Grand Prix automobile d'Europe 2010

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Grand Prix d'Europe 2010

Tracé de la course

Drapeau Circuit urbain de Valence

Données de la course
Nombre de tours 57
Longueur du circuit 5,419 km
Distance de course 308,88 km
Résultats
Vainqueur Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel,
Red Bull-Renault,
h 40 min 29 s 571
(vitesse moyenne : 184,421 km/h)
Pole position Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel,
Red Bull-Renault,
min 37 s 587
(vitesse moyenne : 199,908 km/h)
Record du tour en course Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button,
McLaren-Mercedes,
min 38 s 766
(vitesse moyenne : 197,521 km/h)

Le Grand Prix automobile d'Europe 2010 (2010 Formula 1 Telefónica Grand Prix of Europe), disputé sur le Circuit urbain de Valence le 27 juin 2010, est la vingtième édition du Grand Prix, la 829e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950 et la neuvième manche du championnat 2010.

Déroulement de la course[modifier | modifier le code]

Essais libres[modifier | modifier le code]

Vendredi matin[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[1]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 1 min 41 s 175
2 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 41 s 339 + 0 s 164
3 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Mercedes 1 min 41 s 383 + 0 s 208
4 Drapeau de la Pologne Robert Kubica Renault 1 min 41 s 715 + 0 s 540
5 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 1 min 42 s 182 + 1 s 007
6 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 42 s 216 + 1 s 041

Vendredi après-midi[modifier | modifier le code]

Photo de la Force Iindia VJM03 de Sutil à Valence
Adrian Sutil lors du GP d'Europe 2010
Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[2]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Ferrari 1 min 39 s 283
2 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 39 s 339 + 0 s 056
3 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 39 s 427 + 0 s 144
4 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 1 min 39 s 650 + 0 s 367
5 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 39 s 749 + 0 s 466
6 Drapeau de la Pologne Robert Kubica Renault 1 min 39 s 880 + 0 s 597

Samedi matin[modifier | modifier le code]

Photo de la McLaren MP4-25 de Lewis Hamilton à Valence
Lewis Hamilton lors du GP d'Europe 2010
Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[3]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 38 s 052
2 Drapeau de la Pologne Robert Kubica Renault 1 min 38 s 154 + 0 s 102
3 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 38 s 313 + 0 s 261
4 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil Force India-Mercedes 1 min 38 s 500 + 0 s 448
5 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Ferrari 1 min 38 s 513 + 0 s 461
6 Drapeau du Brésil Rubens Barichello Williams-Cosworth 1 min 38 s 623 + 0 s 571

Grille de départ[modifier | modifier le code]

La Ferrari F10 d'Alonso à Valence
Fernando Alonso lors du GP d'Europe 2010
Photo de la Toro Rosso STR5 d'Alguersuari à Valence
Jaime Alguersuari au GP d'Europe 2010
Résultats des qualifications[4]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 38 s 324 1 min 38 s 015 1 min 37 s 587
2 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 38 s 549 1 min 38 s 041 1 min 37 s 662
3 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 38 s 697 1 min 38 s 158 1 min 37 s 969
4 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Ferrari 1 min 38 s 472 1 min 38 s 179 1 min 38 s 075
5 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 1 min 38 s 657 1 min 38 s 046 1 min 38 s 127
6 Drapeau de la Pologne Robert Kubica Renault 1 min 38 s 132 1 min 38 s 062 1 min 38 s 137
7 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Mercedes 1 min 38 s 360 1 min 38 s 399 1 min 38 s 210
8 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Williams-Cosworth 1 min 38 s 843 1 min 38 s 523 1 min 38 s 428
9 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Williams-Cosworth 1 min 38 s 449 1 min 38 s 326 1 min 38 s 428
10 Drapeau de la Russie Vitaly Petrov Renault 1 min 39 s 004 1 min 38 s 552 1 min 38 s 523
11 Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 1 min 39 s 096 1 min 38 s 586
12 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 1 min 38 s 752 1 min 38 s 627
13 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil Force India-Mercedes 1 min 39 s 021 1 min 38 s 851
14 Drapeau de l'Italie Vitantonio Liuzzi Force India-Mercedes 1 min 38 s 969 1 min 38 s 884
15 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Mercedes 1 min 38 s 994 1 min 39 s 234
16 Drapeau de l'Espagne Pedro de la Rosa BMW Sauber-Ferrari 1 min 39 s 003 1 min 39 s 264
17 Drapeau de l'Espagne Jaime Alguersuari Toro Rosso-Ferrari 1 min 39 s 128 1 min 39 s 548
18 Drapeau du Japon Kamui Kobayashi BMW Sauber-Ferrari 1 min 39 s 343
19 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Lotus-Cosworth 1 min 40 s 658
20 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen Lotus-Cosworth 1 min 40 s 882
21 Drapeau du Brésil Lucas di Grassi Virgin-Cosworth 1 min 42 s 086
22 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock Virgin-Cosworth 1 min 42 s 140
23 Drapeau de l'Inde Karun Chandhok HRT-Cosworth 1 min 42 s 600
24 Drapeau du Brésil Bruno Senna HRT-Cosworth 1 min 42 s 851
Schéma de la grille de qualification du Grand Prix
La grille de qualification du Grand Prix.

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[5]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 57 1 h 40 min 29 s 571 (184,421 km/h) 1 25
2 2 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 57 + 5 s 042 3 18
3 1 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Mercedes 57 + 12 s 658 7 15
4 9 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Williams-Cosworth 57 + 25 s 627 9 12
5 11 Drapeau de la Pologne Robert Kubica Renault 57 + 27 s 122 6 10
6 14 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil Force India-Mercedes 57 + 30 s 168 13 8
7 23 Drapeau du Japon Kamui Kobayashi BMW Sauber-Ferrari 57 + 30 s 965 18 6
8 8 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Ferrari 57 + 32 s 809 4 4
9 16 Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 57 + 36 s 299 11 2
10 4 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 57 + 44 s 283 12 1
11 7 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 57 + 46 s 621 5
12 22 Drapeau de l'Espagne Pedro de la Rosa BMW Sauber-Ferrari 57 + 47 s 414 16
13 17 Drapeau de l'Espagne Jaime Alguersuari Toro Rosso-Ferrari 57 + 48 s 239 17
14 12 Drapeau de la Russie Vitaly Petrov Renault 57 + 43 s 287 10
15 3 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Mercedes 57 + 48 s 826 15
16 15 Drapeau de l'Italie Vitantonio Liuzzi Force India-Mercedes 57 + 45 s 890 14
17 25 Drapeau du Brésil Lucas di Grassi Virgin-Cosworth 56 + 1 tour 21
18 20 Drapeau de l'Inde Karun Chandhok HRT-Cosworth 55 + 2 tours 23
19 18 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock Virgin-Cosworth 55 + 2 tours 22
20 21 Drapeau du Brésil Bruno Senna HRT-Cosworth 55 + 2 tours 24
21 18 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Lotus-Cosworth 53 + 4 tours 19
Abd. 10 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Williams-Cosworth 51 Crevaison 8
Abd. 19 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen Lotus-Cosworth 10 Accrochage avec Mark Webber 20
Abd. 6 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 10 Accrochage avec Heikki Kovalainen 2
Photo de la Williams FW32 de Barrichello à Valence
Rubens Barrichello lors du GP d'Europe 2010
Photo de la Renault R30 de Petrov à Valence
Vitaly Petrov lors du GP d'Europe 2010

Les 24 pilotes se présentent tous sur la ligne de départ, les Red Bull de Sebastian Vettel et Mark Webber monopolisant la première ligne. La température de l’air dépasse les 26 °C et celle de la piste les 46 °C. A l’extinction des feux, Vettel prend un bon départ alors que son coéquipier, sur la partie sale de la piste, est dépassé par Lewis Hamilton et Fernando Alonso. Hamilton et Vettel se touchent légèrement dans le deuxième virage mais Vettel garde l’avantage. Webber dégringole au classement et, à l’issue du premier tour, Vettel devance Hamilton, Alonso, Felipe Massa, Robert Kubica, Jenson Button, Rubens Barrichello, Nico Hülkenberg, Webber, Sébastien Buemi, Michael Schumacher et Adrian Sutil. Trulli passe par son stand pour changer son aileron avant.

Au quatrième tour, Vettel précède Hamilton de 3 secondes, Alonso de 5 s, Massa de 6 s, Kubica de 7 s, Button de 9 s, Barrichello de 10 s, Hülkenberg de 11 s et Webber de 11 s 5. Webber est le premier à changer de pneus au 7e tour ; il reprend la piste en 18e position et, profitant d’une piste claire, rattrape rapidement Heikki Kovalainen. Il le percute à l’arrière en tentant de le doubler, effectue un demi-looping avant de retomber sur l’arceau de sécurité, puis part en un demi-tonneau pour s’encastrer dans un mur de pneus. Bien que les deux monoplaces soient détruites, les deux pilotes s’en sortent sans dommage physique.

Alors que la voiture de sécurité entre en action, Kubica, Button, Barrichello, Buemi, Sutil, Hülkenberg, Pedro de la Rosa, Vitaly Petrov, Vitantonio Liuzzi et Karun Chandhok rentrent immédiatement changer de pneus, imités dès le tour suivant par Vettel, Hamilton, Alonso, Massa et Jaime Alguersuari, Schumacher rentrant au 11e tour puis à nouveau au 13e tour pour remettre des pneus durs après seulement deux boucles en tendres.

Le classement derrière la voiture de sécurité est Vettel devant Hamilton, Kamui Kobayashi, Button, Barrichello, Kubica, Buemi, Sutil, Hülkenberg, Alonso, de la Rosa, Petrov, Rosberg, Liuzzi, Lucas di Grassi, Timo Glock, Massa, Alguersuari, Schumacher, Chandhok, Bruno Senna et Trulli. La course est relancée au 14e tour et le grand perdant de cette neutralisation est la Scuderia Ferrari puisqu’Alonso se retrouve 10e et Massa 17e tandis que Kobayashi, qui ne s’est pas arrêté, occupe la troisième place.

A la relance, Vettel fait un énorme travers dans le premier virage mais garde l’avantage sur Hamilton. Au 18e tour, il devance toujours Hamilton à 1 s, Kobayashi à 8 s, Button à 9 s, Barrichello à 10 s, Kubica à 10 s 5, Buemi à 11 s 5, Sutil à 12 s, Alonso à 13 s et Hülkenberg à 13 s 5. Au 20e tour, la direction de course sanctionne Hamilton d’un drive-through pour avoir dépassé la voiture de sécurité alors qu’elle entrait en piste suite à l‘accident de Webber. Il purge sa pénalité au 27e passage et conserve sa deuxième place devant Kobayashi

Au 29e tour Vettel précède Hamilton de 14 s, Kobayashi de 16 s, Button de 18 s, Barrichello de 21 s, Kubica de 22 s, Buemi de 25 s, Sutil de 25 s 5, Alonso de 26 s 5 et Hülkenberg de 28 s. Kobayashi est le seul pilote du top 10 qui doit encore changer obligatoirement de pneus avant l’arrivée. Schumacher s’arrête une troisième fois changer de pneus alors que Glock et Senna sont en pleine lutte : si Hamilton hésite à leur prendre un tour, Kobayashi et Button ont encore plus de mal car Glock et Senna s’accrochent juste devant eux et doivent rejoindre leur stand pour réparer leurs monoplaces.

En tête de la course, Vettel dispose désormais d’une avance de 11 s sur Hamilton au 40e passage Kobayashi étant à 17 s et Button à 18 s 5. Au 43e tour, la direction de course informe que Button, Barrichello, Hülkenberg, Kubica, Petrov, Sutil, Liuzzi, Buemi et de la Rosa sont sous investigation pour leur comportement derrière la voiture de sécurité. Hülkenberg ne sera pas sanctionné car il abandonne au 50e alors qu’il était dixième, ce qui permet à Pedro de la Rosa d’entrer dans les points.

Kobayashi, toujours troisième, rentre au 53e tour pour changer de pneus et reprend la piste en 9e position dans le sillage de Fernando Alonso. Le Japonais le dépasse à deux tours de l’arrivée et fait de même sur Buemi dans le dernier virage.

Sebastian Vettel remporte la victoire, Hamilton termine à la deuxième place devant Button, Barrichello, Kubica, Sutil, Kobayashi, Buemi, Alonso et de la Rosa. Ce classement n’est pourtant pas définitif et sera modifié car les pilotes sous investigation écopent tous de 5 secondes de pénalité : Alonso est finalement reclassé huitième, Buemi neuvième et Nico Rosberg dixième, au détriment de Pedro de la Rosa éjecté de la zone des points.

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Pilotes[6]
Pos. Pilote Écurie Points
1 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 127
2 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Mercedes 121
3 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 115
4 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 103
5 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Ferrari 98
6 Drapeau de la Pologne Robert Kubica Renault 83
7 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 75
8 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 67
9 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Mercedes 34
10 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil Force India-Mercedes 31
11 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Williams-Cosworth 19
12 Drapeau de l'Italie Vitantonio Liuzzi Force India-Mercedes 12
13 Drapeau du Japon Kamui Kobayashi BMW Sauber-Ferrari 7
14 Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 7
15 Drapeau de la Russie Vitaly Petrov Renault 6
16 Drapeau de l'Espagne Jaime Alguersuari Toro Rosso-Ferrari 3
17 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Williams-Cosworth 1
Constructeurs[6]
Pos. Écurie Points
1 Drapeau du Royaume-Uni McLaren-Mercedes 248
2 Drapeau de l'Autriche Red Bull-Renault 218
3 Drapeau de l'Italie Ferrari 165
4 Drapeau de l'Allemagne Mercedes 109
5 Drapeau de la France Renault 89
6 Drapeau de l'Inde Force India-Mercedes 43
7 Drapeau du Royaume-Uni Williams-Cosworth 20
8 Drapeau de l'Italie Toro Rosso-Ferrari 10
9 Drapeau de la Suisse BMW Sauber-Ferrari 7

Statistiques[modifier | modifier le code]

  • 9e pole position de sa carrière pour Sebastian Vettel.
  • 7e victoire de sa carrière pour Sebastian Vettel.
  • 2e Grand Prix mené de bout en bout pour Sebastian Vettel.
  • 10e victoire pour Red Bull Racing en tant que constructeur.
  • 125e victoire pour Renault en tant que motoriste.
  • Heinz-Harald Frentzen (156 départs en Grands Prix de Formule 1, 3 victoires, 18 podiums, 2 pole positions et 174 points inscrits) a été nommé conseiller par la FIA pour aider dans leurs jugements le groupe des commissaires de course lors de ce Grand Prix.
  • Les commissaires de la FIA ont imposé une pénalité de cinq secondes ajoutées sur le temps de course aux neuf pilotes qui n’ont pas respecté le temps imposé sous le régime de la voiture de sécurité : ces voitures étaient allées plus vite que le temps affiché sur leurs volants. Jenson Button, Rubens Barrichello, Nico Hülkenberg, Robert Kubica, Adrian Sutil, Sébastien Buemi, Pedro de la Rosa, Vitaly Petrov et Vitantonio Liuzzi voient chacun leur temps de course augmenté de cinq secondes. Dans le top 10, Fernando Alonso passer de la 9e à la 8e place alors que Pedro de la Rosa perd son premier point de la saison au profit de Nico Rosberg.
  • Les commissaires ont infligé une pénalité de 20 secondes à Timo Glock qui n’a pas respecté les drapeaux bleus lors d’une phase de la course. Il passe de la 18e à la 19e place au bénéfice de Karun Chandhok.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Formula One Administration, « 2010 FORMULA 1 TELEFÓNICA GRAND PRIX OF EUROPE Practice 1 », sur formula1.com (consulté le 13 janvier 2013)
  2. (en) Formula One Administration, « 2010 FORMULA 1 TELEFÓNICA GRAND PRIX OF EUROPE Practice 2 », sur formula1.com (consulté le 13 janvier 2013)
  3. (en) Formula One Administration, « 2010 FORMULA 1 TELEFÓNICA GRAND PRIX OF EUROPE Practice 3 », sur formula1.com (consulté le 13 janvier 2013)
  4. (en) Formula One Administration, « 2010 FORMULA 1 TELEFÓNICA GRAND PRIX OF EUROPE Qualifying », sur formula1.com (consulté le 13 janvier 2013)
  5. (en) Formula One Administration, « 2010 FORMULA 1 TELEFÓNICA GRAND PRIX OF EUROPE Race », sur formula1.com (consulté le 13 janvier 2013)
  6. a et b « Europe 2010 Championnat », sur statsf1.com (consulté le 13 janvier 2013)

Sur les autres projets Wikimedia :