Grand-duché d'Oldenbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Grand-duché d'Oldenbourg
Großherzogtum Oldenburg de

18291918

Drapeau Blason
alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Localisation de l'Oldenbourg au sein de l'Empire allemand

Informations générales
Statut Grand-duché, État de la Confédération germanique, puis de la Confédération de l'Allemagne du Nord, puis de l'Empire allemand
Capitale Oldenbourg
Démographie
Population 582 400 hab. (mai 1939)
Superficie
Superficie 5 396 km² (mai 1939)

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le grand-duché d’Oldenbourg (en allemand : Großherzogtum Oldenburg) est un ancien État allemand (1829-1918), membre de la Confédération germanique (1829-1866), puis de la Confédération de l’Allemagne du Nord (1867-1871) et de l’Empire allemand (1871-1918).

Nommé d'après sa capitale, Oldenbourg (en allemand : Oldenburg ; en bas-allemand : Ollnborg), la majeure partie de son territoire était située près de l'embouchure de la Weser.

La famille régnante était la Maison d'Oldenbourg.

Le Grand-duché d'Oldenbourg succéda au Duché de Holstein-Oldenbourg, ou d'Oldenbourg, en vertu de l'article 34 de l'acte final du Congrès de Vienne du 9 juin 1815, qui conféra le titre de Grand-Duc d'Oldenbourg à S.A.S. le Duc de Holstein-Oldenbourg.

Le Grand-duché d'Oldenbourg exista de 1829 à 1918, puis fut transformé en État libre d'Oldenbourg jusqu'en 1946.

Création[modifier | modifier le code]

L'article 34 de l'acte final du Congrès de Vienne du 9 juin 1815 (en allemand : Wiener Kongreß-Akte vom 8. Juni 1815) conféra au Duc de Holstein-Oldenbourg le titre de Grand-duc d'Oldenbourg (en allemand : Großherzogt von Oldenburg). Mais le duc Guillaume (Peter Friedrich Wilhelm von Oldenburg) était incapable de régner. Depuis le 6 juillet 1785, son cousin, le prince Pierre (Peter Friedrich Ludwig von Oldenburg), était le régent du duché. À la mort du duc Guillaume, le 2 juillet 1823, il devint duc, sous le nom de Pierre Ier (Peter I. ). Il ne fit jamais usage du titre de grand-duc. À sa mort, le 21 mai 1829, son fils, le prince Auguste (Paul Friedrich August von Oldenburg) devint duc, sous le nom d'Auguste Ier (August I.). Ce ne fut que par la patente du 28 mai 1829, dite d'assomption de la Maison ducale d'Oldenbourg au titre grand-ducal, qu'il prit le titre de Grand-duc d'Oldenbourg et donna à l'ensemble de ses possessions le nom de Grand-duché d'Oldenbourg. La diète de la Confédération germanique (en allemand : Bundesversammlung ou Bundestag) en prit acte le 4 juin suivant.

Territoire[modifier | modifier le code]

Le territoire du grand-duché d'Oldenbourg comprenait :

Le duché d'Oldenbourg comprenait :

La constitution du grand-duché date de 1852. La famille Holstein-Gottorp en a la charge héréditaire jusqu'à la fin de l'Empire allemand (1918).

Titres et armoiries[modifier | modifier le code]

Titulature du Grand-duc[modifier | modifier le code]

Petit titre[modifier | modifier le code]

« Grand-duc d'Oldenbourg » (en allemand : Großherzog von Oldenburg).

Titre moyen[modifier | modifier le code]

« Grand-duc d'Oldenbourg, prince de Lubeck et de Birkenfeld » (en allemand : Großherzog von Oldenburg, Fürst von Lübeck und Birkenfeld).

Grand titre[modifier | modifier le code]

« Grand-duc d'Oldenbourg, (prince) héritier de Norvège, duc de Schleswig, Holstein, Stormarn, Dithmarse & Oldenburg, prince de Lubeck et de Birkenfeld, seigneur de Jever et Kniphausen » (en allemand : Großherzog von Oldenburg, Erbe zu Norwegen, Herzog von Schleswig, Holstein, Stormarn, Dithmarschen und Oldenburg, Fürst von Lübeck und Birkenfeld, Herr von Jever und Kniphausen).

Armoirial du Grand-duché[modifier | modifier le code]

Les petites armes du Grand-duché d'Oldenbourg
Petites armes du Grand-duché d'Oldenbourg

Blasonnement des petites armes du Grand-duché d'Oldenbourg :
Ecartelé : 1, d'or à deux fasces de gueules (d'Oldenbourg) ; 2, d'azur, à la croix pattée, au pied fiché d'or (de Delmenhorst) ; 3, d'azur, à la croix pattée et courronée, au pied fiché d'or (de la principauté de Lubeck) ; 4, échiqueté de gueules et d'argent (de Birkenfeld) ; enté en pointe d'azur, au lion d'or, armé et lampassé de gueules (de Jever).
Les petites armes du Grand-duché d'Oldenbourg étaient ainsi composées des armes suivantes :

Les grandes armes du Grand-duché d'Oldenbourg
Grandes armes du Grand-duché d'Oldenbourg

Blasonnement des grandes armes du Grand-duché d'Oldenbourg :
Parti de un et coupé de deux : 1, de gueules, au lion couronné d'or, tenant dans ses pattes une hache danoise d'argent, emmanchée du second (de Norvège) ; 2, d'or, à deux lions léopardés d'azur, armés et lampassés de gueules (de Schleswig) ; 3, de gueules, à la feuille d'ortie d'argent (de Holstein) ; 4, de gueules, au cygne d'argent, becqué, membré et colleté d'une couronne d'or (de Storman) ; 5, de gueules, au cavalier armé d'argent (de Ditmarsie) ; 6, d'or au lion de sable armé et lampassé de gueules (de Kniphausen) ; sur-le-tout écartelé : 1, d'or à deux fasces de gueules (de Oldenbourg) ; 2, d'azur, à la croix pattée, au pied fiché d'or (de Delmenhorst) ; 3, d'azur, à la croix pattée et courronée, au pied fiché d'or (de la principauté de Lubeck) ; 4, échiqueté de gueules et d'argent (de Birkenfeld) ; enté en pointe d'azur, au lion d'or, armé et lampassé de gueules (de Jever).
Les grandes armes du Grand-duché d'Oldenbourg ajoutaient ainsi au petites armes, les écus suivants :



Liste des grands-ducs d’Oldenbourg[modifier | modifier le code]

Liste des ministres d’État du grand-duché d’Oldenbourg[modifier | modifier le code]

Subdivisions administratives[modifier | modifier le code]

Duché d'Oldenbourg[modifier | modifier le code]

Le Duché d'Oldenbourg (Herzogtum Oldenburg) était l'une des trois subdivisions principales. Son chef-lieu était Oldenbourg (Oldenburg). Sa superficie était de 5 383,30 km2 en 1900  ; et de 5384,63 km2 en 1910. Sa population était de 18.434 habitants en 1900 ; et de 391.246 en 1910.

Principauté de Birkenfeld[modifier | modifier le code]

La Principauté de Birkenfeld (Fürstentum Birkenfeld) l'une des trois subdivisions principales. Son chef-lieu était Birkenfeld. Elle comprenant 89 communes (Gemeinden) en 1900 ; et 88 en 1910. Sa superficie était de 502,83 km2 en 1900 comme en 1910. Sa population était de 43 406 habitants en 1900 ; et de 50 496 habitants en 1910.

Principauté de Lübeck[modifier | modifier le code]

La Principauté de Lübeck (Fürstentum Lübeck) l'une des trois subdivisions principales. Son chef-lieu était Eutin. Elle comprenait 19 communes (Gemeinden) en 1900 comme en 1910. Sa superficie était de 541,23 km2 en 1900 ; et de 541,66 km2 en 1910. Sa population était de 37 340 habitants en 1900 ; et de 41 300 habitants en 1910.

Galerie[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]