Grand Prix automobile d'Europe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

50° 19′ 52″ N 6° 56′ 35″ E / 50.331, 6.943 ()

Grand Prix d'Europe

Tracé de la course

Drapeau Circuit urbain de Valence

Données de la course
Nombre de tours 57
Longueur du circuit 5,419 km
Distance de course 308,883 km
Résultats
Vainqueur 2012 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso,
Ferrari,
h 44 min 16 s 649
(vitesse moyenne : 177,728 km/h)
Pole position 2012 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel,
Red Bull-Renault,
min 38 s 086
(vitesse moyenne : 198,891 km/h)
Record du tour en course 2012 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg,
Mercedes Grand Prix,
min 42 s 163
(vitesse moyenne : 190,954 km/h)

Le Grand Prix automobile d'Europe est une épreuve du championnat du monde de Formule 1 disputée pour la première fois en 1983.

Historique[modifier | modifier le code]

Par Grand Prix d'Europe, la FIA désigne généralement un Grand Prix qui se dispute dans un pays accueillant déjà un Grand Prix national. Ainsi, l'appellation Grand Prix d'Europe a successivement désigné le deuxième Grand Prix britannique (à Brands Hatch en 1983 et 1985 puis à Donington en 1993), le deuxième Grand Prix espagnol (à Jerez en 1994 et en 1997, et à Valence depuis 2008) et le deuxième Grand Prix allemand (au Nürburgring en 1985, en 1995 et 1996, puis de 1999 à 2006).

En 2007, en dépit de la tenue d'un seul Grand Prix en Allemagne (au Nürburgring), l'appellation GP d'Europe a subsisté aux dépens de l'appellation GP d'Allemagne. L'Automobilclub von Deutschland (AvD), organisateur du Grand Prix disputé à Hockenheim (désormais uniquement organisé les années paires) et propriétaire de l'appellation GP d'Allemagne, a en effet refusé que cette appellation soit utilisée par l'Allgemeiner Deutscher Automobilclub (ADAC), une fédération concurrente qui organise le GP disputé au Nürburgring les années impaires.

En 2008, le GP d'Europe s'est tenu sur le Circuit urbain de Valence, un circuit provisoire installé dans les rues de Valence en Espagne. Fin novembre 2010, les organisateurs veulent rompre leur contrat avec Bernie Ecclestone alors qu’il reste encore deux ans à honorer. La raison invoquée est le coût de plus de 30 millions d’euros pour organiser la course (18 de droits pour Ecclestone, plus l’organisation de la course, la promotion, la mise en place des infrastructures du circuit dans le port et le démontage) alors que la billetterie ne génère que 10 millions d’euros de recette. En 2008 il y a eu 112000 places vendues et 75000 en 2010.

Si l'appellation Grand Prix d'Europe a existé de manière autonome à partir de la saison 1983, elle a aussi désigné de manière honorifique d'autres épreuves. Par exemple, l'épreuve inaugurale du championnat du monde, en 1950 à Silverstone, était officiellement dénommée « Grand Prix de Grande-Bretagne et d'Europe ». Cette pratique a subsisté jusqu'en 1977.

Les différents circuits utilisés[modifier | modifier le code]

Moments forts[modifier | modifier le code]

Plusieurs Grands Prix d'Europe sont restés dans les annales de la Formule 1 depuis 1983.

  • GP d'Europe 1997 : dernière épreuve de la saison, la course est marquée par le duel Schumacher-Villeneuve. Schumacher s'auto-élimine dans une manœuvre litigieuse (qui lui vaudra d'être déclassé du championnat du monde) sur son rival canadien, lequel coiffe la couronne mondiale.
  • Grand Prix automobile d'Europe 2007 : La course est marquée par des conditions météorologiques difficiles, un violent orage provoquant notamment cinq sorties de pistes lors des deux premiers tours, ayant conduit à une interruption puis un second départ lancé derrière la voiture de sécurité. À seulement quatre tours de la fin, à l'issue d'un rude combat, Fernando Alonso ravit la première place à Felipe Massa qui était en tête depuis 31 tours.
  • Grand Prix automobile d'Europe 2010 : Mark Webber, premier pilote à changer de pneus au septième tour, profite d’une piste claire pour rattraper rapidement Heikki Kovalainen. Dans le neuvième tour, il le percute à l’arrière en tentant de le doubler, effectue un demi-looping avant de retomber sur l’arceau de sécurité, puis part en un demi-tonneau pour s’encastrer dans un mur de pneus. Bien que les deux monoplaces soient détruites, les deux pilotes s’en sortent sans dommage physique.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Année Vainqueur Écurie Circuit Résultats
1983 Drapeau du Brésil Nelson Piquet Drapeau du Royaume-Uni Brabham-BMW Drapeau du Royaume-Uni Brands Hatch Résumé
1984 Drapeau de la France Alain Prost Drapeau du Royaume-Uni McLaren-TAG Drapeau de l'Allemagne Nürburgring Résumé
1985 Drapeau du Royaume-Uni Nigel Mansell Drapeau du Royaume-Uni Williams-Honda Drapeau du Royaume-Uni Brands Hatch Résumé
1986-1992 Non couru
1993 Drapeau du Brésil Ayrton Senna Drapeau du Royaume-Uni McLaren-Ford Drapeau du Royaume-Uni Donington Park Résumé
1994 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Drapeau du Royaume-Uni Benetton-Ford Drapeau de l'Espagne Jerez Résumé
1995 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Drapeau du Royaume-Uni Benetton-Renault Drapeau de l'Allemagne Nürburgring Résumé
1996 Drapeau du Canada Jacques Villeneuve Drapeau du Royaume-Uni Williams-Renault Drapeau de l'Allemagne Nürburgring Résumé
1997 Drapeau de la Finlande Mika Häkkinen Drapeau du Royaume-Uni McLaren-Mercedes Drapeau de l'Espagne Jerez Résumé
1998 Non couru
1999 Drapeau du Royaume-Uni Johnny Herbert Drapeau du Royaume-Uni Stewart-Ford Drapeau de l'Allemagne Nürburgring Résumé
2000 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Drapeau de l'Italie Ferrari Drapeau de l'Allemagne Nürburgring Résumé
2001 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Drapeau de l'Italie Ferrari Drapeau de l'Allemagne Nürburgring Résumé
2002 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Drapeau de l'Italie Ferrari Drapeau de l'Allemagne Nürburgring Résumé
2003 Drapeau de l'Allemagne Ralf Schumacher Drapeau du Royaume-Uni Williams-BMW Drapeau de l'Allemagne Nürburgring Résumé
2004 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Drapeau de l'Italie Ferrari Drapeau de l'Allemagne Nürburgring Résumé
2005 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Drapeau de la France Renault Drapeau de l'Allemagne Nürburgring Résumé
2006 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Drapeau de l'Italie Ferrari Drapeau de l'Allemagne Nürburgring Résumé
2007 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Drapeau du Royaume-Uni McLaren-Mercedes Drapeau de l'Allemagne Nürburgring Résumé
2008 Drapeau du Brésil Felipe Massa Drapeau de l'Italie Ferrari Drapeau de l'Espagne Valence Résumé
2009 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Drapeau du Royaume-Uni Brawn-Mercedes Drapeau de l'Espagne Valence Résumé
2010 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Drapeau de l'Autriche Red Bull-Renault Drapeau de l'Espagne Valence Résumé
2011 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Drapeau de l'Autriche Red Bull-Renault Drapeau de l'Espagne Valence Résumé
2012 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Drapeau de l'Italie Ferrari Drapeau de l'Espagne Valence Résumé

Classement des pilotes par nombre de victoires[modifier | modifier le code]

Victoires Pilote
6 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher
3 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso
2 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello
Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel
1 Drapeau du Brésil Nelson Piquet
Drapeau de la France Alain Prost
Drapeau du Royaume-Uni Nigel Mansell
Drapeau du Brésil Ayrton Senna
Drapeau du Canada Jacques Villeneuve
Drapeau de la Finlande Mika Häkkinen
Drapeau du Royaume-Uni Johnny Herbert
Drapeau de l'Allemagne Ralf Schumacher
Drapeau du Brésil Felipe Massa
Grille mise à jour après le Grand Prix d'Europe 2012