Grand Prix automobile d'Abou Dabi 2011

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Grand Prix d'Abou Dabi 2011

Tracé de la course

Drapeau Circuit Yas Marina

Données de la course
Nombre de tours 55
Longueur du circuit 5,554 km
Distance de course 305,355 km
Résultats
Vainqueur Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton,
McLaren-Mercedes,
h 37 min 11 s 886
(vitesse moyenne : 188,494 km/h)
Pole position Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel,
Red Bull-Renault,
min 38 s 481
(vitesse moyenne : 203,028 km/h)
Record du tour en course Drapeau de l'Australie Mark Webber,
Red Bull-Renault,
min 42 s 612
(vitesse moyenne : 194,854 km/h)

Le Grand Prix automobile d'Abou Dabi 2011 (2011 Formula 1 Etihad Airways Abu Dhabi Grand Prix), disputé le 13 novembre 2011 sur le circuit Yas Marina, est la 857e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950 et la dix-huitième manche du championnat 2011.

Le champion du monde Sebastian Vettel décroche sa quatorzième pole position en dix-huit courses mais abandonne peu après le départ. Lewis Hamilton, pilote McLaren, parti en deuxième position, mène toute la course et remporte sa troisième victoire de la saison devant Fernando Alonso et Jenson Button. Au classement du championnat, Vettel maintient un écart considérable (119 points) avec son plus proche poursuivant, Button, qui est le mieux placé pour terminer deuxième du championnat. À l'issue du Grand Prix, dix-neuf des vingt-huit pilotes en lice au championnat du monde ont inscrit au moins un point.

Chez les constructeurs, l'écurie Red Bull Racing, déjà sacrée championne du monde, garde une avance confortable en tête du classement malgré l'abandon de Vettel : avec un total de 607 points, l'équipe autrichienne devance McLaren Racing (482) et Ferrari (353). À l'issue de ce Grand Prix, neuf des douze écuries en lice au championnat ont marqué des points, Team Lotus, Virgin et HRT ayant toujours un compteur vierge à une course de la fin de la saison.

Contexte avant le Grand Prix[modifier | modifier le code]

Essais libres[modifier | modifier le code]

Vendredi, séance de 13 h[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[1]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Mercedes 1 min 40 s 263
2 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 40 s 389 + 0 s 126
3 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 40 s 403 + 0 s 140
4 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 40 s 755 + 0 s 492
5 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Ferrari 1 min 40 s 801 + 0 s 538
6 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 1 min 41 s 260 + 0 s 997

La température ambiante est de 28 °C et la piste est à 41 °C au départ de la première séance d'essais libres. Pour la première fois depuis plusieurs années, deux pilotes français sont en piste : Jean-Éric Vergne pour Scuderia Toro Rosso et Romain Grosjean chez Renault. Pour la première fois depuis Jacques Villeneuve en 2006, un pilote canadien est en piste dans le cadre d'un week-end de Grand Prix, Marussia Virgin Racing ayant aligné Robert Wickens, champion en titre en catégorie Formule Renault 3.5 en World Series by Renault[2],[3].

Romain Grosjean signe le premier tour chronométré en 1 min 50 s 375 puis l'améliore à trois reprises en 1 min 47 s 751, 1 min 46 s 401 et 1 min 46 s 067. Lewis Hamilton, en pneus tendres, prend ensuite la tête en 1 min 43 s 889 et améliore aussi sa performance en 1 min 43 s 552, 1 min 42 s 617 et 1 min 41 s 846[2],[3],[4].

Alors qu'il reste encore une heure d'essais, Sebastian Vettel pointe en tête en 1 min 41 s 820 mais est rapidement battu par son coéquipier Mark Webber en 1 min 41 s 456. Les pilotes McLaren haussent alors le rythme et Jenson Button tourne en 1 min 40 s 955 et Hamilton en 1 min 40 s 466. Button réalise ensuite le meilleur temps de la matinée en 1 min 40 s 263[2],[3],[4].

À la suite à de problèmes techniques sur sa monoplace, Rubens Barrichello renonce dès le début de la séance après seulement trois tours d'installation, tandis que Felipe Massa, Fernando Alonso et Heikki Kovalainen sortent tous trois de la piste, sans dommage[2],[3],[4].

Vendredi après-midi, séance de 17 h[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[5]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 39 s 586
2 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Mercedes 1 min 39 s 785 + 0 s 199
3 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Ferrari 1 min 39 s 971 + 0 s 385
4 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 1 min 39 s 980 + 0 s 394
5 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 40 s 104 + 0 s 518
6 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 40 s 132 + 0 s 546

La température ambiante est de 27 °C et la piste est à 30 °C au départ de la deuxième séance d'essais libres du Grand Prix. La séance commence à la lumière du soleil couchant et se termine sous éclairage artificiel[6],[7].

Jaime Alguersuari s'élance dès le début de la session et signe le premier temps de référence en 1 min 43 s 662. Il est battu par Paul di Resta en 1 min 42 s 550 puis par Mark Webber en 1 min 42 s 002. Les pilotes Red Bull Racing se battent pour prendre le commandement de la séance et quand Sebastian Vettel tourne en 1 min 41 s 392, Webber réplique en 1 min 40 s 723 avant que Vettel ne signe deux tours en 1 min 40 s 514 puis 1 min 40 s 197. Fernando Alonso règle leur différend en tournant en 1 min 40 s 141[6],[7].

Alors qu'il reste encore une heure d'essais, l'éclairage artificiel prend le relais du soleil. Fernando Alonso améliore son temps en bouclant un tour en 1 min 39 s 971 mais il est battu par Jenson Button en 1 min 39 s 970 puis par Lewis Hamilton en 1 min 39 s 586. À dix minutes du drapeau à damier, tous les pilotes, hormis Vitantonio Liuzzi, victime de problèmes techniques sur sa monoplace, sont en piste mais personne ne parvient à améliorer le temps des deux pilotes McLaren[6],[8],[7].

Sebastian Vettel sort de la piste à deux reprises : sa première excursion est sans dommage tandis que la seconde se termine dans le muret à un peu plus d'une demi-heure de la fin de la séance. Sa monoplace n'étant que légèrement abîmée, le champion du monde peut même reprendre la piste dans les dernières minutes de la séance. Quelques instants plus tard, Alonso commet la même erreur que son rival et casse la suspension arrière de sa Ferrari[6],[8],[7].

Samedi, séance de 14 h[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[9]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 38 s 976
2 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 39 s 403 + 0 s 427
3 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 39 s 427 + 0 s 451
4 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Mercedes 1 min 39 s 429 + 0 s 453
5 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Ferrari 1 min 39 s 661 + 0 s 685
6 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 1 min 40 s 135 + 1 s 159

La température ambiante est de 27 °C et celle de la piste est de 41 °C au départ de la dernière séance d'essais libres. Les pilotes s'élancent très vite pour un premier tour d'installation et Jérôme d'Ambrosio signe le premier tour chronométré en 1 min 49 s 573[10],[11].

Plusieurs pilotes se relaient ensuite en tête du classement : Sergio Pérez tourne en 1 min 44 s 566, Paul di Resta en 1 min 44 s 231, Pérez à nouveau (1 min 43 s 905), Felipe Massa (1 min 43 s 132). Comme la veille, les pilotes McLaren se hissent en haut du classement, Jenson Button tournant en 1 min 42 s 163 et Lewis Hamilton en 1 min 41 s 283. Button reprend la tête en 1 min 40 s 993 quand Sebastian Vettel tourne en 1 min 40 s 938 avant d'être battu par Hamilton en 1 min 40 s 661[10],[11],[12].

À vingt minutes de la fin de la session, certains pilotes montent des pneus tendres pour préparer la qualification de l'après-midi. Ainsi chaussé, Felipe Massa prend la tête du classement en 1 min 40 s 631 mais est battu par Adrian Sutil (1 min 40 s 561). Massa améliore en 1 min 40 s 183 avant d'être devancé par Nico Rosberg (1 min 40 s 135), Mark Webber (1 min 39 s 668) et Hamilton en deux temps (1 min 39 s 177 puis 1 min 38 s 976)[10],[11],[12].

Jarno Trulli n'a a bouclé qu'un tour d'installation en début de séance avant de rejoindre définitivement son stand à cause de soucis de boîte de vitesses[10],[11].

Séance de qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[modifier | modifier le code]

Session Q1[modifier | modifier le code]

La séance qualificative du Grand Prix débute à la lumière du soleil couchant et se termine sous l'éclairage des projecteurs de bord de piste. La température de la piste est de 26 °C à l'entame de la séance. Les pilotes s'élancent très vite en piste, ceux des équipes de pointe utilisant des pneus durs alors que ceux des équipes plus modestes chaussent d'entrée leurs pneus tendres[13].

Pastor Maldonado entame la séance avec un handicap de dix places sur la grille de départ du lendemain car il utilise son neuvième moteur neuf de la saison alors que la limite est de huit blocs. Mark Webber signe le premier temps de référence en 1 min 41 s 816 mais est successivement battu par Fernando Alonso (1 min 41 s 597), Lewis Hamilton (1 min 41 s 414) et Sebastian Vettel (1 min 41 s 268). Il reprend son bien en 1 min 40 s 936 mais en est à nouveau dépossédé par Hamilton (1 min 40 s 661) et Jenson Button (1 min 40 s 227). Webber améliore une nouvelle fois en 1 min 40 s 167 mais Hamilton signe finalement le meilleur temps en 1 min 39 s 782[13],[14],[15].

Les sept pilotes éliminés sont Rubens Barrichello qui n'a pas bouclé le moindre tour, Vitantonio Liuzzi, Daniel Ricciardo, Jérôme d'Ambrosio, Timo Glock, Jarno Trulli et Heikki Kovalainen[13],[15].

Session Q2[modifier | modifier le code]

Les pilotes se relancent en piste alors que le soleil disparaît et que la lumière artificielle prend le relais. Jaime Alguersuari signe le premier tour chronométré en 1 min 41 s 423 mais cède rapidement sa place en tête à son coéquipier Sébastien Buemi (1 min 41 s 098)[16].

Sergio Pérez tourne alors en 1 min 40 s 874 mais est battu par Mark Webber (1 min 39 s 209), Sebastian Vettel (1 min 38 s 516) et Lewis Hamilton (1 min 38 s 434)[16].

La séance est alors interrompue par un drapeau rouge car une quille qui délimite une chicane a été arrachée par une des monoplaces et des débris traînent sur la piste. La séance est relancée quelques instants plus tard et les pilotes ont encore dix minutes pour se qualifier pour la session Q3. Tous les pilotes sont en piste sauf les quatre premiers du classement, Hamilton, Vettel, Fernando Alonso et Jenson Button[16],[15].

Les sept pilotes éliminés sont Pastor Maldonado, Kamui Kobayashi, Alguersuari, Bruno Senna, Buemi, Vitaly Petrov et Pérez.

Session Q3[modifier | modifier le code]

Sept des dix pilotes qualifiés ne tardent pas à remonter en piste, Michael Schumacher, Adrian Sutil et Paul di Resta restant dans leur stand[17],[14],[15].

À l'issue de leur première tentative, Lewis Hamilton, en 1 min 38 s 704, devance Sebastian Vettel (1 min 38 s 746), Mark Webber (1 min 38 s 858), Jenson Button (1 min 39 s 013), Fernando Alonso (1 min 39 s 584) et Felipe Massa (1 min 40 s 137). Nico Rosberg, Michael Schumacher et Adrian Sutil font un seul tour chronométré, en pneus durs, avant de rentrer aux stands alors que Paul di Resta boucle un tour en pneus durs avant de rejoindre son stand sans signer le moindre temps[17],[15].

À trois minutes du terme, tous les pilotes, sauf Paul di Resta, prennent la piste. Button améliore en 1 min 38 s 631 mais son coéquipier Hamilton fait mieux (1 min 38 s 622) avant que Vettel ne signe sa quatorzième pole position de l'année en 1 min 38 s 481. Il égale ainsi le record de pole positions en une saison détenu par Nigel Mansell depuis 1992[17],[14],[15].

Grille de départ[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[18]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel SREC Red Bull-Renault 1 min 40 s 478 1 min 38 s 516 1 min 38 s 481
2 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton SREC McLaren-Mercedes 1 min 39 s 782 1 min 38 s 434 1 min 38 s 622
3 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button SREC McLaren-Mercedes 1 min 40 s 227 1 min 39 s 097 1 min 38 s 631
4 Drapeau de l'Australie Mark Webber SREC Red Bull-Renault 1 min 40 s 167 1 min 38 s 821 1 min 38 s 858
5 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso SREC Ferrari 1 min 41 s 380 1 min 39 s 058 1 min 39 s 058
6 Drapeau du Brésil Felipe Massa SREC Ferrari 1 min 41 s 592 1 min 39 s 623 1 min 39 s 695
7 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg SREC Mercedes 1 min 41 s 120 1 min 39 s 420 1 min 39 s 773
8 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher SREC Mercedes 1 min 42 s 605 1 min 40 s 554 1 min 40 s 662
9 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil SREC Force India-Mercedes 1 min 40 s 595 1 min 40 s 205 1 min 40 s 768
10 Drapeau du Royaume-Uni Paul di Resta SREC Force India-Mercedes 1 min 41 s 064 1 min 40 s 414 Pas de temps
11 Drapeau du Mexique Sergio Pérez SREC Sauber-Ferrari 1 min 41 s 311 1 min 40 s 874
12 Drapeau de la Russie Vitaly Petrov SREC Renault 1 min 40 s 955 1 min 40 s 919
13 Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi SREC Toro Rosso-Ferrari 1 min 41 s 737 1 min 41 s 009
14 Drapeau du Brésil Bruno Senna SREC Renault 1 min 41 s 391 1 min 41 s 079
15 Drapeau de l'Espagne Jaime Alguersuari SREC Toro Rosso-Ferrari 1 min 41 s 386 1 min 41 s 162
16 Drapeau du Japon Kamui Kobayashi SREC Sauber-Ferrari 1 min 41 s 613 1 min 41 s 240
17 Drapeau du Venezuela Pastor Maldonado SREC Williams-Cosworth 1 min 42 s 258 1 min 41 s 760
18 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen Team Lotus-Renault 1 min 42 s 979
19 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Team Lotus-Renault 1 min 43 s 884
20 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock Virgin-Cosworth 1 min 44 s 515
21 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo HRT-Cosworth 1 min 44 s 641
22 Drapeau de la Belgique Jérôme d'Ambrosio Virgin-Cosworth 1 min 44 s 699
23 Drapeau de l'Italie Vitantonio Liuzzi HRT-Cosworth 1 min 45 s 159
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 46 s 766 (107 % de 1 min 39 s 782)
24 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello SREC Williams-Cosworth Pas de temps
  • Pastor Maldonado, auteur du dix-septième temps, est rétrogradé de 10 places sur la grille de départ car il utilise son neuvième moteur de la saison alors que seulement huit moteurs sont autorisés. Il s'élance donc de la dernière place de la grille.
  • Rubens Barrichello, initialement non-qualifié, est repêché par les commissaires de course et peut prendre le départ du Grand Prix.
Schéma de la grille de qualification du Grand Prix d'Abou Dabi 2011
La grille de qualification du Grand Prix d'Abou Dabi 2011
Schéma de la grille de départ du Grand Prix d'Abou Dabi 2011
La grille de départ du Grand Prix d'Abou Dabi 2011

Course[modifier | modifier le code]

Déroulement de l'épreuve[modifier | modifier le code]

Si le soleil brille encore au moment où les pilotes s'alignent sur la grille de départ, c'est sous éclairage artificiel que la course se terminera. Sebastian Vettel est en pole position avec Lewis Hamilton à ses côtés en première ligne. Leurs équipiers respectifs se partagent la deuxième ligne devant les deux pilotes Ferrari. À l'extinction des feux, Vettel prend un bon départ et s'engouffre en tête dans le premier virage mais il sort de la piste quelques instants plus tard avec un pneu crevé. Il parvient à rejoindre son stand au ralenti mais abandonne. Pendant ce temps, Fernando Alonso passe de la cinquième place sur la grille à la deuxième place derrière Lewis Hamilton tandis que Sergio Pérez et Bruno Senna repassent par leur stand[19],[20],[21].

Au premier passage sur la ligne, Hamilton devance Alonso, Jenson Button, Mark Webber, Felipe Massa, Nico Rosberg, Michael Schumacher et Adrian Sutil. Au sixième passage, Hamilton a 3 secondes d'avance sur Alonso, 6 s sur Button, 7 s sur Webber et 9 s sur Massa ; suivent Rosberg, Schumacher, Sutil, Paul di Resta, Sébastien Buemi, Vitaly Petrov et Jaime Alguersuari. Quelques instants plus tard, Buemi prend l'avantage sur Sutil tandis que, plus haut dans le classement, Webber et Button se dépassent à tour de rôle en actionnant leur aileron arrière mobile. Lors d'une passe d'armes, les deux monoplaces se touchent, sans gravité, et Button conserve son rang devant son rival[19],[20],[21].

Massa et Alguersuari s'arrêtent changer leurs pneus au quinzième tour, Hamilton, Alonso, Button, Sutil, Schumacher, Heikki Kovalainen au tour suivant, Webber, Rosberg, Trulli au dix-septième, Petrov, Rubens Barrichello, Daniel Ricciardo, Jérôme d'Ambrosio au suivant et Bruno Senna au vingtième. L'arrêt de Webber est trop long et l'Australien décroche au classement. En tête de la course, Hamilton a une avance de 4 secondes sur Alonso, 17 s sur Button, 20 s sur Massa, 23 s sur Webber, 31 s sur Rosberg, 41 s sur Sutil et 44 s sur Schumacher. Jenson Button perd peu à peu du terrain sur les deux hommes de tête car son SREC dysfonctionne. Dans le même temps, Sébastien Buemi abandonne sur problème technique alors qu'il était dans les points[19],[20],[21].

Di Resta et Pérez changent leurs pneus au vingt-huitième tour alors que Button, Massa et Webber sont séparés par des intervalles d'une seconde et peuvent donc actionner leur aileron arrière mobile pour tenter un dépassement. Massa commet une erreur sous la pression de Webber qui le dépasse mais le Brésilien retrouve sa position quelques instants plus tard. Jenson Button profite quant à lui du duel entre ses rivaux pour hausser son rythme et creuser un écart suffisant pour se mettre hors de portée du Drag Reduction System. En tête de la course, Hamilton porte son avance sur Alonso à 5 secondes au trente-et-unième tour. Barrichello s'arrête changer de pneus au trente-quatrième tour, Webber au trente-cinquième, Button, Sutil, Senna au suivant, Petrov au trente-neuvième, Hamilton, Massa, Kovalainen au suivant, Schumacher au quarante-deuxième, Alonso au quarante-troisième et Rosberg au quarante-huitième[19],[20],[21].

Si Mark Webber devance Button sur la piste, cet avantage n'est que virtuel : alors que Button a chaussé des pneus durs lui permettant de finir la course, le pilote australien a une nouvelle fois choisi des gommes tendres et doit obligatoirement s'arrêter avant la fin pour utiliser une nouvelle spécification de pneus, conformément au règlement. Lewis Hamilton remporte sa troisième victoire de la saison devant Fernando Alonso. Mark Webber s'arrête dans le dernier tour pour chausser des pneus durs et perd sa troisième place au profit de Jenson Button. Massa termine cinquième ; suivent pour les points Rosberg, Schumacher, Sutil, di Resta et Kobayashi[19],[20],[21].

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[22]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 3 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton SREC McLaren-Mercedes 55 1 h 37 min 11 s 886 (188,494 km/h) 2 25
2 5 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso SREC Ferrari 55 + 8 s 457 5 18
3 4 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button SREC McLaren-Mercedes 55 + 25 s 871 3 15
4 2 Drapeau de l'Australie Mark Webber SREC Red Bull-Renault 55 + 35 s 784 4 12
5 6 Drapeau du Brésil Felipe Massa SREC Ferrari 55 + 50 s 578 6 10
6 8 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg SREC Mercedes 55 + 52 s 317 7 8
7 7 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher SREC Mercedes 55 + 1 min 15 s 964 8 6
8 14 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil SREC Force India-Mercedes 55 + 1 min 17 s 122 9 4
9 15 Drapeau du Royaume-Uni Paul di Resta SREC Force India-Mercedes 55 + 1 min 41 s 087 10 2
10 16 Drapeau du Japon Kamui Kobayashi SREC Sauber-Ferrari 54 + 1 tour 16 1
11 17 Drapeau du Mexique Sergio Pérez SREC Sauber-Ferrari 54 + 1 tour 11
12 11 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello SREC Williams-Cosworth 54 + 1 tour 24
13 10 Drapeau de la Russie Vitaly Petrov SREC Renault 54 + 1 tour 12
14 12 Drapeau du Venezuela Pastor Maldonado SREC Williams-Cosworth 54 + 1 tour 23
15 19 Drapeau de l'Espagne Jaime Alguersuari SREC Toro Rosso-Ferrari 54 + 1 tour 15
16 9 Drapeau du Brésil Bruno Senna SREC Renault 54 + 1 tour 14
17 20 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen Lotus-Cosworth 54 + 1 tour 17
18 21 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Lotus-Cosworth 53 + 2 tours 18
19 24 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock Virgin-Cosworth 53 + 2 tours 19
20 23 Drapeau de l'Italie Vitantonio Liuzzi HRT-Cosworth 53 + 2 tours 22
Abd. 22 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo HRT-Cosworth 47 Moteur 20
Abd. 18 Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi SREC Toro Rosso-Ferrari 18 Hydraulique 13
Abd. 25 Drapeau de la Belgique Jérôme d'Ambrosio Virgin-Cosworth 17 Freins 21
Abd. 1 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel SREC Red Bull-Renault 1 Crevaison 1

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Sebastian Vettel signe la vingt-neuvième pole position de sa carrière, sa deuxième à Yas Marina et sa quatorzième de la saison. Mark Webber signe le douzième meilleur tour en course de sa carrière, son sixième de la saison et son premier sur ce circuit.

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Après-course[modifier | modifier le code]

Écuries sur le podium[modifier | modifier le code]

Écuries dans les points[modifier | modifier le code]

Écuries hors des points[modifier | modifier le code]

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Pilotes[26]
Pos. Pilote Écurie Points
Champion Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 374
2 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Mercedes 255
3 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Ferrari 245
4 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 233
5 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 227
6 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 108
7 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 83
8 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Mercedes 76
9 Drapeau de la Russie Vitaly Petrov Renault 36
10 Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld Renault 34
11 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil Force India-Mercedes 34
12 Drapeau du Japon Kamui Kobayashi Sauber-Ferrari 28
13 Drapeau de l'Espagne Jaime Alguersuari Toro Rosso-Ferrari 26
14 Drapeau du Royaume-Uni Paul di Resta Force India-Mercedes 23
15 Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 15
16 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Sauber-Ferrari 14
17 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Williams-Cosworth 4
18 Drapeau du Brésil Bruno Senna Renault 2
19 Drapeau du Venezuela Pastor Maldonado Williams-Cosworth 1
Constructeurs[27]
Pos. Écurie Points
Champion Drapeau de l'Autriche Red Bull-Renault 607
2 Drapeau du Royaume-Uni McLaren-Mercedes 482
3 Drapeau de l'Italie Scuderia Ferrari 353
4 Drapeau de l'Allemagne Mercedes Grand Prix 159
5 Drapeau du Royaume-Uni Renault F1 Team 72
6 Drapeau de l'Inde Force India-Mercedes 57
7 Drapeau de la Suisse Sauber-Ferrari 42
8 Drapeau de l'Italie Toro Rosso-Ferrari 41
9 Drapeau du Royaume-Uni Williams-Cosworth 5

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le Grand Prix d'Abou Dabi 2011 représente :

Lors de ce Grand Prix :

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Formula One Management, « 2011 FORMULA 1 ETIHAD AIRWAYS ABU DHABI GRAND PRIX Practice 1 », sur formula1.com,‎ 11 novembre 2011 (consulté le 11 novembre 2011)
  2. a, b, c et d Gregory Demoen, « EL1 : Button en tête, Grosjean et Vergne en piste », sur toilef1.com,‎ 11 novembre 2011 (consulté le 11 novembre 2011)
  3. a, b, c et d (en) Formula One Management, « Practice One - Button takes charge at Yas Marina », sur formula1.com,‎ 11 novembre 2011 (consulté le 11 novembre 2011)
  4. a, b et c Daniel Thys, « Button prend la tête à Abu Dhabi », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 11 novembre 2011 (consulté le 11 novembre 2011)
  5. (en) Formula One Management, « 2011 FORMULA 1 ETIHAD AIRWAYS ABU DHABI GRAND PRIX Practice 2 », sur formula1.com,‎ 11 novembre 2011 (consulté le 11 novembre 2011)
  6. a, b, c et d Daniel Thys, « Hamilton relaye Button en tête du classement », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 11 novembre 2011 (consulté le 11 novembre 2011)
  7. a, b, c et d (en) Formula One Management, « Practice Two - Hamilton top as floodlight follows sunlight », sur formula1.com,‎ 11 novembre 2011 (consulté le 11 novembre 2011)
  8. a et b Julien Delfosse, « EL2 : Hamilton au top, Vettel et Alonso à la faute », sur toilef1.com,‎ 11 novembre 2011 (consulté le 11 novembre 2011)
  9. (en) Formula One Management, « 2011 FORMULA 1 ETIHAD AIRWAYS ABU DHABI GRAND PRIX Practice 3 », sur formula1.com,‎ 12 novembre 2011 (consulté le 12 novembre 2011)
  10. a, b, c et d Daniel Thys, « Hamilton confirme avant la qualification », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 12 novembre 2011 (consulté le 12 novembre 2011)
  11. a, b, c et d (en) Formula One Management, « Final practice - Hamilton keeps McLaren on top », sur formula1.com,‎ 12 novembre 2011 (consulté le 12 novembre 2011)
  12. a et b Julien Delfosse, « EL3 : Hamilton confirme face aux pilotes Red Bull », sur toilef1.com,‎ 12 novembre 2011 (consulté le 12 novembre 2011)
  13. a, b et c Daniel Thys, « Vettel décroche sa 14e pole de l'année - Q1 20 minutes », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 12 novembre 2011 (consulté le 12 novembre 2011)
  14. a, b et c Gregory Demoen, « Qualifs : Vettel aura les pilotes McLaren en embuscade », sur toilef1.com,‎ 12 novembre 2011 (consulté le 12 novembre 2011)
  15. a, b, c, d, e et f (en) Formula One Management, « Qualifying - Vettel takes record-equalling pole in Abu Dhabi », sur formula1.com,‎ 12 novembre 2011 (consulté le 12 novembre 2011)
  16. a, b et c Daniel Thys, « Vettel décroche sa 14e pole de l'année - Q2 15 minutes », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 12 novembre 2011 (consulté le 12 novembre 2011)
  17. a, b et c Daniel Thys, « Vettel décroche sa 14e pole de l'année - Q3 10 minutes », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 12 novembre 2011 (consulté le 12 novembre 2011)
  18. (en) Formula One Management, « 2011 FORMULA 1 ETIHAD AIRWAYS ABU DHABI GRAND PRIX Qualifying », sur formula1.com,‎ 12 novembre 2011 (consulté le 12 novembre 2011)
  19. a, b, c, d et e Daniel Thys, « Victoire au bout de la nuit pour Hamilton », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 13 novembre 2011 (consulté le 13 novembre 2011)
  20. a, b, c, d et e Gregory Demoen, « Course : Hamilton s'impose, Vettel abandonne », sur toilef1.com,‎ 13 novembre 2011 (consulté le 13 novembre 2011)
  21. a, b, c, d et e (en) Formula One Management, « Race - Hamilton victorious after early Vettel exit », sur formula1.com,‎ 13 novembre 2011 (consulté le 13 novembre 2011)
  22. (en) Formula One Management, « 2011 FORMULA 1 ETIHAD AIRWAYS ABU DHABI GRAND PRIX Race », sur formula1.com,‎ 13 novembbre 2011 (consulté le 13 novembre 2011)
  23. « Abou Dhabi 2011 Qualification », sur statsf1.com,‎ 12 novembre 2011 (consulté le 12 novembre 2011)
  24. Mylène Drui, « Les meilleurs tours du GP d'Abu Dhabi », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 13 novembre 2011 (consulté le 13 novembre 2011)
  25. « Abou Dhabi 2011 Tours en tête », sur statsf1.com,‎ 13 novembre 2011 (consulté le 13 novembre 2011)
  26. « Abou Dhabi 2011 Championnat pilotes », sur statsf1.com,‎ 13 novembre 2011 (consulté le 13 novembre 2011)
  27. « Abou Dhabi 2011 Championnat constructeurs », sur statsf1.com,‎ 13 novembre 2011 (consulté le 13 novembre 2011)
  28. « Sebastian VETTEL Pole Positions », sur statsf1.com,‎ 12 novembre 2011 (consulté le 12 novembre 2011)
  29. « Lewis HAMILTON Victoires », sur statsf1.com,‎ 13 novembre 2011 (consulté le 13 novembre 2011)
  30. « McLaren Victoires », sur statsf1.com,‎ 13 novembre 2011 (consulté le 13 novembre 2011)
  31. « Mercedes Victoires », sur statsf1.com (consulté le 13 novembre 2011)
  32. « Statistiques Pilotes - Pole positions dans une année », sur statsf1.com,‎ 12 novembre 2011 (consulté le 12 novembre 2011)
  33. « Lewis HAMILTON Points », sur statsf1.com,‎ 13 novembre 2011 (consulté le 13 novembre 2011)
  34. « Lewis HAMILTON Tours en tête », sur statsf1.com,‎ 13 novembre 2011 (consulté le 13 novembre 2011)
  35. « Lewis HAMILTON Km en tête », sur statsf1.com,‎ 13 novembre 2011 (consulté le 13 novembre 2011)
  36. « Nico ROSBERG Points », sur statsf1.com,‎ 13 novembre 2011 (consulté le 13 novembre 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :