Grand Prix automobile d'Europe 2009

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

39° 27′ 32″ N 0° 19′ 54″ O / 39.45889, -0.33167

Fernando Alonso se classe 6e du Grand Prix d'Europe, disputé en Espagne

Le Grand Prix d'Europe 2009, disputé sur le Circuit urbain de Valence le 23 août 2009, est la 814e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950 et la onzième manche du championnat 2009.

Déroulement de la course[modifier | modifier le code]

Essais libres[modifier | modifier le code]

Vendredi matin[modifier | modifier le code]

Romain Grosjean fait ses débuts en Formule 1 à Valence
Pos Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 1 min 42 s 460
2 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen McLaren-Mercedes 1 min 42 s 636 0 s 176
3 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 42 s 654 0 s 194
4 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Brawn-Mercedes 1 min 43 s 074 0 s 614
5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 43 s 088 0 s 628
6 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil Force India-Mercedes 1 min 43 s 209 0 s 749

Vendredi après-midi[modifier | modifier le code]

Luca Badoer fait son retour en Formule 1 après 10 ans d'absence
Pos Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Renault 1 min 39 s 404
2 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Brawn-Mercedes 1 min 40 s 178 0 s 774
3 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 1 min 40 s 209 0 s 805
4 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 1 min 40 s 385 0 s 981
5 Drapeau du Japon Kazuki Nakajima Williams-Toyota 1 min 40 s 503 1 s 099
6 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil Force India-Mercedes 1 min 40 s 596 1 s 192

Samedi matin[modifier | modifier le code]

Lewis Hamilton passe la barre des 700 km en tête d'un Grand Prix
Pos Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil Force India-Mercedes 1 min 39 s 143
2 Drapeau du Japon Kazuki Nakajima Williams-Toyota 1 min 39 s 247 0 s 104
3 Drapeau de la Pologne Robert Kubica BMW Sauber 1 min 39 s 513 0 s 370
4 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen McLaren-Mercedes 1 min 39 s 553 0 s 410
5 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 1 min 39 s 732 0 s 589
6 Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella Force India-Mercedes 1 min 39 s 764 0 s 621

Grille de départ[modifier | modifier le code]

Pos Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3 Poids
des monoplaces
1 Drapeau du Royaume-Uni Lewis HamiltonSREC McLaren-Mercedes 1 min 38 s 649 1 min 38 s 182 1 min 39 s 489 653,0 kg
2 Drapeau de la Finlande Heikki KovalainenSREC McLaren-Mercedes 1 min 38 s 816 1 min 38 s 230 1 min 39 s 532 655,0 kg
3 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 1 min 39 s 019 1 min 38 s 076 1 min 39 s 563 662,5 kg
4 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 39 s 295 1 min 38 s 273 1 min 39 s 789 654,0 kg
5 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Brawn-Mercedes 1 min 38 s 531 1 min 38 s 601 1 min 39 s 821 661,5 kg
6 Drapeau de la Finlande Kimi RäikkönenSREC Ferrari 1 min 38 s 843 1 min 38 s 782 1 min 40 s 144 661,5 kg
7 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 1 min 39 s 039 1 min 38 s 346 1 min 40 s 185 665,0 kg
8 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Renault 1 min 39 s 155 1 min 38 s 717 1 min 40 s 236 656,5 kg
9 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 38 s 983 1 min 38 s 625 1 min 40 s 239 664,5 kg
10 Drapeau de la Pologne Robert Kubica BMW Sauber 1 min 38 s 806 1 min 38 s 747 1 min 40 s 512 657,5 kg
11 Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld BMW Sauber 1 min 39 s 032 1 min 38 s 826 677,0 kg
12 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil Force India-Mercedes 1 min 39 s 145 1 min 38 s 846 672,5 kg
13 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock Toyota 1 min 39 s 459 1 min 38 s 991 694,7 kg
14 Drapeau de la France Romain Grosjean Renault 1 min 39 s 322 1 min 39 s 040 677,7 kg
15 Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 1 min 38 s 912 1 min 39 s 514 688,5 kg
16 Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella Force India-Mercedes 1 min 39 s 531 692,5 kg
17 Drapeau du Japon Kazuki Nakajima Williams-Toyota 1 min 39 s 795 702,0 kg
18 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Toyota 1 min 39 s 807 707,3 kg
19 Drapeau de l'Espagne Jaime Alguersuari Toro Rosso-Ferrari 1 min 39 s 925 678,5 kg
20 Drapeau de l'Italie Luca BadoerSREC Ferrari 1 min 41 s 413 690,5 kg

Notes:

  • Les pilotes prenant part aux essais avec le SREC sont signalés par la mention SREC.
La grille de départ du Grand Prix.

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Pos No Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 23 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 57 1 h 35 min 51 s 289 (193,344 km/h) 3 10
2 1 Drapeau du Royaume-Uni Lewis HamiltonSREC McLaren-Mercedes 57 + 2 s 358 1 8
3 4 Drapeau de la Finlande Kimi RäikkönenSREC Ferrari 57 + 15 s 994 6 6
4 2 Drapeau de la Finlande Heikki KovalainenSREC McLaren-Mercedes 57 + 20 s 032 2 5
5 16 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 57 + 20 s 870 7 4
6 7 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Renault 57 + 27 s 744 8 3
7 22 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Brawn-Mercedes 57 + 34 s 913 5 2
8 5 Drapeau de la Pologne Robert Kubica BMW Sauber 57 + 36 s 667 10 1
9 14 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 57 + 44 s 910 9
10 20 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil Force India-Mercedes 57 + 47 s 935 12
11 6 Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld BMW Sauber 57 + 48 s 822 11
12 21 Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella Force India-Mercedes 57 + 1 min 03 s 614 16
13 9 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Toyota 57 + 1 min 04 s 527 18
14 10 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock Toyota 57 + 1 min 26 s 519 13
15 8 Drapeau de la France Romain Grosjean Renault 57 + 1 min 31 s 774 14
16 11 Drapeau de l'Espagne Jaime Alguersuari Toro Rosso-Ferrari 56 + 1 tour 19
17 3 Drapeau de l'Italie Luca BadoerSREC Ferrari 56 + 1 tour 20
18 17 Drapeau du Japon Kazuki Nakajima Williams-Toyota 54 Crevaison 17
Abd 12 Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 41 Freins 15
Abd 15 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 23 Moteur 4
  • Les pilotes prenant part au Grand Prix avec le SREC sont signalés par la mention SREC.

Le départ du Grand Prix est donné sous le soleil et les températures atteignent 31 °C dans l’air et 47 °C sur la piste. À l’extinction des feux, les deux McLaren en première ligne (pole position de Lewis Hamilton devant Heikki Kovalainen), équipées de gommes tendres et du SREC se mettent immédiatement à l'abri de leurs poursuivants dès le premier virage. Hamilton boucle le premier tour suivi de Kovalainen, Rubens Barrichello, Kimi Räikkönen, Sebastian Vettel, Nico Rosberg, Fernando Alonso, Jenson Button (enfermé au départ et qui perd trois places), Mark Webber et Nick Heidfeld. À l’arrière du peloton, Romain Grosjean, dont c'est le premier départ en Grand Prix, doit regagner les stands pour changer le museau de sa Renault endommagé lors d’un contact avec la Ferrari de Luca Badoer au premier virage. Timo Glock et Sébastien Buemi s’arrêtent également suite à un contact musclé au départ.

Après cinq tours, Hamilton occupe solidement les commandes devant Kovalainen à 3 secondes, Barrichello à 5 s, Vettel à 6 s, Rosberg à 8 s, Alonso à 10 s. Webber a réussi à prendre l'ascendant sur Button tandis que Kubica a dépassé son coéquipier Heidfeld, désormais sous la pression des Force India d'Adrian Sutil et de Giancarlo Fisichella. Hamilton augmente encore son rythme et creuse l'écart sur Kovalainen (5 secondes après 8 tours) et sur Barrichello, qui lui-même a lâché Räikkönen et Vettel. Au 16e tour, Hamilton, Vettel et Kubica rentrent aux stands mais le ravitaillement se passe mal pour l'Allemand qui doit stopper une deuxième fois pour remplir le réservoir de sa RB5 (Vettel finira par abandonner au 23e tour sur bris de moteur).

Barrichello hérite donc des commandes de la course et accélère sa cadence (deux tours sous la barre des 1 min 39 s 5 et meilleur tour en course). Après l'arrêt du Brésilien, Hamilton récupère la première place avec seulement quelques longueurs d'avance sur la Brawn. Kovalainen est toujours troisième mais décroché, tandis que Räikkönen est quatrième devant Rosberg.

À la mi-course, Hamilton devance Barrichello de 4 secondes, Kovalainen de 9 s, Räikkönen de 15 s, Rosberg de 20 s, Alonso de 25 s, Webber de 29 s, Fisichella de 30 s, Button de 32 s et Nakajima de 34 s. Barrichello poursuit ses efforts pour mettre la pression sur le leader qui regagne les stands au 38e tour. Une mésentente entre les mécaniciens lors du changement de pneumatiques lui coûte un temps précieux alors que, dans le peloton, l’éclatement d’un pneu de la Williams de Nakajima qui provoque la sortie des drapeaux jaunes, décide Barrichello à anticiper son deuxième arrêt.

Cette judicieuse décision lui permet de prendre l'avantage sur Hamilton et de décrocher sa 10e victoire, la première depuis le Grand Prix de Chine 2004. Lewis Hamilton et Kimi Räikkönen se partagent les deux places restantes sur le podium tandis qu'Heikki Kovalainen a résisté au retour de Nico Rosberg en fin de course. Alonso, Button et Kubica se partagent les derniers points. Timo Glock, seulement 14e de la course, signe le premier meilleur tour en course de sa carrière.

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Pilotes
Pos Pilote Écurie Points
1 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Brawn-Mercedes 72
2 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 54
3 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 51,5
4 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 47
5 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 29,5
6 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 27
7 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 24
8 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Toyota 22,5
9 Drapeau du Brésil Felipe Massa Scuderia Ferrari 22
10 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock Toyota 16
11 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Renault 16
12 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen McLaren-Mercedes 14
13 Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld BMW Sauber 6
14 Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 3
15 Drapeau de la Pologne Robert Kubica BMW Sauber 3
16 Drapeau de la France Sébastien Bourdais Toro Rosso-Ferrari 2
Constructeurs
Pos Écurie Points
1 Drapeau du Royaume-Uni Brawn-Mercedes 126
2 Drapeau de l'Autriche Red Bull-Renault 98,5
3 Drapeau de l'Italie Ferrari 46
4 Drapeau du Royaume-Uni McLaren-Mercedes 41
5 Drapeau du Japon Toyota 38,5
6 Drapeau du Royaume-Uni Williams-Toyota 29,5
7 Drapeau de la France Renault 16
8 Drapeau de l'Allemagne BMW Sauber 9
9 Drapeau de l'Italie Toro Rosso-Ferrari 5
10 Drapeau de l'Inde Force India-Mercedes 0

Statistiques[modifier | modifier le code]

  • 14e pole position de sa carrière pour Lewis Hamilton.
  • 10e victoire de sa carrière pour Rubens Barrichello.
  • 7e victoire pour Brawn en tant que constructeur.
  • 75e victoire pour Mercedes en tant que motoriste.
  • 1er meilleur tour en course de sa carrière pour Timo Glock.
  • 1er départ en Grand Prix pour Romain Grosjean qui remplace Nelsinho Piquet chez Renault F1 Team.
  • 100e victoire d'un pilote brésilien depuis la création du championnat du monde.
  • 150e départ en Grand Prix pour Kimi Räikkönen.
  • 39e arrivée consécutive parmi les pilotes classés et 31e arrivée consécutive en recevant le drapeau à damier pour Nick Heidfeld qui établit deux nouveaux records.
  • Jenson Button est le seul pilote à avoir inscrit des points à l'occasion de tous les Grands Prix depuis le début de la saison.
  • En menant la course pendant 31 tours, Lewis Hamilton passe la barre des 700 kilomètres en tête d'un Grand Prix.
  • En menant la course pendant 25 tours, Rubens Barrichello passe la barre des 800 kilomètres en tête d'un Grand Prix.
  • 50e départ en Grand Prix pour Luca Badoer qui remplace Felipe Massa chez Scuderia Ferrari. Badoer retrouve la compétition, 10 ans après sa dernière course en championnat du monde à l'occasion du Grand Prix du Japon 1999 au volant d'une Minardi.
  • Rubens Barrichello portait un casque reprenant les couleurs de celui de son compatriote Felipe Massa (blessé au GP de Hongrie par un ressort échappé de la monoplace de Barrichello).
  • Renault F1 Team, après avoir fait appel de la décision de la FIA d'exclure l'équipe pour le Grand Prix d'Europe, a été autorisée à prendre part à la course.

Voir aussi[modifier | modifier le code]