Grammaire polonaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article principal : Polonais.

La grammaire polonaise est l'étude de la morphologie et de la syntaxe de la langue polonaise. Le polonais partage des caractéristiques avec la plupart des autres langues slaves : déclinaisons (sept cas : nominatif, génitif, datif, accusatif, locatif, instrumental, vocatif), aspect perfectif/imperfectif des verbes, etc.

Morphologie du polonais[modifier | modifier le code]

Le nom[modifier | modifier le code]

Genre et nombre[modifier | modifier le code]

Le polonais distingue les trois genres masculin, féminin et neutre. Les noms féminins se terminent généralement en -a, en -i[1], ou en consonne molle (ń, ć…), les neutres en -o, -e, ou en -um, et les masculins en consonne dure. Néanmoins les exceptions sont nombreuses. Certains genres sont cohérents avec le sens, c'est le cas des masculins poeta (poète), dziadzio (grand-père), wykładowca (enseignant). D'autres sont à apprendre.

Le masculin se divise en personnels (noms exprimant un être humain), animés non-personnels (un animal), inanimés (un objet ou une idée). Au singulier, les masculins se distinguent en animés (humains et animaux) et inanimés (objets). Au pluriel, ils se distinguent en personnels (humains) et impersonnels (animaux et objets). Souvent, les pluriels des différents genres sont communs, sauf le masculin personnel.

Le polonais connaît deux nombres, singulier et pluriel. L'accord d'un nom avec un adjectif numéral suit des règles complexes, comme dans d'autres langues slaves.

Alternance[modifier | modifier le code]

Les noms polonais, en particulier masculins, peuvent subir une variation de leur consonne finale au locatif singulier, ainsi qu'au nominatif singulier. Sans entrer dans le détail, la consonne finale est souvent mouillée : d/dź, t/ć, z/ź, s/ś, st/ść, zdz/źdź, sĺ/śl ; k/c, g/dz, ch/ś ou sz.

La voyelle précédente peut également alterner : ą/ę, ó/o, a/e, e/o, ó/e.

sąsiad/o sąsiedzie (voisin, au sujet du voisin)

lato/o lecie (été, au sujet de l'été)

Article détaillé : Écriture du polonais.


Déclinaison[modifier | modifier le code]

La déclinaison polonaise est complexe, même pour une langue slave.

Chacun des trois genres (masculin, féminin, neutre) se divise en plusieurs déclinaisons.

Enfin, les déclinaisons se distinguent également selon la présence ou l'absence d'une mouillure finale.

Masculin[modifier | modifier le code]

Singulier[modifier | modifier le code]
Déclinaison des masculins singuliers
nominatif pilot (pilote, télécommande) kot (chat) dąb (chêne) gość (hôte, invité) dzień (jour) król (roi)
génitif pilota kota dębu gościa dnia króla
datif pilotowi kotu dębowi gościowi dniowi królowi
accusatif pilota kota dąb gościa dzień króla
instrumental pilotem kotem dębem gościem dniem królem
locatif pilocie kocie dębie gościu dniu królu
vocatif pilocie kocie dębie gościu dniu królu

Nominatif : c'est le cas de l'étymon.

Génitif : il se forme :

  • en -a pour les animés, pour les noms de mois, de vaisselle, d'outils, de mesures, poids et monnaies, de danses, de parties du corps, pour les noms en -ik/-yk, pour les noms de villes en -burg.
  • en -u pour les inanimés empruntés à d'autres langues, les idées abstraites, les collectifs (dont las, forêt), les substances, les jours, les villes en -grad, -gród, -gard, les États et régions.

Datif : il se forme en -owi, sauf : ojciec/ojcu (père), brat/bratu (frère), chłop/chłopu , (garçon), pan/panu (monsieur), kot/kotu (chat), pies/psu (chien), świat/światu (monde), ksiądz/księdzu (religieux polonais), bóg/bogu (dieu), lew/lwu (lion), diabeł/diabłu (diable), kat/katu (bourreau).

Accusatif : comme dans les langues slaves, il se forme sur le nominatif des inanimés et le génitif des animés. Cependant l'accusatif en -a peut apparaître dans des tournures figées.

Instrumental : il se termine en -em, et en -iem devant g et k.

Prépositionel : il se termine en -´e mouillant la consonne précédente (alternance). Pour les noms se terminant par une consonne mouillée, g, k ou ch, il se forme en -u.

Vocatif : il se forme selon le locatif, sauf ojciec/ojcze, chłopiec/chłopcze. Il est peu utilisé actuellement, remplacé par le nominatif.

Pluriel[modifier | modifier le code]
Déclinaison des masculins pluriels
nominatif piloci koty dęby goście dni królowie
génitif pilotów kotów dębów gości dni królów
datif pilotom kotom dębom gościom dniom królom
accusatif pilotów koty dęby gości dnie królów
instrumental pilotami kotami dębami gośćmi dniami królami
locatif pilotach kotach dębach gościach dniach królach
vocatif

Nominatif : il existe quatre désinences (les deux premières sont les plus fréquentes) : -i, -y, -e, -owie.

  • -´i pour les noms personnels en consonne dure (avec alternance) et les noms impersonnels en -g et -k. mężczyzna/mężczyźni, ptak/ptaki.
  • -y pour les impersonnels en consonne dure (sauf -g et -k), les noms en -ec. kot/koty, chłopiec/chłopcy.
  • -´y avec alternance pour les personnels en -g, -k, -r. doktor/doktorzy
  • -e pour les noms en consonne molle, les noms d'emprunts en -ans. lekarz/lekarze, alians/alianse.
  • -owie pour un nombre faible, mais croissant, de noms ; généralement des noms de lien de parenté (syn/synowie, fils), de haute distinction (król/królowie, roi, profesor/profesorowie, professeur), les mots en -n et en -ek (opiekun/opiekunowie, dziadek/dziadkowie).
  • -owie se rencontre également en tant que variante pour les pluriels de mots en -log (geologzy = geologowie), en -r (rektorzy = rektorowie), en -mistrz (burmistrze = burmistrzowie).

Génitif : il se forme en -ów, -i, -y.

  • -ów pour les noms en consonne dure (pan/panów), ainsi que quelques autres (kraj/krajów, pays ; uczeń/uczniów, étudiant).
  • -y pour les noms en consonne intermédiaire (talerz/talerzy, assiette ; wąż/węży, serpent).
  • -i pour les noms en consonne mouillée (nauczyciel/nauczycieli, enseignant).

Datif : il se forme en -om.

Accusatif : il se forme sur le nominatif des impersonnels, sur le génitif des personnels.

Instrumental : il se forme en -ami. Certains mots le forment en -mi (przyjaciele/przyjaciółmi, amis ; ludzie/ludźmi, personnes, gens ; pieniądze/pieniędzmi, argent (pl.)).

Locatif : il se forme en -ach.

Vocatif : n'existe pas.

Autres particularités[modifier | modifier le code]

Les noms en -anin perdent le suffixe -in au pluriel, et forment leur nominatif pluriel en -ie : Nsg Rosjanin, Dsg Rosjaninowi, Npl Rosjanie, Dpl Rosjanom. Leur génitif pluriel est sans désinence, sauf : Amerykanów, Afrykanów, Meksykanów, republikanów.

Certains noms pluriels d'États ont une déclinaison particulière au génitif et au locatif : Czechy/Czech/Czechach (Tchéquie), Niemcy/Niemiec/Niemczech (Allemagne), Węgry/Węgrów/Węgrzech (Hongrie), Włochy/Włoch/Włoszech (Italie).

À comparer avec les noms de peuples au pluriel : Czesi/Czechów/Czechach (Tchèques), Niemcy/Niemców/Niemcach (Allemands), Węgrzy/Węgrów/Węgrach (Hongrois), Włosi/Włochów/Włochach (Italiens).

Neutre[modifier | modifier le code]

Singulier[modifier | modifier le code]
Déclinaison des neutres singuliers
nominatif jezioro (lac) pole (champ) pisklę (oisillon) muzeum (musée)
génitif jeziora pola pisklęcia muzeum
datif jezioru polu pisklęciu muzeum
accusatif jezioro pole pisklę muzeum
instrumental jeziorem polem pisklęciem muzeum
locatif jeziorze polu pisklęciu muzeum
  1. Les neutres en -um ne se déclinent pas au singulier (sauf album).
  2. Les neutres n'ont pas de vocatif ni d'accusatif, remplacés par le nominatif.

Locatif : il se forme en -´e avec alternance ou -u :

  • en -e avec alternance pour les mots en consonne dure, sauf -k, -g, -ch (okno/oknie, fenêtre).
  • en -u pour les autres, y compris les mots en consonne intermédiaire (imię/imieniu, nom ; serce/sercu, cœur ; lotnisko/lotnisku, aéroport).
Pluriel[modifier | modifier le code]
Déclinaison des neutres pluriels
nominatif jeziora pola pisklęta muzea
génitif jezior pól piskląt muzeów
datif jeziorom polom pisklętom muzeom
accusatif jeziora pola pisklęta muzea
instrumental jeziorami polami pisklętami muzeami
locatif jeziorach polach pisklętach muzeach

Génitif : il se forme en -i, -y, sans désinence, ou rarement en -ów :

  • sans désinence dans la plupart des cas.
  • en -i pour les noms en consonne mouillée (narzędzie/narzędzi, outil).
  • en -y pour quelques noms en consonne intermédiaire (wybrzeże/wybrzeży).
  • en -ów pour les noms en -sk désignant un être animé (chłopisko/chłopisków, petit gars).
Autres[modifier | modifier le code]

Certains neutres pluriels font exception :

yeux oreilles enfants
nominatif oczy uszy dzieci
génitif oczu / oczów uszu / uszów dzieci
datif oczom uszom dzieciom
accusatif oczy uszy dzieci
instrumental oczami / oczyma uszami / uszyma dziećmi
locatif oczach uszach dzieciach

Les homonymes państwo (État) et państwo (époux, mesdames-messieurs, madame et monsieur, vous de politesse) se déclinent différemment.

L'État polonais Monsieur & Madame Nowak
nominatif państwo polskie państwo Nowakowie
accusatif państwo polskie państwa Nowaków
locatif państwie polskim państwu Nowakach

Féminin[modifier | modifier le code]

Singulier[modifier | modifier le code]
Déclinaison des féminins singuliers
nominatif żona męka Ania róża pani noc brew
Génitif żony męki Ani róży pani nocy brwi
Datif żonie męce Ani róży pani nocy brwi
Accusatif żonę mękę Anię różę panią noc brew
Instrumental żoną męką Anią różą panią nocą brwią
Locatif żonie męce Ani róży pani nocy brwi
Vocatif żono męko Aniu różo pani nocy brwi

Le Nominatif se forme en -a (le plus souvent), -i, ou sans désinence.

Le Génitif se forme :

  • en -i pour les mots en -g et -k, pour les mots en consonne molle ou labiale.
  • en -y pour les mots en consonne dure ou intermédiaire.

Le Datif se forme :

  • en -´e avec mouillure pour les mots en consonne dure.
  • en -i pour les mots en consonne molle ou labiale.
  • en -y pour les mots en consonne intermédiaire.

L'Accusatif se forme :

  • en -ę pour les mots finissant en voyelle (sauf pani : panią).
  • sans désinence pour les mots finissant sans voyelle.

L'Instrumental se forme en -ą.

Le Locatif se forme comme le Datif.

Le Vocatif se forme :

  • en -o pour les mots finissant en -a.
  • en -i pour les mots finissant en -i et les mots en consonne molle.
  • en -y pour les mots en consonne intermédiaire sans voyelle.
  • en -u pour les surnoms féminins.
Pluriel[modifier | modifier le code]
Déclinaison des féminins pluriels
nominatif żony męki Anie róże panie noce brwi
Génitif żon mąk róż pań nocy brwi
Datif żonom mękom Aniom różom paniom nocom brwiom
Accusatif żony męki Anie róże panie noce brwi
Instrumental żonami mękami Aniami różami paniami nocami brwami
Locatif żonach mękach Aniach różach paniach nocach brwiach
Vocatif

Le Nominatif se forme :

  • en -y pour les noms en consonne dure + -a, et en consonne intermédiaire sans voyelle.
  • en -e pour les noms en consonne molle avec voyelle, ainsi que quelques exceptions : dłoń/dłonie (paume), gałąź / gałęzie (branche), noc / nocy ou noce (nuit).
  • en -i pour les mots en -k et -g, et pour les mots en consonne molle sans voyelle. Noter également wieś / wsi ou wsie (village).

Le Génitif se forme :

  • sans désinence pour la plupart des mots finissant en voyelle.
  • en -i pour certains mots en consonne molle sans voyelle, pour certains mots en consonne suivie de nia (powierzchnia / powierzchni, surface), les mots en ownia, arnia, ernia, alnia, elnia (kawiarnia / kawiarni café, bistro), ea, eja (idea / idei idée).
  • les mots en ja peuvent prendre un -i (zbroja / zbroi arme) ou une désinence vide (żmija / żmij serpent).

L'Accusatif se forme comme le nominatif.

L'Instrumental se forme en -ami, sauf :
kość / koścmi, nić / nićmi
dłoń / dłońmi ou dłoniami, gałąź / gałęźmi ou gałęziami.

Autres[modifier | modifier le code]

Certains noms propres se déclinent, d'autres non. S'il existe des règles, elles sont relativement complexes par rapport au risque d'avoir à décliner un nom propre en polonais.

  • Monsieur Nowak (Pan Nowak) se décline, mais le nom de Madame Nowak (Pani Nowak) ne se décline pas. De plus, l'absence de déclinaison pour les noms en consonne est parfois tolérée (z panem Janem Nowak).


Rappelons ici la déclinaison de Monsieur, Madame, qui sert également de forme de politesse.

Déclinaison de Madame, Monsieur
Monsieur Madame,
Mademoiselle
Messieurs Mesdames,
Mesdemoiselles
Mesdames &
Messieurs
nominatif Pan Pani Panowie Panie Państwo
génitif Pana Pani Panów Pań Państwa
datif Panu Pani Panom Paniom Państwu
accusatif Pana Panią Panów Panie Państwa
instrumental Panem Panią Panami Paniami Państwem
locatif Panie Pani Panach Paniach Państwu
vocatif Panie Pani Panowie Panie Państwa

Formation des noms[modifier | modifier le code]

L'Adjectif qualificatif[modifier | modifier le code]

L'adjectif polonais se décline comme le nom ; il possède en particulier la distinction de genre masculin personnel ou impersonnel. Les différents degrés de comparaison se déclinent de même.

Enfin, le polonais ne connaît la forme courte de l'adjectif russe que pour un nombre restreint d'adjectifs: ciekaw (ciekawy), godzien (godny), gotów (gotowy), łaskaw (łaskawy), pełen (pełny), pewien (pewny), wesół (wesoły), winien (winny) et zdrów (zdrowy). Les adjectifs rad et wart n'ont que cette forme adjectivale courte.

Déclinaison[modifier | modifier le code]

Au singulier, les trois genres sont distingués. Au pluriel, le masculin personnel suit une déclinaison particulière.

Déclinaison de l'adjectif (forme en -y)
masculin neutre féminin pl. m. pers. pluriel autre
Nominatif obcy obce obca obcy obce
Génitif obcego obcej obcych
Datif obcemu obcej obcym
Accusatif Nominatif ou Génitif obce obcą obcych obce
Instrumental obcym obcą obcymy
Locatif obcym obcej obcych

L'Accusatif des masculins animés suit le génitif. Pour les masculins inanimés et les neutres, il suit le nominatif.


Il existe deux déclinaisons de l'adjectif.

  • La déclinaison en -y est indiquée ci-dessus. Elle concerne les adjectifs en consonne dure, intermédiaire, ou -ch.
  • La déclinaison en -i concerne les adjectifs en consonne molle, en -k et en -g. Les désinences sont mouillées quand elle commencent en e (drogie) et en y (drogim).

Enfin, le Nominatif pluriel masculin personnel peut être :

  • en -´i avec alternance pour les adjectifs en consonne dure ou molle, ainsi qu'en -ż, -sz, -rz.
  • en -y pour les autres adjectifs en consonne intermédiaire, ainsi qu'en -g, -k, -r. Pour ces trois derniers cas, l'alternance est de règle : wysoki/wysocy haut, tęgi/dzy compact, chory/chorzy malade.

Degrés de comparaison[modifier | modifier le code]

Le comparatif de supériorité se forme en -sz- pour les adjectifs dont la racine se termine par une seule consonne (śmiały / śmielszy, stary / starszy). Les suffixes -k-, -ek-, -ok- tombent (brzydki / brzdszy). Certaines alternances sont possibles (wysoki / wyższy, drogi / droższy, wesoły / weselszy, …).

Le comparatif de supériorité se forme en -´ejsz- avec alternance pour les adjectifs dont la racine se termine par plusieurs consonnes (uprzejmy / uprzejmiejszy, mądry / mądrzejszy ou mędrszy, żyzny / żyźniejszy).

Enfin, les exceptions suivantes sont à apprendre : dobry / lepszy bon / meilleur, zły / gorszy mauvais / pire, mały / mniejszy petit / inférieur, wielki, duży / większy grand, gros / supérieur, lekki / lżejszy léger / plus léger.


Le superlatif de supériorité s'exprime par le préfixe naj- devant le comparatif (dobry / najlepszy).


Enfin, l'on peut également former, spécialement pour les adjectifs d'origine étrangère, par l'emploi de bardziej (plus) et najbardziej (le plus).

Formation[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

L'adjectif se place avant le nom lorsqu'il précise une qualité de l'objet, et après quand il compose une appellation.


biały kot - chat blanc

kot domowy - chat domestique

Les nombres[modifier | modifier le code]

Adjectifs cardinaux[modifier | modifier le code]

Jeden (1) se décline complètement (jeden, jedna, jedno) y compris au pluriel (jedni, jedne) avec le sens « les uns », « certains ». Jedni państwo — pewni państwo.
Jeden ne se décline pas à la fin d'un nombre (do dwudziestu jeden lat).


Dwa (2) se décline, et admet des variantes. Sur ce modèle se déclinent aussi obydwa, oba (les deux).

Dwa
m. impers. et neutre féminin masculin personnel
Nominatif dwa dwie dwaj
dwóch / dwu +génitif pl.
Génitif dwóch / dwu
Datif dwom / dwu
Accusatif dwa dwie dwóch
Instrumental dwoma / dwu dwoma / dwiema dwoma / dwu
Locatif dwóch / dwu

Trzy (3) et cztery (4) se déclinent de même.

Trzy, cztery
M. impers. et neutre féminin Masculin personnel
Nominatif trzy, cztery trzej, czterej
trzech, czterech +génitif pluriel
Génitif tzech, czterech
Datif trzem, czterem
Accusatif trzy, cztery trzech, czterech
Instrumental trzema, czterema
Locatif trzech, czterech

Les nombres suivants se déclinent comme pięć (5).

Pięć et seq.
m. impers. et neutre féminin masculin personnel
Nominatif pięć pięciu +génitif pluriel
Génitif pięciu
Datif pięciu
Accusatif pięć pięciu
Instrumental pięciu / pięcioma
Locatif pięciu

Les nombres suivants sont sześć (sześćiu, 6), siedem (siedmiu, 7), osiem (ośmiu, 8), dziewięć (dziewięciu, 9), dziesięć (dziesięciu, 10), jedenaście (jedenastu, 11), dwanaście (dwunastu, 12), …, dwadzieścia (dwudziestu, 20), …

L'adverbe[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Les adjectifs qualificatifs peuvent former des adverbes sous la forme :

  • -o : mały / mało, tani / tanio
  • -´e : dobry / dobrze, zły / źle

Ces deux se distinguent vaguement suivant la consonne finale (molle ou intermédiaire pour -o, dure pour -e), mais cette règle suit tant d'exception, que certains adjectifs admettent deux adverbes : wysoki / wysoko (haut), wysoce (hautement, très) ; smutny / smutno, smutnie.

  • po + -u : po polsku (en polonais), ou po + -emu : po staremu (à l'ancienne)
  • z + -a : z daleka (de loin), na + -o : na prawo (à droite), ou za + -o : za zimno.
  • po + -e pour les nombres : po pierwsze (premièrement)

Les adverbes peuvent se former sur des noms ou des groupes nominaux : czasem (parfois, littéralement «par temps»), wprzód ou w przód auparavant (littéralement «en devant»).

Degrés de comparaison[modifier | modifier le code]

Le comparatif de supériorité se forme en -´ej (zimno / zimniej, prosto / prościej). Comme pour les adjectifs, les suffixes -k, -ek, -ok tombent (daleko / dalej). Le superlatif de supériorité se forme par le préfixe naj- ajouté au comparatif.

On retrouve les mêmes exceptions que pour l'adjectif : dobrze / lepiej bien / mieux, mało / mniej peu / moins, lekko / lżej légèrement / plus légèrement, źle / gorzej mal / pire, dużo / więcej beaucoup / plus.

Le polonais permet également de former le comparatif de supériorité par bardziej (plus), et le superlatif par najbardziej (le plus).

Les pronoms[modifier | modifier le code]

Les pronoms personnels[modifier | modifier le code]

Pronoms personnels
je tu il il/elle neutre elle nous vous ils m. pers. ils/elles se réflexif
Nominatif ja ty on ono ona my wy oni one
Génitif mnie ciebie/cię jego/go/niego jej nas was ich siebie/się
Datif mnie/mi tobie/ci jemu/mu/niemu jemu/mu {?} jej nam wam im sobie
Accusatif mnie/mię ciebie/cię jego/go je nas was ich je siebie/się
Instrumental mną tobą nim nią nami wami nimi sobą
Locatif mnie tobie nim niej nas was nich sobie
  • Le polonais distingue à la troisième personne du pluriel les masculins personnels (oni) des autres (one).
  • La forme de politesse ne se construit pas comme en français, mais à partir du mot Pan.
  • Lorsqu'il est indiqué deux ou trois formes,
    • la première s'emploie en position d'emphase :
      • après une préposition (pour les 1ère et 2ème personnes),
      • en tête de phrase,
      • pour marquer l'insistance.
    • la deuxième s'emploie dans les autres cas.
    • la troisième s'emploie аprès une préposition : dla niego, u nich. Le style littéraire peut la réduire à -ń : zań = za niego. Voir les entrées suivantes : bezeń, dlań, doń, nadeń, nań, odeń, , podeń, poń, przedeń, przezeń, , weń, zań, zeń.
  • Le pronom réflexif n'a pas de nominatif, car il est impossible de le trouver à ce cas.

Les pronoms interrogatifs[modifier | modifier le code]

Pronoms interrogatifs
qui quoi
Nominatif kto co
Génitif kogo czego
Datif komu czemu
Accusatif kogo co
Instrumental kim czym
Locatif kim czym

Adjectifs et pronoms possessifs[modifier | modifier le code]

Les adjectifs possessifs sont : mój mon, twój ton, jego / jej son, nasz notre, wasz votre, ich leur, swój leur (réfléchi). Ils servent également de pronoms possessifs.

  • À la troisième personne (jego, jej, ich), on utilise les pronoms correspondants au génitif. Ils ne se déclinent pas.
  • Les autres pronoms se déclinent et s'accordent sur le modèle de l'adjectif.
    • mój, twój, swój perdent l'accent sur le ó à tous les formes.
    • On peut rencontrer dans le style livresque des formes courtes pour ces pronoms : moje = me, moja = ma, mojego = mego, moich = mych, …
    • nasz et wasz se déclinent également : nasz, nasza, nasi, …

Autres pronoms[modifier | modifier le code]

tyle (tant, autant) et ile (combien) se déclinent comme des adjectifs numéraux. Ils forment leurs cas obliques et leur masculin personnel en tylu, ilu : ilu ludzi combien de personnes.

Les pronoms indéfinis se forment grâce aux suffixes -ś, -kolwiek, au mot bądź placé après, ou aux mots lada et byle placés avant : ktoś quelqu'un, ilekolwiek autant que ce soit, co bądź ce que l'on veut, lada kto peu importe qui, byle jaki peu importe quel…
Dans ces constructions, les pronoms se déclinent : kogoś de quelqu'un.

Les verbes[modifier | modifier le code]

Aspects[modifier | modifier le code]

Le polonais, comme les autres langues slaves, distingue fortement deux aspects.

Cette distinction est essentielle pour la conjugaison : les verbes perfectifs n'ont pas de présent, leur temps de base étant un futur. Les verbes imperfectifs ont le présent comme temps de base, leur futur se forme par l'auxiliaire być (être).

Presque tous les verbes polonais vont donc par paire imperfectif/perfectif.

  • dans un grand nombre de cas, l'imperfectif se forme en -wać : wydawać/wydać, kupować/kupić.
  • très souvent également, adjoindre un préfixe rend le verbe perfectif : pisać/napisać, robić/zrobić.
  • parfois, l'imperfectif est en - et le perfectif en - : rzucać/rzucić, wracać/wrócić.
  • malheureusement, il n'existe aucune règle : wziąć/brać, powiedzieć/mówić.
Présent[modifier | modifier le code]

Ce temps compose le présent des verbes imperfectifs et le futur des verbes perfectifs.

1ère conjugaison[modifier | modifier le code]

La première conjugaison est suivie par :

  • les verbes en -c (piec,biec, strzec),
  • les verbes en consonne + ć (nieść, wieźć),
  • les verbes en -ować (rysować, rachować) : dans ce cas le suffixe devient -uj (rysuję).
  • les verbes en -ąć (dąć, dźwignąć),
  • les verbes en -, -, - monosyllabiques ou composés sur des monosyllabiques (pić, żyć, wyżyć, pluć)
  • certains verbes en - et en - (pisać, chcieć).
Présent du premier groupe
brać pisać łapać
1S biorę piszę łapię
2S bierzesz piszesz łapiesz
3S bierze pisze łapie
1P bierzemy piszemy łapiemy
2P bierzecie piszecie łapiecie
3P biorą piszą łapią

On notera que quand la première personne du singulier se termine en consonne dure (biorę), la troisième personne du pluriel fait de même. Dans tous les autres cas, le radical est mouillé.

On notera également une modification de la voyelle du radical due à l'alternance : brać / bio / bierzesz, jechać / ja / jedziesz.

2ème conjugaison[modifier | modifier le code]

La deuxième conjugaison regroupe :

  • les verbes en -, - dissyllabiques (mówić, tańczyć),
  • certains verbes en - et en - (spać, widzieć).
Présent du deuxième groupe
mówić leżeć
1S mówię leżę
2S mówisz leżysz
3S mówi leży
1P mówimy leżymy
2P mówicie leżycie
3P mówią leżą

Le i apparaît après une consonne mouillée, le y après une consonne dure. Si la consonne est intermédiaire, suivant l'infinitif, on peut avoir i avec alternance (nosić, noszę, nosisz), ou y sans alternance (krocz, kroczę, kroczysz).

3ème conjugaison[modifier | modifier le code]

La troisième conjugaison concerne certains verbes en - et en - (słuchać, rozumieć).

Présent du troisième groupe
słuchać mieć rozumieć
1S słucham mam rozumiem
2S słuchasz masz rozumiesz
3S słucha ma rozumie
1P słuchamy mamy rozumiemy
2P słuchacie macie rozumiecie
3P słuchają mają rozumieją

Trois verbes forment leur troisième personne du pluriel avec dzą : jeść (jedzą), dać (dadzą), wiedzieć (wiedzą).

Certains verbes en -ywać peuvent suivre la première ou la troisième conjugaisons : dokonywać, oddziaływać, wykonywać, zgadywać, czytywać, porównywać : dokonuję ou dokonywam, …

być (être)[modifier | modifier le code]
Être
być
1S jestem
2S jesteś
3S jest
1P jesteśmy
2P jesteście
3P
Passé[modifier | modifier le code]

Le passé se forme de la même manière pour les deux aspects perfectif et imperfectif. Il dérive d'un participe (en -ł, -ła, -li,…) suffixé d'une terminaison. Cela explique qu'il varie selon les trois personnes et selon les genres et nombres comme l'adjectif (masculin singulier, féminin singulier, neutre singulier, masculin personnel pluriel, autre pluriel). Les deux premières personnes du neutre singulier ne sont logiquement pas utilisées : un être humain parlera de lui-même, et s'adressera à une deuxième personne, au masculin ou au féminin.

passé de czytać
masculin singulier féminin singulier neutre singulier masc. pers. pl. autre pluriel
1re personne czytałem czytałam czytaliśmy czytałyśmy
2e personne czytałeś czytałaś czytaliście czytałyście
3e personne czytał czytała czytało czytali czytały

Aux deux premières personnes, les terminaisons (en italique) peuvent se séparer du verbe et de suffixer à une conjonction, un pronom interrogatif ou personnel, un adverbe.

Coście mu powiedzieli ? = Co mu powiedzieliście ? (que lui avez-vous dit ?)
Myśmy mu nic nie mówili. = Nic mu nie mówiliśmy. (nous ne lui avons rien dit)

L'accent tonique est porté sur la troisième dernière syllabe aux deux premières personnes du pluriel (non sur l'avant-dernière comme cela est la règle en polonais) (pisaliśmy). Après une consonne, le -ł final ne se prononce pas (mógł [muk]).

Le passé des verbes en -e- ou -ą- subit une alternance.

alternances et exceptions au passé
masculin singulier féminin singulier neutre singulier masc. pers. pl. autre pluriel
verbes en -e- (mieć) miałem, … miałam, … miało mieliśmy, … miałyśmy, …
verbes en -e- et consonne (nieść) niosłem, -ś
nió
niosłam, … niosło nieśliśmy, … niosłyśmy, …
verbes en -ą- (wziąć) wziąłem, … wzięłam, … wzięło wzięliśmy, … wzięłyśmy, …
verbes formés sur wsiąść wsiadłem, … wsiadłam, … wsiadło wsiedliśmy, … wsiadłyśmy, …
verbes formés sur jeść jadłem, … jadłam, … jadło jedliśmy, … jadłyśmy, …
verbes formés sur iść szedłem, … szłam, … szło szliśmy, … szłyśmy, …

Les verbes en -- ou -- peuvent perdre ce suffixe (rosnąć : rósł, rosła), le conserver (zamknąć : zamknął, zamknęła), ou admettre les deux formes (kwitnąć : kwitnął/ kwitł, kwitnęła/kwitła).

Futur[modifier | modifier le code]

Le futur des verbes perfectifs se forme comme un présent (rappelons que les perfectifs n'ont pas de présent).

Le futur des verbes imperfectifs se forme avec l'auxiliaire być (être) suivi de l'infinitif ou de la forme en -ł/-l du passé (sans la terminaison de la personne).

futur (pisać)
1S będę pisać będę pisał (pisała, pisało)
2S będziesz pisać będziesz pisał (pisała, pisało)
3S będzie pisać będzie pisał (pisała, pisało)
1P będziemy pisać będziemy pisali (pisały)
2P będziecie pisać będziecie pisali (pisały)
3P będą pisać będą pisali (pisały)
Impératif[modifier | modifier le code]
Forme de base[modifier | modifier le code]

L'impératif à la deuxième personne du singulier (va !) se forme sur la base du présent sans terminaison.

  • pour la première conjugaison, sur le radical de la 2e personne du singulier : nieść, niesiesz : nieś!, jechać, jedziesz : jedź!
  • pour les deuxième et troisième conjugaison, sur le radical de la 3e personne du pluriel :leżeć, leżą : leż!, powiedzieć, powiedzą : powiedz!

Les verbes se terminant par plusieurs consonnes ajoutent un suffixe -yj ou -ij (rwać, rwę : rwij!, biegnąć, biegnę : biegnij!). Les verbes en -, -, - perdent la mouillure (mówić, mówię : mów!). L'alternance o/ó est courante (robić : rób!, stać : stój!). L'impératif de być est bądź. D'autres impératifs sont irréguliers.

Autres personnes[modifier | modifier le code]

Les première et deuxième personnes du pluriel de l'impératif (allons !, allez !) se forment en ajoutant les terminaisons -my et -cie : iść, idź, idźmy, idźcie.

Les troisièmes personnes du singulier et du pluriel (qu'il aille !, qu'ils aillent !), qui constituent également les formules de politesse, se forment grâce à la particule niech suivie de la forme correspondante au présent : mówić, niech mówi, niech mówią.

Conditionnel[modifier | modifier le code]

Le polonais ne distingue pas conditionnels présent et passé.

Le conditionnel se forme sur le passé en insérant -by avant la terminaison personnelle. Ex : czytać, czytałbym, czytałabym, czytalibyśmy, czytałybyśmy, ….

L'accent tonique est le même que celui du passé ; il peut donc être porté par la quatrième syllabe avant la fin (pisalibyście).

La marque du conditionnel (by et terminaison) peut se détacher du verbe.

zaraz byś poszla.
prosili, żebym przyszedł.
Participes[modifier | modifier le code]

Syntaxe[modifier | modifier le code]




Sur les autres projets wikimédia[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La forme en -i provient du vieux slave et a été perdue par les autres langues slaves.