 15
14 14 Drapeau du Japon Kamui Kobayashi SREC Sauber-Ferrari 60 + 1 min 26 s 495 17
15 17 Drapeau de la France Jean-Éric Vergne SREC Toro Rosso-Ferrari 59 + 1 tour 18
16 18 Drapeau : Venezuela Pastor Maldonado SREC Williams-Renault 59 + 1 tour 9
17 21 Drapeau de la Russie Vitaly Petrov SREC Caterham-Renault 59 + 1 tour 19
18 20 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen SREC Caterham-Renault 59 + 1 tour 20
19 25 Drapeau de la France Charles Pic Marussia-Cosworth 59 + 1 tour 24
20 24 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock Marussia-Cosworth 58 + 2 tours 21
21 23 Drapeau de l'Inde Narain Karthikeyan HRT-Cosworth 58 + 2 tours 23
22 7 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher SREC Mercedes 55 + 5 tours 14
Abd. 22 Drapeau de l'Espagne Pedro de la Rosa HRT-Cosworth 43 Freins 22
Abd. 15 Drapeau du Mexique Sergio Pérez SREC Sauber-Ferrari 21 Crevaison 8

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Sebastian Vettel réalise la trente-cinquième pole position de sa carrière, sa deuxième en Inde et sa cinquième de la saison. Jenson Button obtient le huitième meilleur tour en course de sa carrière, son premier sur ce tracé et son deuxième de la saison.

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Malgré un départ moins bon que celui de son coéquipier Mark Webber, deuxième sur la grille, Sebastian Vettel conserve au premier virage l'avantage de sa pole position. Il s'échappe ensuite en tête et réalise une course en solitaire, loin de l'animation entre les pilotes qui le poursuivent. Après avoir mené les soixante tours de course, il obtient sa quatrième victoire consécutive, réalisant cette performance pour la deuxième fois depuis ses débuts en Formule 1[32].

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Pilotes[33]
Pos. Pilote Écurie Points
1 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 240
2 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Ferrari 227
3 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Lotus-Renault 173
4 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 167
5 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 165
6 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Mercedes 141
7 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 93
8 Drapeau de la France Romain Grosjean Lotus-Renault 90
9 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 89
10 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Sauber-Ferrari 66
11 Drapeau du Japon Kamui Kobayashi Sauber-Ferrari 50
12 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Force India-Mercedes 49
13 Drapeau du Royaume-Uni Paul di Resta Force India-Mercedes 44
14 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Mercedes 43
15 Drapeau : Venezuela Pastor Maldonado Williams-Renault 33
16 Drapeau du Brésil Bruno Senna Williams-Renault 26
17 Drapeau de la France Jean-Éric Vergne Toro Rosso-Ferrari 12
18 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Toro Rosso-Ferrari 9
Constructeurs[34]
Pos. Écurie Points
1 Drapeau de l'Autriche Red Bull-Renault 407
2 Drapeau de l'Italie Ferrari 316
3 Drapeau du Royaume-Uni McLaren-Mercedes 306
4 Drapeau du Royaume-Uni Lotus-Renault 263
5 Drapeau de l'Allemagne Mercedes 136
6 Drapeau de la Suisse Sauber-Ferrari 116
7 Drapeau de l'Inde Force India-Mercedes 93
8 Drapeau du Royaume-Uni Williams-Renault 59
9 Drapeau de l'Italie Toro Rosso-Ferrari 21

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le Grand Prix d'Inde 2012 représente :

Au cours de ce Grand Prix :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Formula One Management, « 2012 FORMULA 1 AIRTEL INDIAN GRAND PRIX PRACTICE 1 », sur formula1.com,‎ 26 octobre 2012 (consulté le 26 octobre 2012)
  2. a, b et c Daniel Thys, « FF1 - Libres 1 : Vettel s’installe en tête du classement », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 26 octobre 2012 (consulté le 26 octobre 2012)
  3. a, b et c Grégory Demoen, « EL1 : Vettel en tête, Gutiérrez remplace Pérez », sur f1i.com,‎ 26 octobre 2012 (consulté le 26 octobre 2012)
  4. a, b et c (en) Formula One Administration, « Practice One - Vettel takes charge for Red Bull in India », sur formula1.com,‎ 26 octobre 2012 (consulté le 26 octobre 2012)
  5. a, b et c Guillaume Navarro, « EL1 - Vettel devant sur une piste évolutive », sur toilef1.com,‎ 26 octobre 2012 (consulté le 26 octobre 2012)
  6. (en) Formula One Management, « 2012 FORMULA 1 AIRTEL INDIAN GRAND PRIX PRACTICE 2 », sur formula1.com,‎ 26 octobre 2012 (consulté le 26 octobre 2012)
  7. a, b, c et d Daniel Thys, « F1 - Libres 2 : Les Red Bull dominent en Inde », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 26 octobre 2012 (consulté le 26 octobre 2012)
  8. a, b, c et d Grégory Demoen, « EL2 : Vettel écrase la concurrence », sur f1i.com,‎ 26 octobre 2012 (consulté le 26 octobre 2012)
  9. a, b, c et d (en) Formula One Administration, « Red Bull dominate in New Delhi », sur formula1.com,‎ 26 octobre 2012 (consulté le 26 octobre 2012)
  10. a, b, c et d Guillaume Navarro, « EL2 - Vettel INDEtrônable », sur toilef1.com,‎ 26 octobre 2012 (consulté le 26 octobre 2012)
  11. (en) Formula One Management, « 2012 FORMULA 1 AIRTEL INDIAN GRAND PRIX PRACTICE 3 », sur formula1.com,‎ 27 octobre 2012 (consulté le 27 octobre 2012)
  12. a, b et c Daniel Thys, « F1 - Libres 3 : Vettel persiste et signe », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 27 octobre 2012 (consulté le 27 octobre 2012)
  13. a, b et c Grégory Demoen, « EL3 : Vettel le plus rapide devant Button », sur f1i.com,‎ 27 octobre 2012 (consulté le 27 octobre 2012)
  14. a, b et c (en) Formula One Administration, « Final practice - Vettel top as battle intensifies », sur formula1.com,‎ 27 octobre 2012 (consulté le 27 octobre 2012)
  15. a, b et c Guillaume Navarro, « EL3 - Vettel ne lâche pas la tête », sur toilef1.com,‎ 27 octobre 2012 (consulté le 27 octobre 2012)
  16. a, b, c et d Daniel Thys, « F1 - La pole position est pour Vettel - Q1 20 minutes », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 27 octobre 2012 (consulté le 27 octobre 2012)
  17. a, b, c et d Guillaume Navarro, « Q1 - Vergne rate la Q2 », sur toilef1.com,‎ 27 octobre 2012 (consulté le 27 octobre 2012)
  18. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) Formula One Administration, « Qualifying - Vettel edges Webber for Red Bull lockout », sur formula1.com,‎ 27 octobre 2012 (consulté le 27 octobre 2012)
  19. a, b, c, d, e, f, g, h et i Grégory Demoen, « Qualifs : Vettel, un souffle devant Webber », sur f1i.com,‎ 27 octobre 2012 (consulté le 27 octobre 2012)
  20. a, b et c Daniel Thys, « F1 - La pole position est pour Vettel - Q2 15 minutes », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 27 octobre 2012 (consulté le 27 octobre 2012)
  21. a, b et c Guillaume Navarro, « Q2 - Grosjean et Schumacher ne passent pas », sur toilef1.com,‎ 27 octobre 2012 (consulté le 27 octobre 2012)
  22. a et b Daniel Thys, « F1 - La pole position est pour Vettel - Q3 10 minutes », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 27 octobre 2012 (consulté le 27 octobre 2012)
  23. a et b Guillaume Navarro, « Qualifications : Vettel au sommet en Inde », sur toilef1.com,‎ 27 octobre 2012 (consulté le 27 octobre 2012)
  24. (en) Formula One Administration, « 2012 FORMULA 1 AIRTEL INDIAN GRAND PRIX Qualifying », sur formula1.com,‎ 27 octobre 2012 (consulté le 27 octobre 2012)
  25. a, b, c, d et e Daniel Thys, « F1 - Quatrième victoire consécutive pour Vettel », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 28 octobre 2012 (consulté le 28 octobre 2012)
  26. a, b, c, d et e Grégory Demoen, « Course : Vettel domine, Alonso limite les dégâts », sur f1i.com,‎ 28 octobre 2012 (consulté le 28 octobre 2012)
  27. a, b, c, d et e Guillaume Navarro, « Course : Le duel Vettel / Alonso plus vif que jamais », sur toilef1.com,‎ 28 octobre 2012 (consulté le 28 octobre 2012)
  28. a, b, c, d et e (en) Formula One Management, « Race - Vettel wins in New Delhi as Alonso limits the damage », sur formula1.com,‎ 28 octobre 2012 (consulté le 28 octobre 2012)
  29. (en) Formula One Management, « 2012 FORMULA 1 AIRTEL INDIAN GRAND PRIX », sur formula1.com,‎ 28 octobre 2012 (consulté le 28 octobre 2012)
  30. « Inde 2012 Qualifications », sur statsf1.com,‎ 27 octobre 2012 (consulté le 27 octobre 2012)
  31. « Inde 2012 Meilleurs tours », sur statsf1.com,‎ 28 octobre 2012 (consulté le 28 octobre 2012)
  32. « Inde 2012 Tours en tête », sur statsf1.com,‎ 28 octobre 2012 (consulté le 28 octobre 2012)
  33. « Corée du Sud 2012 Championnat Pilotes », sur statsf1.com,‎ 14 octobre 2012 (consulté le 14 octobre 2012)
  34. « Corée du Sud 2012 Championnat Constructeurs », sur statsf1.com,‎ 14 octobre 2012 (consulté le 14 octobre 2012)
  35. « Sebastian VETTEL Pole positions », sur statsf1.com,‎ 27 octobre 2012 (consulté le 27 octobre 2012)
  36. « Sebastian VETTEL Victoires », sur statsf1.com,‎ 28 octobre 2012 (consulté le 28 octobre 2012)
  37. « Red Bull Victoires », sur statsf1.com,‎ 28 octobre 2012 (consulté le 28 octobre 2012)
  38. « Renault Victoires », sur statsf1.com,‎ 28 octobre 2012 (consulté le 28 octobre 2012)
  39. « Statistiques Pilotes Points Par nombre », sur statsf1.com,‎ 28 octobre 2012 (consulté le 28 octobre 2012)
  40. « Statistiques Pilotes Grands Prix Tours parcourus », sur statsf1.com,‎ 28 octobre 2012 (consulté le 28 octobre 2012)
  41. « Statistiques Constructeurs Points Consécutivement », sur statsf1.com,‎ 28 octobre 2012 (consulté le 28 octobre 2012)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Course précédente :
Grand Prix de Corée du Sud 2012
FIA Championnat du monde de Formule 1
Saison 2012
Course suivante :
Grand Prix d'Abou Dabi 2012

Course précédente :
Grand Prix d'Inde 2011
Grand Prix d'Inde Course suivante :
Grand Prix d'Inde 2013