Grand Hyatt Cannes Hôtel Martinez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grand Hyatt Cannes Hôtel Martinez
Hotel martinez Cannes.JPG
Localisation
Localisation 73 La Croisette
Cannes
Alpes-Maritimes
France
Coordonnées
géographiques
43° 32′ 51″ N 7° 01′ 50″ E / 43.5475, 7.0306 ()43° 32′ 51″ Nord 7° 01′ 50″ Est / 43.5475, 7.0306 ()  
Date d'ouverture 1929
Équipements
Étoiles 5/5 starsStar full.svgStar full.svgStar full.svgStar full.svg
Nombre d'étages 7
Chambres 409 chambres dont 27 suites
Restaurants 3 restaurants et 1 piano bar
Compagnies
Architecte(s) Charles Palmero ; Pierre Veunevot ; Waring and Gillot (architecte d’intérieur)
Propriétaire(s) Constellation Hotels Holdings Drapeau : Qatar
Style Art déco
Site officiel www.hotel-martinez.com

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Grand Hyatt Cannes Hôtel Martinez

Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur

(Voir situation sur carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur)
Grand Hyatt Cannes Hôtel Martinez

Géolocalisation sur la carte : Alpes-Maritimes

(Voir situation sur carte : Alpes-Maritimes)
Grand Hyatt Cannes Hôtel Martinez

Géolocalisation sur la carte : Cannes

(Voir situation sur carte : Cannes)
Grand Hyatt Cannes Hôtel Martinez

L’hôtel Martinez est un hôtel de luxe de style Art déco, de 1929, situé sur la Croisette à Cannes sur la Côte d'Azur en France. Il est la propriété de Constellation Hotels Holdings.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est dans le contexte du développement par l'aristocratie anglaise des stations balnéaires en France, qu'est construite à la fin du XIXe siècle au 73 du boulevard de la Croisette une villa baptisée « La Coquette ». Cette habitation est rachetée en 1874 par le Roi de Naples en exil François II de Bourbon des Deux-Siciles qui la rebaptise Villa Marie-Thérèse, l'embellit, la rénove et l'agrandit[1].

Le 22 septembre 1927, Emmanuel Martinez rachète la Villa Marie-Thérèse à Alphonse de Bourbon ainsi qu’un terrain attenant avec vue imprenable sur la baie. Il fait démolir la villa pour ériger le plus grand hôtel de la région, sept étages, une façade d’une centaine de mètres, bordée de deux ailes. L'hôtel est construit à partir du 1er décembre 1927 par l'architecte niçois Charles Palmero. La façade est ornée «  de marbre granit et mosaïque or et couleur  ». C'est l'architecte bordelais Pierre Veneuvot qui réalise la décoration intérieure. Le palace est inauguré le 17 février 1929 par son fondateur et propriétaire Emmanuel Martinez. L'ouverture se fait le 20 février 1929 sur deux étages seulement[2].

Pendant l'Occupation, le palace est en partie réquisitionné tour à tour par l'armée française, italienne et allemande. Fortement endetté, Emmanuel Martinez a des relations d'affaires durant six mois avec Mandel Szkolnikoff, intermédiaire des nazis qui veulent racheter des palaces français et en faire un grand groupe hôtelier sous le contrôle d'Hermann Göring. Il emprunte à Szkolnikoff 19  millions de francs en échange d’une remise en garantie d’une partie de ses actions, le remboursera à la fin de l'année 1943 et récupérera ses titres.  À la Libération, Emmanuel Martinez est condamné par contumace à vingt ans de travaux forcés pour «  collaboration avec l’ennemi  », puis innocenté en 1949 par la cour d’appel de Lyon mais l'État a mis son hôtel sous séquestre[3].

En 1973, plusieurs hôtels de prestige comme l'hôtel de Crillon, l'hôtel Lutetia, l'hôtel du Louvre à Paris avec l'hôtel Martinez sont réunis au sein de la filiale Concorde Hotels & Resorts de la Société du Louvre. En 1981, l'hôtel Martinez est vendu au groupe Taittinger pour 65 millions de francs. En 1988, l'hôtel est rénové et redécoré par la famille Taittinger et le Groupe Concorde[2].

Le bâtiment est inscrit à l'inventaire général du patrimoine culturel à compter du 8 février 2001[4].

Jusqu'en 2005, l'hôtel Martinez est la propriété de la Société du Louvre détenue par la famille Taittinger. En 2005, cette dernière est vendue au groupe américain Starwood Capital Group. En juin 2012, la presse indique que l'hôtel Martinez va être cédé, en plus du Palais de la Méditerranée à Nice, de l'hôtel du Louvre et du Concorde Lafayette, à des investisseurs du Qatar[5]. La finalisation du rachat est annoncée officiellement le 1er février 2013[6]. L'hôtel est désormais détenu par Constellation Hotels Holdings, une société de gestion basée au Luxembourg et contrôlée par des capitaux qatariens[6]. Dans le même temps, la chaîne hôtelière américaine Hyatt est choisie comme exploitant[6].

La fille d'Emmanuel Martinez, Suzanne Martinez-Kenny (mariée le 15 juillet 1941 à un membre des services secrets britanniques, Thomas Kenny, cofondateur du réseau de résistance Pat O’Leary[2]), à laquelle l'État réclame 23 millions d'arriérés d'impôts pour apurer la dette Szkolnikoff (toujours effective en raison des intérêts moratoires), mène toujours un combat judiciaire et réclame 130 millions d’euros de dédommagement[2].

L'hôtel change de nom le 8 avril 2013 en Grand Hyatt Cannes Hôtel Martinez[7].

Situation[modifier | modifier le code]

Le Martinez vu de la tour de la Castre

L'hôtel Martinez est situé à Cannes sur la Croisette face à la Méditerranée.

Il est à 25 km de l’aéroport de Nice par la route du bord de mer, à 1 km (5 min) de la gare de Cannes et à 500 m du palais des Festivals.

Il a pour prestigieux voisins sur la promenade de la Croisette : l'hôtel Carlton, l'hôtel Majestic et le JW Marriott Cannes.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • L'hôtel Martinez fait partie du groupe hôtelier Hyatt.
  • 409 chambres dont 27 suites avec balcon et vue sur la Méditerranée pour la plupart, 2 appartements-terrasse de 500 m² chacun et la « suite des Oliviers » avec son jacuzzi privatif. Chambres meublées style années 1930.
  • Piscine privée extérieure chauffée à 27 °C.
  • Plage privée de sable sur la méditerranée (plus grande plage privée de la Croisette)
  • Restaurant gastronomique La Palme d’Or (chef des cuisines : Christian Sinicropi, 2 étoiles au Guide Michelin)
  • 2 autres restaurants :
    Le Relais Martinez,
    La ZPlage.
  • 15 salons prestigieux de 2 500 m² modulables de 15 à 1 000 personnes dont le Salon Royal Galuchat pour organiser des conférences, réceptions, cocktails, soirées de gala
  • Piano bar L’Amiral et Bar de la Plage.
  • L.Raphael Beauty Spa for Hotel Martinez de 900 m² au 7e étage  : temple de l’esthétique avec centre de remise en forme, fitness, massages, salon de beauté, coiffeur…
  • Garderie d’enfant, boutiques, portier/chasseur, coffre-fort…

Événements[modifier | modifier le code]

Pendant le Festival de Cannes, l'hôtel Martinez est un des palaces préférés des stars internationales du cinéma. Le studio de télévision de Canal+ « Spéciale festival de Cannes » est annuellement installé sur la plage privée de l'hôtel.

Studio de télévision Canal+ sur la plage de l'hôtel Martinez tous les ans pendant le Festival de Cannes
La Croisette et l'hôtel Martinez au centre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Modèle:OuvrageBernard Toulier, Caroline Rose
  2. a, b, c et d Jean-Michel Verne, « "L’Etat nous a pris notre palace cannois" », sur Paris Match,‎ 28 janvier 2014
  3. Pierre Abramovici, Szkolnikoff, le plus grand trafiquant de l'Occupation, Nouveau Monde,‎ 2014, 352 p.
  4. Hôtel Martinez, base Mérimée
  5. « Le Qatar reprend les hôtels de prestige de Starwood Capital », Les Échos,‎ 22 juin 2012 (lire en ligne)
  6. a, b et c Christophe Palierse, « Le Qatar rachète l'hôtel Martinez », Les Échos,‎ 1er février 2013 (lire en ligne)
  7. « Le palace cannois le Martinez change de nom », dans Nice-Matin, 9 avril 2013, en ligne sur le site de Nice-Matin

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]