Grand-Béréby

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grand-Béréby
Administration
Pays Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
Maire Gosso Yabayou Alphonse
Coordonnées 4° 40′ 37″ N 7° 04′ 34″ O / 4.6770305555556, -7.0762305555556 ()4° 40′ 37″ Nord 7° 04′ 34″ Ouest / 4.6770305555556, -7.0762305555556 ()  
Divers
Langue(s) parlée(s) Français

Géolocalisation sur la carte : Côte d'Ivoire

Voir la carte administrative de Côte d'Ivoire
City locator 14.svg
Grand-Béréby

Géolocalisation sur la carte : Côte d'Ivoire

Voir la carte topographique de Côte d'Ivoire
City locator 14.svg
Grand-Béréby

Grand-Béréby est une ville de l'ouest de la Côte d'Ivoire, proche du Libéria, dans le département de San-Pédro.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La ville, située à 9°32 de latitude nord et 6°29 de longitude ouest, fait partie de la Région du Bas-Sassandra.

Rose des vents Soubré Rose des vents
Drapeau : Libéria Harper, Tabou N San-Pédro
O    Grand-Béréby    E
S

Climat et végétation[modifier | modifier le code]

Le climat de la Côte d'Ivoire comporte deux zones bioclimatiques distinctes. Le sud est très humide et connaît quatre saisons (d'avril à la mi-juillet : grande saison des pluies; de la mi-juillet à septembre: petite saison sèche; de septembre à novembre: petite saison des pluies; de décembre à mars: grande saison sèche). Les températures varient de 21 à 35°[1],[2].

Éducation[modifier | modifier le code]

Enseignement primaire
Public

  • École primaire Publique Singué 1
  • École primaire Publique Tiépé 2

Enseignement secondaire
Lycée Public

  • Lycée moderne

Collège public

  • Collège moderne

Langues[modifier | modifier le code]

Article connexe : Langues de Côte d'Ivoire.

Depuis l'indépendance, la langue officielle dans toute la Côte d'Ivoire est le français. La langue véhiculaire, parlée et comprise par la majeure partie de la population, est le dioula mais la langue vernaculaire de la région est le Krou. Le français effectivement parlé dans la région, comme à Abidjan, est communément appelé le français populaire ivoirien ou français de dago[Note 1] qui se distingue du français standard par la prononciation et qui le rend quasi inintelligible pour un francophone non ivoirien. Une autre forme de français parlé est le nouchi, un argot parlé surtout par les jeunes et qui est aussi la langue dans laquelle sont écrits 2 magazines satiriques, Gbich! et Y a fohi. Le département de Sassandra accueillant de nombreux ivoiriens issus de toutes les régions du pays, toutes les langues vernaculaires du pays, environ une soixantaine, y sont pratiquées.

Administration[modifier | modifier le code]

La ville se situe administrativement dans la Région du Bas-Sassandra.

Une loi de 1978[3] a institué 27 communes de plein exercice sur le territoire du pays.

Liste des maires successifs
Date d'élection Identité Parti Qualité Statut
1980 PDCI-RDA Homme politique élu
1985 PDCI-RDA Femme politique élu
1990 PDCI-RDA Femme politique élu
1995 Homme politique élu
2001 Gosso Yabayou Alphonse PDCI-RDA Homme politique élu

Représentation politique[modifier | modifier le code]

L'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire compte 223 députés élus pour 5 ans[4].

Députés de Grand-Béréby|-style="background: #ddffdd"
Date d'élection Identité Parti Qualité Statut
2001 Gosso Yabayou Alphonse PDCI-RDA Homme politique élu

Le mandat de l’Assemblée nationale élue en 2001 s'achevait le 16 décembre 2005. Mais, en raison de la crise politico-militaire de 2002, les élections législatives n'ont pas eu lieu et l’Assemblée nationale en place est demeurée en fonction et a conservé ses pouvoirs.

Tourisme[modifier | modifier le code]

La ville est équipée d'un immense complexe hôtelier, la Baie des Sirènes qui accueille les touristes friands de pêche au large.

Le village de Boubélé, situé à 60 km vers l'ouest, en direction de Tabou est spécialisé dans la pêche sportive. On y traque la carpe rouge, le barracuda, le maquereau-bonite, la carangue, la raie, le marlin et les requins qui abondent dans cette région.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Le climat de la Côte d'Ivoire sur Côte d'Ivoire Tourisme
  2. Climat : la Côte d'Ivoire peut être divisée en deux zones climatiques
  3. Loi no 78-07 du 9 janvier 1978
  4. Liste des députés de Côte d'Ivoire, site de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Si, à Abidjan et dans le nord, on parle de français de Moussa, dans l'ouest du pays, on parle de français de Dago

Site externe[modifier | modifier le code]