Grand Prix automobile d'Australie 2009

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

37° 50′ 59″ S 144° 58′ 06″ E / -37.84972, 144.96833 ()

Grand Prix d'Australie 2009

Tracé de la course

Drapeau Circuit de l'Albert Park

Données de la course
Nombre de tours 58
Longueur du circuit 5,303 km
Distance de course 307,574 km
Résultats
Vainqueur Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button,
Brawn-Mercedes,
h 34 min 15 s 784
(vitesse moyenne : 195,776 km/h)
Pole position Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button,
Brawn-Mercedes,
min 26 s 714
(vitesse moyenne : 221,500 km/h)
Record du tour en course Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg,
Williams-Toyota,
min 27 s 418
(vitesse moyenne : 217,668 km/h)

Le Grand Prix automobile d'Australie 2009, disputé sur le circuit de l'Albert Park dans la banlieue de Melbourne le 29 mars 2009, est la 804e course du Championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950 et l'épreuve d'ouverture du championnat 2009.

Déroulement de la course[modifier | modifier le code]

Essais libres[modifier | modifier le code]

Vendredi matin[modifier | modifier le code]

Premier Grand Prix pour l'écurie Brawn GP Formula One Team qui signe sa première pole position et sa première victoire. Jenson Button remporte son second Grand Prix après sa victoire au GP de Hongrie 2006
Pos Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 1 min 26 s 687
2 Drapeau du Japon Kazuki Nakajima Williams-Toyota 1 min 26 s 736 0 s 049
3 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 26 s 750 0 s 063
4 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 1 min 27 s 226 0 s 539
5 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen McLaren-Mercedes 1 min 27 s 453 0 s 766
6 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Brawn-Mercedes 1 min 27 s 467 0 s 780

Vendredi après-midi[modifier | modifier le code]

La pitlane de l'Albert park durant les essais du Grand Prix d'Australie
Pos Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 1 min 26 s 053
2 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 1 min 26 s 157 0 s 104
3 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Toyota 1 min 26 s 350 0 s 297
4 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 26 s 370 0 s 317
5 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Brawn-Mercedes 1 min 26 s 374 0 s 321
6 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock Toyota 1 min 26 s 443 0 s 390

Samedi matin[modifier | modifier le code]

Entraînement aux ravitaillement et changement de pneus sur la Williams FW31 de Nico Rosberg lors des essais du Grand Prix
Pos Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 1 min 25 s 808
2 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Toyota 1 min 25 s 811 0 s 003
3 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Brawn-Mercedes 1 min 25 s 981 0 s 173
4 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 1 min 26 s 020 0 s 212
5 Drapeau du Japon Kazuki Nakajima Williams-Toyota 1 min 26 s 078 0 s 270
6 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 1 min 26 s 348 0 s 540

Grille de départ[modifier | modifier le code]

La Red Bull RB5 de Sebastian Vettel lors des essais du Grand Prix
Pos Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3 Poids
des monoplaces
1 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Brawn-Mercedes 1 min 25 s 211 1 min 24 s 855 1 min 26 s 202 664,5 kg
2 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 1 min 25 s 006 1 min 24 s 783 1 min 26 s 505 666,5 kg
3 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 25 s 938 1 min 25 s 121 1 min 26 s 830 657,0 kg
4 Drapeau de la Pologne Robert Kubica BMW Sauber 1 min 25 s 922 1 min 25 s 152 1 min 26 s 914 650,0 kg
5 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 1 min 25 s 846 1 min 25 s 123 1 min 26 s 973 657,0 kg
6 Drapeau du Brésil Felipe Massa SREC Ferrari 1 min 25 s 844 1 min 25 s 319 1 min 27 s 033 654,0 kg
7 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen SREC Ferrari 1 min 25 s 899 1 min 25 s 380 1 min 27 s 163 655,0 kg
8 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 25 s 427 1 min 25 s 241 1 min 27 s 246 662,0 kg
9 Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld SREC BMW Sauber 1 min 25 s 827 1 min 25 s 504 691,5 kg
10 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso SREC Renault 1 min 26 s 026 1 min 25 s 605 680,7 kg
11 Drapeau du Japon Kazuki Nakajima Williams-Toyota 1 min 26 s 074 1 min 25 s 607 612,5 kg
12 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen SREC McLaren-Mercedes 1 min 26 s 184 1 min 25 s 726 690,6 kg
13 Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 1 min 26 s 503 675,5 kg
14 Drapeau du Brésil Nelsinho Piquet SREC Renault 1 min 26 s 598 691,1 kg
15 Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella Force India-Mercedes 1 min 26 s 677 689,0 kg
16 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil Force India-Mercedes 1 min 26 s 742 684,5 kg
17 Drapeau de la France Sébastien Bourdais Toro Rosso-Ferrari 1 min 26 s 964 662,5 kg
18 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton SREC McLaren-Mercedes 1 min 26 s 454 Pas de temps 655,0 kg
19 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock Toyota 1 min 25 s 499 1 min 25 s 281 1 min 26 s 975 670,0 kg
20 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Toyota 1 min 26 s 194 1 min 25 s 265 1 min 27 s 127 660,0 kg

Notes:

  • Les pilotes prenant part aux essais avec le système SREC sont signalés par la mention SREC.
  • Initialement qualifié 15e, Lewis Hamilton a été pénalisé de 5 places sur la grille en raison d'un changement de boîte de vitesses. Il s'élance finalement de la 18e place suite au déclassement des pilotes Toyota.
  • Les pilotes Toyota, Timo Glock et Jarno Trulli, qualifiés respectivement en 6e et 8e position, ont été rétrogradés en dernière ligne pour aileron non conforme à cause d'une trop grande flexibilité[1]. Ils se sont élancés de la voie des stands.
La grille de départ du Grand Prix.

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Kazuki Nakajima s'extrait de sa monoplace après son crash au 17e tour
Timo Glock, dernier au départ, se classe quatrième du Grand Prix
Sebastian Vettel, longtemps deuxième abandonne sur accrochage à proximité de l'arrivée

0 s 807 4 s 435

Pos No Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 22 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Brawn-Mercedes 58 1 h 34 min 15 s 784 (195,776 km/h) 1 10
2 23 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 58 2 8
3 9 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Toyota 58 + 1 s 604 20 6
4 10 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock Toyota 58 19 5
5 7 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso SREC Renault 58 + 4 s 879 10 4
6 16 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 58 + 5 s 722 5 3
7 12 Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 58 + 6 s 004 13 2
8 11 Drapeau de la France Sébastien Bourdais Toro Rosso-Ferrari 58 + 6 s 298 17 1
9 20 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil Force India-Mercedes 58 + 6 s 335 19
10 6 Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld SREC BMW Sauber 58 + 7 s 085 9
11 21 Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella Force India-Mercedes 58 + 7 s 374 15
12 14 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 57 + 1 tour 8
13 15 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 56 Accident 3
14 5 Drapeau de la Pologne Robert Kubica BMW Sauber 55 Accident 4
15 4 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen SREC Ferrari 55 Différentiel 7
Abd. 3 Drapeau du Brésil Felipe Massa SREC Ferrari 45 Hydraulique 6
Abd. 8 Drapeau du Brésil Nelsinho Piquet SREC Renault 24 Sortie de piste 14
Abd. 17 Drapeau du Japon Kazuki Nakajima Williams-Toyota 17 Accident 11
Abd. 2 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen SREC McLaren-Mercedes 0 Dommages 12
Dsq. 1 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton SREC McLaren-Mercedes 58 Disqualifié 18

Note:

  • Les pilotes prenant part au Grand Prix avec le SREC sont signalés par la mention SREC.
Jenson Button remporte son second Grand Prix après avoir signé la pole position
Mark Webber ne se classe que 12e de son Grand Prix national

Résumé de la course[modifier | modifier le code]

À l’extinction des feux, Button profite de sa pole position pour prendre la tête devant Sebastian Vettel et Felipe Massa qui profitent du départ raté de Barrichello. Le peloton se bouscule au premier virage et Mark Webber y laisse son aileron avant tandis que Nick Heidfeld et Adrian Sutil crèvent. Heikki Kovalainen est le plus malchanceux des pilotes impliqués dans cet incident et doit renoncer à cause d'un train avant ouvert.

À l’issue du premier tour, Button compte près de quatre secondes d’avance sur Vettel, suivi par Massa, Kubica, Räikkönen, Rosberg, Barrichello, Nakajima, Piquet et Buemi. Lewis Hamilton entame alors une belle remontée et pointe déjà à la 9e place au sixième tour. Rosberg et Barrichello prennent l'ascendant sur Kimi Räikkönen qui choisit de rentrer ravitailler, tout comme son coéquipier au tour suivant.

Au 16e tour, Vettel et Rosberg effectent leur premier arrêt qui coûte de précieuses secondes Rosberg (problème sur la roue avant gauche) et est dépassé par Räikkönen. Au 18e tour, Nakajima perd le contrôle de sa Williams FW31 et tape le mur. La voiture de sécurité intervient dans le tour suivant pour permettre aux commissaires de nettoyer la piste mais entretemps les pilotes de tête ont effectué leur ravitaillement. Dès la fin de la neutralisation au 24e tour, Piquet, victime du refroidissement excessif de ses pneus, part en tête-à-queue et termine dans le bac à graviers. Button conserve la première place, suivi de Vettel, Massa, Kubica, Räikkönen, Trulli, Barrichello, Buemi, Rosberg et Hamilton.

Peu après son deuxième arrêt au stand, Räikkönen part en toupie et manque de taper le muret : il doit à nouveau passer par les stands. À douze tours du terme, Massa est contraint d'abandonner et regagne les stands à vitesse réduite. Après les débuts de la dernière salve vague de ravitaillement, Button possède encore une seconde et demie d’avance sur Vettel et trois secondes sur Barrichello pris en chasse par Kubica tandis qu'Alonso devance Glock, Rosberg, Trulli et Hamilton.

À sept tours du terme, Barrichello et Alonso doivent effectuer un ultime passage à la pompe tandis que Rosberg est contraint à lâcher prise suite à la défaillance de ses pneumatiques. Vettel se trouve confronté au même souci de pneumatique que son compatriote, ce dont profite Kubica pour tenter de doubler le pilote Red Bull. À trois tours de l’arrivée, après une tentative de dépassement, les monoplaces s'accrochent et perdent leurs ailerons avant. Peu après, privés d'appuis, Vettel et Kubica tapent le muret et abandonnent.

La voiture de sécurité est à nouveau appelée sur la piste et neutralise l'épreuve jusqu'au drapeau à damier. Button signe la deuxième victoire de sa carrière après celle au Grand Prix de Hongrie en 2006. Il offre à Brawn GP sa première victoire dès sa première course, ce qui n’était plus survenu depuis la victoire de Jody Scheckter en Argentine en 1977 sur Wolf-Cosworth.

Après l'arrivée de la course et la cérémonie du podium, Jarno Trulli, troisième sous le drapeau à damier se voit pénalisé de 25 secondes pour avoir doublé Lewis Hamilton sous drapeau jaune. Mais quelques jours plus tard, après écoute des liaisons radiophoniques entre Hamilton et son stand par les commissaires de la FIA, Jarno Trulli est rétabli dans son droit et Hamilton sanctionné. Le Britannique a en effet dépassé l'Italien lorsque la voiture de sécurité était intervenue en fin de course, avant de ralentir pour lui rendre la troisième place, fait que l'écurie et son pilote n'ont pas raconté aux commissaires. Hamilton est en conséquence disqualifié pour déclarations erronées aux commissaires et Trulli récupère sa troisième place après levée de la sanction indûment attribuée.

Par ailleurs, Sebastian Vettel, jugé responsable par la FIA de l'accrochage avec Kubica, a été condamné par la FIA à 10 places de pénalité sur la grille de départ du Grand Prix de Malaisie. Son écurie, Red Bull Racing, qui l'a incité à continuer à rouler alors que sa roue avant gauche était arrachée après l'accrochage, a écopé d'une amende de 50 000 dollars.

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Pilotes
Pos Pilote Écurie Points
1 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Brawn-Mercedes 10
2 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 8
3 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Toyota 6
4 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock Toyota 5
5 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Renault 4
6 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 3
7 Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 2
8 Drapeau de la France Sébastien Bourdais Toro Rosso-Ferrari 1
Constructeurs
Pos Écurie Points
1 Drapeau du Royaume-Uni Brawn-Mercedes 18
2 Drapeau du Japon Toyota 11
3 Drapeau de la France Renault 4
4 Drapeau du Royaume-Uni Williams-Toyota 3
5 Drapeau de l'Italie Toro Rosso-Ferrari 3

À noter[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les Toyota sanctionnées pour aileron non conforme sur f1-live.com, consulté le 28 mars 2009

Voir aussi[modifier | modifier le code]