Grammaire anglaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La grammaire anglaise (ou grammaire de l'anglais) est l'étude systématique des éléments constitutifs de la langue anglaise. Si cette grammaire est relativement simple dans la mesure où certaines structures sont semblables à celles rencontrées dans d'autres langues européennes, elle présente toutefois quelques particularités.

Syntaxe[modifier | modifier le code]

L'anglais est une langue respectant l'ordre SVO (sujet, verbe, objet) dans la phrase déclarative. Exemples :

  • Tom does his homework : « Tom » (sujet) « fait » (verbe) « ses devoirs » (objet);
  • Mary is eating a cake : « Mary est en train de manger un gâteau ».

En général, l'élément principal se trouve au début de la phrase. Exemple :

  • To run quickly « courir vite » (phrase verbale) (mais on trouve également to quickly run, ce qu'on appelle the split infinitive, l'infinitif éclaté).

Il existe cependant des exceptions. Exemple dans la langue courante :

  • Fred's cat : « le chat de Fred » (au lieu de the cat of Fred).

L'ordre des mots change également quand on passe d'une phrase affirmative à une phrase interrogative. Exemple :

  • Are you going to the beach? (inversion de you are) (« Est-ce que tu vas à la plage ? »).

La voix passive existe en anglais :

  • That cake was eaten by Mary : « Ce gâteau-là a été mangé par Mary ».

Noms[modifier | modifier le code]

En anglais, les noms s'appliquent généralement aux personnes, aux lieux, aux objets ou aux idées abstraites et se traitent grammaticalement d'une façon différente des verbes.

L'anglais ne différencie pas le masculin du féminin, sauf pour les personnes (pronoms personnels he et she) ; tous les autres noms sont neutres (pronom personnel it). Il y a des rares exceptions, par exemple les navires ou les pays (fém.) : The Titanic was a famous ship. She hit an iceberg and sank. (L'utilisation de it pour des bateaux est acceptée toutefois dans la langue courante). Pour les pays, she est normalement réservé au langage littéraire ou poétique. Pour les animaux dont le sexe est inconnu, it suffit. Si le sexe d'un animal est connu, il est acceptable de remplacer it par he ou she selon le cas. Cette règle se trouve également avec des bébés : Mary has just had a baby!Is it a boy or a girl?

Le génitif mis à part, les noms anglais ne sont pas marqués par le cas. Cependant ils s'accordent avec le nombre et peuvent être définis ou indéfinis. Exemple : The house where I was born : « La maison où je suis né ». House est un nom défini car la maison renvoie à une maison bien particulière, celle où je suis né. The houses : « les maisons » (pluriel).

La prononciation de l'article défini the varie en fonction de la première lettre d'un mot donné, the orange (« l'orange ») /ði/ mais the banana (« la banane ») /ðə/. Règle : /ði/ s'emploie avec les mots commençant avec une voyelle, et /ðə/ avec les mots qui commençant avec une consonne. Exceptions, pour des questions d'euphonie : the /ðə/ ewe (« la brebis »), the /ðə/ uniform (« l'uniforme »), the /ðə/ one (« l'unique »).

Pluriel des noms[modifier | modifier le code]

La plupart des noms anglais prennent s au pluriel :

  • one ball (une balle), two balls (2 balles) ; one dog (un chien), two dogs (2 chiens); one brother (un frère), two brothers (2 frères)

Les noms ayant une particule séparable font également leur pluriel en s. Le s est ajouté au mot le plus important :

  • one hold-up (un braquage), two hold-ups (2 braquages); one hanger-on (un pique-assiette), two hangers-on (2 pique-assiette) ; one son-in-law (un beau-fils), two sons-in-law (2 beaux-fils)

Les noms se terminant par -y précédé d'une consonne au singulier, se terminent par -ies au pluriel :

  • one country (un pays), two countries (2 pays) ; one story (un récit), two stories (2 récits)

Les noms dont le singulier finit par -s, -ch, -sh, et -x ainsi que certains mots en -o, prennent leur pluriel en -es :

  • one tomato (une tomate), two tomatoes (2 tomates); one fox (un renard), two foxes (2 renards); one bus (un bus), two buses (2 bus); one watch (une montre), two watches (2 montres); one brush (une brosse), two brushes (2 brosses)

Les noms se terminant par -us finissent avec -i au pluriel s'ils sont d'origine latine :

  • hippopotamus (hippopotame), hippopotami (hippopotames), alumnus (ancien élève), alumni (anciens élèves), fungus (moisissure), fungi (moisissures)

S'ils ne sont pas d'origine latine, ils se terminent en -es :

  • genius (génie), geniuses (génies)

Les noms se terminant par -a finissent avec -æ ou -ae au pluriel :

  • formula (formule), formulæ, alumna (ancienne élève), alumnæ (anciennes élèves)

Certains mots adhèrent aux règles du latin :

  • formula (formule), formulae (formules) ; appendix (annexe), appendices (annexes) ; compendium (résumé), compendia (résumés).

Le pluriel traditionnel est souvent valide aussi :

  • formulas, compendiums

Plusieurs mots dont la dernière syllabe comporte un f font leur pluriel en -ves :

  • one wolf (un loup), two wolves; one life (une vie), two lives; one wife (une épouse), two wives

Il y a toujours quelques exceptions :

  • Sheep (mouton), deer (cerf), moose (élan du Canada) sont invariables. Fish (poisson) est invariable quand il indique des animaux individuels, mais fishes indique des espèces de poissons.
  • les pluriels umlaut (indiqués par la mutation d'une voyelle) :
    • one man (un homme), two men (2 hommes)
    • one woman (une femme), two women (2 femmes)
    • one foot (un pied), two feet (2 pieds)
    • one tooth (une dent), two teeth (2 dents)
    • one mouse (une souris), two mice (2 souris)
    • one louse (un pou), two lice (2 poux)
    • one goose (une oie), two geese '2 oies)
  • les pluriels en -en :
    • ox (bœuf), oxen (bœufs)
    • child (enfant), children (enfants)
  • les pluriels classiques :
    • matrix (matrice), matrices (matrices)
    • crisis (crise), crises (crises)
    • criterion (critère), criteria (critères)
    • addendum (ajout), addenda (ajouts)
  • le pluriel des mots empruntés des langues autres que le latin ou le grec :
    • cherub (chérubin), cherubim (chérubins)
    • chateau (château), chateaux (châteaux)
    • Inuk (Inuit(e)), Inuit (Inuit(e)s)
  • d'autres pluriels irréguliers :
    • die (dé), dice (dés)
    • (English) penny, pence

Le cas possessif ou génitif[modifier | modifier le code]

Règle générale[modifier | modifier le code]

Le génitif est en premier lieu le cas du complément de nom exprimant la possession. Il s'obtient en ajoutant, selon le cas, l'apostrophe et la lettre s ou simplement l'apostrophe. Exemples :

  • The cat's ball (« la balle du chat »)
  • The teenagers' ball (« le ballon des adolescents », teenagers est déjà un pluriel)
  • The children's ball (« le ballon des enfants », child donne le pluriel irrégulier children, qui ne prend pas de s)
  • James's ball ou James' ball (« le ballon de James »)

Autres exemples :

  • Mike's new car : « la nouvelle voiture de Mike »
  • My brother's problems : « les ennuis de mon frère »
  • the customer's opinion : « l'avis du client »

Cas précis[modifier | modifier le code]

Le génitif se rencontre également dans une série limitée de cas précis.

Avec des groupes de personnes, ou des institutions représentant un groupe de personnes :

  • The team's performance : « la prestation de l'équipe »
  • The government's policy : « la politique du gouvernement »
  • The committee's decision : « la décision du comité »

Personnification (il ne s'agit pas d'une personne, mais on fait comme si) :

  • London's opinion on the matter : « l'avis de Londres sur la question »
  • Washington's recent decision : « la récente décision de Washington »

Pour exprimer l'équivalent du français « chez » :

  • I'm going to my cousin's : « Je vais chez mon cousin »
  • The party is at Michael's : « La soirée est chez Michael »

Pour des magasins et d'autres services professionnels :

  • I have to go to the doctor's / the baker's / the estate agent's / the dry-cleaner's / the accountant's, etc. : « Il me faut aller chez le docteur » / « le boulanger » / « l'agent immobilier » / « le teinturier » / « le comptable », etc.

Dans quelques expressions

  • de temps :
    • We have a week's holiday : « Nous avons une semaine de vacances »
    • Yesterday's film was great : « Le film d'hier était formidable »
  • de distance :
    • It's three hours' drive from here : « C'est à trois heures de route d'ici »
  • de quantité :
    • a pound's worth of sugar : « une livre de sucre »

Pronoms[modifier | modifier le code]

Pronoms personnels, adjectifs et pronoms possessifs[modifier | modifier le code]

Les pronoms archaïques et informels sont en italiques.

pronom personnel pronom
possessif
adjectif
possessif
sujet complément réfléchi
première personne singulier I me myself mine my
mine (avant voyelle)
me (britannique)
pluriel we us ourselves
ourself
ours our
deuxième personne singulier standard you you yourself yours your
informel archaïque thou thee thyself thine thy
thine (avant voyelle)
pluriel standard you
you all
you
you all
yourselves yours your
archaïsme ye you yourselves yours your
non standard or informel y'all
youse
etc.
y'all
youse
y'all's selves y'all's y'all's
troisième personne singulier masculin he him himself his his
féminin she her herself hers her
neutre it it itself - its
commun/épicène (formel) one one oneself - one's
commun/épicène (non standard) they them themself, themselves theirs their
pluriel they them themselves theirs their

Les anciens pronoms[modifier | modifier le code]

En Early Modern English (soit la période allant approximativement de la deuxième moitié du XIVe siècle à 1650), le pronom thou était en usage ; ainsi que ye, qui, semble-t-il, était employé dans certaines occurrences parallèlement à thou, deuxième personne du singulier.

Thou renvoie à la deuxième personne du singulier[1]. C'est la forme directe (fonction de sujet), la forme oblique (fonction de complément objet) étant thee et la forme génitive (fonction de complément du nom) étant thy/thine. L'adjectif et le pronom possessifs associés sont thy/thine, et le pronom réfléchi thyself. (Si l'on veut une analogie avec un autre pronom, les formes thou/thee/thine/thy/thyself correspondent respectivement à I/me/mine/my/myself à la première personne.)

Les verbes réguliers sont régis par des règles assez simples, valables pour le présent et le passé : la seconde personne du singulier prend -(e)st et la troisième -th :

  • to know : thou knowest, thou knewest
  • to drive : thou drivest, thou drovest
  • to make : thou makest, thou madest
  • to love : thou lovest, thou lovedest

Les verbes suivants sont irréguliers avec thou (sont indiqués : leur présent avec thou, voire leur passé avec thou et/ou leur présent avec it) :

  • to be : thou art (ou thou beëst), thou wast (ou thou wert ; originellement thou were) - it is
  • to have : thou hast, thou hadst
  • to do : thou dost (ou thou doest, quand non utilisé en tant qu'auxiliaire) et thou didst
  • may : thou mayest (ou thou mayest) - it may
  • shall : thou shalt
  • will : thou wilt

Aussi, pour les autres verbes que to be, le subjonctif passé était distinguable du passé de l'indicatif en Early Modern English à la seconde personne du singulier. Par exemple : indicatif : thou sattest, mais subjonctif : thou sat.

Dans quelques textes qui utilisent thou, -est ou -st est parfois ajouté ; par exemple, thou beest apparaît fréquemment dans les œuvres de Shakespeare et de ses contemporains.

Leur survivance moderne[modifier | modifier le code]

Le pronom thou est aujourd'hui sorti de l'usage courant et a laissé place à you dans la plupart des contextes. Toutefois, ce pronom et les formes associées ont été maintenus dans les prières (dont le texte a été figé) : ainsi, de nombreux chrétiens anglophones emploient toujours thou en s'adressant à Dieu (par exemple, la traduction anglaise du « Notre Père » commence par : Our Father, who art in Heaven, Hallowed be Thy Name... : « Notre Père, qui êtes aux cieux, que votre nom soit sanctifié... »).

Adjectifs[modifier | modifier le code]

Contrairement au français, les adjectifs anglais sont invariables[2] :

  • He is proud, she is proud, they are proud (« Il est fier », « Elle est fière », « Ils sont fiers »)
  • a black dog, black shoes (« un chien noir », « des chaussures noires »)
  • my girlfriend, my parents (« ma petite amie », « mes parents »)
  • their daughter, their children (« leur fille », « leurs enfants »)
  • the other day, the other solutions (« l'autre jour », « les autres solutions »)

L'adjectif épithète (ainsi que les mots qui le modifient) se place normalement avant le nom qu'il qualifie :

  • A big black car : « une grosse voiture noire »
  • A really interesting visit : « une visite vraiment intéressante »

Verbes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Conjugaison anglaise.

Les auxiliaires[modifier | modifier le code]

Les auxiliaires les plus utilisés sont to be, to do et to have. Ils peuvent être utilisés pour définir le temps, l'aspect ou la modalité d'une locution verbale.

To be sert à former :

  • l'aspect to be + present participle : He is working on a new project (« Il est en train de travailler à un nouveau projet », « Il travaille à un nouveau projet »)
  • le passif : The airport will be extended (« L'aéroport sera agrandi »)

L'aspect to be + present participle et le passif peuvent être combinés :

  • You are being filmed (« On est en train de vous filmer », « On vous filme »)

To have sert à former :

  • l'aspect to have + past participle au présent (present perfect) : I have never seen anything like it (« Je n'ai jamais rien vu de tel »)
  • et au passé (past perfect ou pluperfect) : We had already called twice (« Nous avions déjà appelé deux fois »)

De plus, les formes du verbe « do » sont utilisées pour quelques négatifs, questions et pour l'accentuation du présent et du passé simple :

  • Do I listen?, I do not listen, I do listen!
  • Did I listen?, I did not listen, I did listen!

Les auxiliaires modaux[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Verbes modaux en anglais.

Les aspects[modifier | modifier le code]

Le terme « aspect » est emprunté aux langues slaves[3].

Les grammaires de l'anglais ont longtemps opposé la « forme simple » (présent simple : I live, preterit simple : he thought …) à la « forme progressive » (présent progressif : I'm living, preterit progressif : I was thinking …). Le « present perfect » et le « past perfect » (ou « pluperfect ») étaient parfois considérés comme des temps à part entière, distincts du présent et du passé[4].

Sans qu'il y ait unanimité à ce sujet, de nombreux grammairiens s'accordent à distinguer deux aspects en anglais, qui s'opposent à l'aspect simple :

  • l'aspect BE + V-ING. Adamczewski parle de « phase 2 » qui s'oppose à la phase 1[5].
  • l'aspect HAVE + V-EN

L'aspect simple[modifier | modifier le code]

L'« aspect simple » est l'absence d'aspect. Il est aussi désigné par certains grammairiens comme l'« aspect zéro ». Pour Tellier il s'agit d'une forme « non marquée » par rapport à l'aspect de la « forme en -ING »[6]. Dans la grammaire d'Adamczewski il s'agit de la « phase 1 »[7].

Formation
  • Au présent, l'aspect simple se confond avec la base verbale du verbe, c'est-à-dire la forme du verbe telle qu'elle apparaît dans les dictionnaires, sauf à la troisième personne du singulier où le verbe prend la marque -s :

I look, you look, he/she/it looks, we look, they look.

  • Au passé, l'aspect simple se forme par ajout de la désinence -ed à la base verbale pour les verbes dits « réguliers » ou par l'emploi d'une forme distincte pour les verbes dits « irréguliers » :

I looked, you looked, he/she/it looked, we looked, they looked.

I went, you went, he/she/it went, we went, they went.

L'aspect BE + V-ING[modifier | modifier le code]

L'aspect BE + V-ing est souvent désigné dans les grammaires traditionnelles par les termes « continu » ou « progressif » (en anglais continuous et progressive)[8]. Dans la grammaire d'Adamczewski il s'agit de la « phase 2 »[7].

Formation[modifier | modifier le code]

L'aspect BE + V-ing se forme par combinaison de l'auxilaire BE, conjugué, à la forme en -ing du verbe :

  • Au présent : I am looking, you are looking
  • Au passé : I was looking, you were looking
Aspect simple et aspect BE + V-ING[modifier | modifier le code]

L'explication traditionnellement avancée sur le rôle de l'aspect BE + V-ING veut qu'il s'applique uniquement au moment de l'énonciation (qui peut être présent ou passé)[9] : avec cet aspect on ne s'intéresserait ni au commencement ni à la fin de l'action, mais seulement à la partie de l'action qui n'est pas achevée (uncompleted), « considérée dans son déroulement »[10], « en cours » ou « en progrès » (d'où les noms d'aspect « continu » ou « progressif »). Cet aspect conviendrait donc aux « descriptions »[11], tandis que l'aspect simple s'appliquerait aux « vérités générales »[11], à des actions « habituelles »[12], « non duratives » ou « ponctuelles »[10].

À l'appui de ces explications les grammaires citent généralement des phrases, authentiques ou fabriquées pour les besoins de la démonstration, telles que :

  • John should be here by now. What's he doing? (« John devrait être là maintenant. Qu'est-ce qu'il fait? »)[13]
  • Oh look, he's walking up the road towards us, holding his bike by the handle! (« Regarde! Il remonte la route dans notre direction, tenant son vélo par le guidon! »)[13]
  • A : Where are you, Fred? (« Où es-tu, Fred? ») - B : I'm in the garden. I'm watering the roses. (« Je suis dans le jardin. J'arrose les roses. »)[14]
  • Americans think happiness is so important. What do the French think is important? (Paul Theroux, Portrait of a Lady) (« Les Américains trouvent que le bonheur est très important. Qu'est-ce que les Français trouvent important? »)[15]
  • Birds fly. Cows eat grass. (« Les oiseaux volent. Les vaches mangent de l'herbe. »)[15]
  • Paint contains a certain amount of lead (« La peinture contient une certaine quantité de plomb »)[14]

Ces explications soulèvent quelques problèmes. On rencontre en effet des occurrences de BE + V-ING dans des contextes incompatibles avec une « action en cours » :

L'aspect HAVE + V-EN[modifier | modifier le code]

Associé au présent l'aspect HAVE + V-EN est diversement désigné sous les noms de present perfect[16], ou « présent parfait », ou « parfait ».

Associé au passé, cet aspect est souvent désigné sous le nom de past perfect, ou pluperfect ou « plus-que-parfait »[17].

Formation
  • L'aspect HAVE + V-en se forme par combinaison de l'auxilaire HAVE, conjugué, au participe passé du verbe, symbolisé ici par « -en », qui peut être régulier ou irrégulier :

Au présent : I have looked, you have looked, he/she/it has looked - I have gone, you have gone, he/she/it has gone

Au passé : I had looked, you had looked, he/she/it had looked - I had gone, you had gone, he/she/it had gone

Combinaison des aspects HAVE + V-EN et BE + V-ING[modifier | modifier le code]

L'aspect HAVE + V-en et l'aspect BE + V-ING peuvent être combinés, comme dans cet exemple :

Your lawyers have been working on your case.[18]

Cette forme peut être décomposée comme suit :

have been working
HAVE V-en
BE V-ing

L'aspect habituel[modifier | modifier le code]

L'anglais a aussi un aspect habituel au temps passé. Cet aspect indique qu'une action se produit à plusieurs reprises.

Si le temps précis de l'action n'est pas indiqué, on utilise used to + l'infinitif : par exemple, I used to go there.

Si le temps précis de l'action est indiqué, on utilise would + l'infinitif sans to : par exemple, I would go there every day last summer .

Le régime des verbes : infinitif ou gérondif[modifier | modifier le code]

Quand deux verbes se succèdent, le deuxième est tantôt au gérondif (⇐idée de passé), tantôt à l'infinitif (⇐idée de futur) selon les 7 cas suivants (les exceptions figurent en orange) :

  GÉRONDIF INFINITF
1 - VOLONTÉ D'AGIR, PRÉPARATION À L'ACTION contemplate, consider, anticipate


try (expérience)
want, hope, expect, offer, promise, plan, decide, prepare, attempt, threaten

try (tentative)
2 - RECUL DEVANT L'ACTION, AJOURNEMENT avoid, give up, put off, (cannot) help, prevent refuse, hesitate, pretend
3 - SUCCÈS, ÉCHEC succeed in fail, manage
4- RÉACTIONS PSYCHIQUES, PRÉFÉRENCES enjoy, resent, mind, object to, (cannot) stand
[(dis)like, love, hate, prefer] + goûts constants
[(dis)like, love, hate, prefer] + actions précises
5- EXCUSES, AVEUX, SOUVENIRS forgive, excuse, admit, confess to, deny
[regret, remember, forget] + souvenir évoqué
[regret, remember, forget] + actions restant à accomplir
6 - DÉBUT, CONTINUATION, FIN DE L'ACTION stop, finish, give up, keep, go on, burst out, quit  
7- DIVERS [want, need, deserve] + gérondif à sens passif seem, happen, deserve, (can) afford

Les temps de l'indicatif[modifier | modifier le code]

L'anglais n'a que deux temps, au sens de tense, c'est-à-dire de temps grammatical : le present tense et le past tense, aussi appelé preterit. Le futur relève de la modalité.

Les temps du présent[modifier | modifier le code]

Le simple present ou simplement le present :
Il s'emploie pour les mêmes occurrences que le français, à l'exception de la nuance décrite ci-dessous au niveau du présent continu.

  • I listen, You listen, He/She/It/One listens , We listen, You listen, They listen

Note : Thou listenest, (2e personne du singulier), et He/She/It listeneth sont des formes vieillies. Voir plus bas pour approfondissement.

Le présent est utilisé dans quatre circonstances :

  • une situation qui existe maintenant et qui ne progresse pas: I know French. (« Je connais le français. »)
  • une situation qui se produit à maintes reprises dans le passé, le présent et le futur : I play football. (« Je joue au football. »)
  • une situation qui est prévue de se produire à un moment précis de l'avenir : I leave tomorrow at 10:00. (« Je pars demain, à 10h00. »)
  • une situation dans une proposition subordonnée qui se produira dans l'avenir : When I go there tomorrow, I will see you there. (« Quand j'irai là demain, je vous y verrai. »)

Le present continuous ou present progressive :
Ce temps sert à indiquer une action qui se passe au moment présent. Ainsi, il faut bien avoir à l'esprit que si l'on veut dire « j'écoute de la musique », par exemple, il faut en français rajouter « en ce moment », afin d'obtenir non pas I listen to music mais I am listening to music. Ce temps peut aussi servir à distinguer quelque chose par sa relative exceptionnalité, ainsi la phrase They are studying Latin exprimera que c'est une action qui peut être relativement inhabituelle par rapport à hier ou à demain, a contrario de la phrase They study Latin, qui signifierait plutôt qu'il s'agit de quelque chose de normal et d'habituel. Ce temps peut enfin servir à indiquer une action future, pour peu qu'un indicatif temporel vienne le souligner (We're seeing our friends tomorrow : « Nous voyons nos amis demain »).

  • I am listening, You are listening, He/She/It/One is listening, We are listening, You are listening, They are listening

Le present perfect ou simplement le perfect :

  • I have listened, You have listened, He/she/It/One has listened, We have listened, You have listened et They have listened

Ce temps sert à parler d'une action dont le commencement se situe dans le passé, et qui continue à avoir une incidence sur le présent. Il s'agit d'un temps du présent, car le verbe have sur lequel il est construit est conjugué au présent.

Si le contexte est clairement passé, l'anglais utilise non pas le present perfect mais le preterit ou simple past. Ainsi la phrase suivante est incorrecte : Bob, who is now dead, has seen the movie many times (« Bob, qui est aujourd'hui mort, a vu le film plusieurs fois ») : le fait que Bob soit mort place tout ce qui le concerne dans un contexte passé.

Si l'énoncé comporte un marqueur de temps passé (in the past, three days ago, when I was young, etc.), l'utilisation du present perfect n'est pas possible, pour la même raison. À l'inverse, les adverbes qui par leur sens renvoient au présent (already, up to now, ever, never, etc.) entraînent l'emploi du present perfect, dans un contexte présent (Have you ever been to New York? : Es-tu jamais allé à New York ?)

L'emploi du present perfect ou du preterit n'est pas nécessairement déclenché par la présence ou l'absence de marqueurs temporels, mais peut dépendre aussi du choix du locuteur: I did it many times concerne quelque chose qui est perçu et présenté par le locuteur comme appartenant au passé, alors qu'avec I've done it many times le locuteur souligne que la chose dont il parle reste pertinente au moment d'énonciation.

Le français fait un usage très différent du passé composé, temps qui ressemble par sa formation au present perfect : il est ainsi parfaitement possible de dire « j'ai terminé le travail hier » ou « nous nous sommes mariés en 1965 ».

Le present perfect continuous :

  • I have been listening, You have been listening, He/she/It/One has been listening, We have been listening, You have been listening et They have been listening

L'aspect en -ing met l'accent sur le processus lui-même, tandis que l'aspect simple met l'accent sur le résultat : I've mowed the lawn (« j'ai tondu la pelouse ») signifie que cette tâche est accomplie, n'est plus à faire, et s'oppose à I've been mowing the lawn, qu'on pourrait rendre approximativement en français par « je me suis occupé à tondre la pelouse », qui n'implique par nécessairement que la tâche ait été entièrement accomplie et qui peut sous-entendre par exemple « je ne suis pas resté inactif » ou « cela explique pourquoi la vaisselle n'est pas faite », etc.

Les temps du passé[modifier | modifier le code]

Le simple past ou prétérit :
On l'utilise pour exprimer une action achevée, qui s'est produite à un moment défini dans le passé.

  • I/You/He/She/It/One/We/You/They listened

Le past perfect ou pluperfect :
Il exprime une action achevée, dans le passé, et avant une autre, a priori évoquée conjointement. Le pluperfect exprime donc une action « encore plus » dans le passé, relativement à l'autre. Une phrase au past perfect a généralement besoin d'un second verbe ou groupe verbal pour clarification : He realized he had been fooled. Le past perfect est notamment utilisé pour le discours indirect : She said her husband had already gone away.

  • I/You/He/She/It/One/We/You/They had listened

Le past continuous ou past progressive ou encore imperfect :
Il sert à parler d'une action « incomplète », produite dans le passé. Souvent, les professeurs d'anglais utilisent des phrases commençant par « when » ou « while » pour expliquer la différence entre le past simple et le past continuous : While I was watching TV, the telephone rang (« Alors que je regardais la télé, le téléphone retentit »), équivalent à When the telephone rang, I was watching TV (« Quand le téléphone retentit, je regardais la télé »).

  • I was listening, You were listening, He/She/It/One was listening, We were listening, You were listening, They were listening

Le past perfect continuous ou simplement perfect continuous :
Généralement utilisé avec un indicatif de durée, il indique qu'un événement s'est poursuivi pour un certain temps, et qu'il a été achevé avant un autre événement évoqué (When Peter entered my room, I had been listening to music for half an hour : « Quand Peter entra dans ma chambre, j'écoutais de la musique depuis une demi-heure »).

  • I/You/He/She/It/One/We/You/They had been listening

Les temps du futur[modifier | modifier le code]

Le simple future :
Il est utilisé pour exprimer qu'un événement va se passer, dans l'avenir, ou une action que le sujet entend accomplir. Certains manuels considèrent be going davantage comme un infinitif que comme une autre forme de simple future. Il y a parfois des situations où will do ou be going to do est plus fluide ou plus en accord avec le contexte, mais ils sont généralement équivalents.

  • I shall/will listen, You will listen, He/She/It/One will listen, We shall/will listen, You will listen, They will listen

Le future continuous :
Il est utilisé pour parler d'un événement qui n'a pas encore commencé, parallèlement à l'action ou au laps de temps évoqué(e) (I will be waiting for you when your plane lands : « Je serai en train de t'attendre quand ton avion atterrira »)

  • I shall/will be listening, You will be listening, He/She/It/One will be listening, We shall/will be listening, You will be listening, They will be listening

Le future perfect :
Il indique une action qui arrive avant une seconde action dans l'avenir ; normalement deux actions futures sont exprimées, et le future perfect indique qu'une des deux actions sera alors du passé par rapport à l'autre (I will know the tune next week because I will have listened to it : « Je connaîtrai cet air la semaine prochaine car alors je l'aurai écouté »).

  • I shall/will have listened, You will have listened, He/She/It/One will have listened, We shall/will have listened, You will have listened, They will have listened

Le future perfect continuous : Il exprime une action de continuité qui aura lieu dans l'avenir avant une autre action exprimée également dans l'avenir (I will have been waiting for two hours when her plane finally arrives : « J'aurai attendu deux heures quand son avion arrivera enfin »).

  • I shall/will have been listening, You will have been listening, He/She/It/One will have been listening, We shall/will have been listening, You will have been listening, They will have been listening

Les temps du conditionnel[modifier | modifier le code]

Le present conditional ou simplement le conditional :
Il indique qu'un événement se produisait après une autre événement dans le passé, ou que le locuteur a l'intention de faire quelque chose si quelque chose d'autre se produit ou s'est produit, ou qu'un événement se produisait à plusieurs reprises dans le passé[19]. Il sert aussi à faire une demande polie, avant like, ask, suggest, request, etc.

  • I should/would listen, You would listen, He/She/It/One would listen, We should/would listen, You would listen, They would listen

Le present continuous conditional :
Il indique qu'un événement se produisait de façon continue après une autre événement dans le passé, ou que le locuteur ferait quelque chose de façon continue dans le présent si quelque chose d'autre se produisait dans le présent ou s'était produit dans le passé[20].

  • I should/would be listening, You would be listening, He/She/It/One would be listening, We should/would be listening, You would be listening, They would be listening

Le conditional perfect :
Il indique qu'une action se serait produite dans le passé si un autre événement s'était produit[21].

  • I should/would have listened, You would have listened, He/She/It/One would have listened, We should/would have listened, You would have listened, They would have listened

Le conditional perfect continuous :
Il indique qu'une action continue se serait produite dans le passé si une autre action s'était produite[22].

  • I should/would have been listening, You would have been listening, He/She/It/One would have been listening, We should/would have been listening, You would have been listening, They would have been listening

Dans les temps du conditionnel, should s'emploie seulement pour indiquer que le locuteur a l'intention de faire quelque chose si quelque chose d'autre a lieu. Would s'emploie quand un événement a eu lieu à plusieurs reprises ou quand un événement avait lieu après une autre événement dans le passé. Les Américains n'utilisent pas should pour le conditionnel ; ils utilisent toujours would.

L'impératif[modifier | modifier le code]

À la différence du français où existe un impératif passé (inusité), l'impératif en anglais n'existe qu'au temps présent. Il a comme en français seulement trois personnes (tu, nous et vous). À la deuxième personne, il consiste simplement en la base verbale. À la première du pluriel, on fait précéder la base de let us couramment abrégé en let's. Il a aussi une forme négative : do not + base verbale, let us not + base verbale (ou encore let's not + base verbale). Exemple avec le verbe to walk :

  • Walk : « Marche ! » - Do not / Don't walk : « Ne marche pas ! »
  • Let's walk : « Marchons ! » - Let us / Let's not walk : « Ne marchons point ! »
  • Walk : « Marchez ! » - Do not / Don't walk! : « Ne marchez pas ! »

NB : On peut construire, sur le modèle de let us, les formes let him/her/it/them (du verbe to let, laisser) pour donner une troisième personne au mode impératif :

  • Let them hate me so long as they fear me : « Qu'ils me haïssent pourvu qu'ils me craignent » (Caligula)

Le subjonctif[modifier | modifier le code]

Le subjonctif présent est utilisé dans une proposition subordonnée qui indique un désir ou une demande, comme

  • I asked that it be done (« J'ai demandé à ce que cela soit fait »)

Le subjonctif passé est utilisé dans une proposition subordonnée contrefactuelle :

  • après sujet + to wish + that (facultatif) :
    • I wish you were here ou I wish that you were here (« Je voudrais que tu sois là »)
  • après if :
    • If he were your friend, he would be nice to you (« S'il était ton ami, il serait gentil avec toi »)
  • dans une proposition contrefactuelle sans if, avec ordre inversé des mots :
    • Were I going to school today, I would have done my homework (=If I were going to school today, I would have done my homework) (« Si j'allais en classe aujourd'hui, j'aurais fait mes devoirs »)

Le subjonctif se distingue en anglais de l'indicatif dans trois circonstances :

  • à la troisième personne du singulier du présent de l'indicatif,
  • à toutes les personnes et nombres du verbe to be au présent,
  • aux première et troisième personnes du singulier du verbe to be au passé.

Cependant, l'interprétation des temps dans le subjonctif est différente de l'interprétation dans l'indicatif. Si la proposition principale est au présent, le subjonctif passé indique le présent, et si la proposition principale est au passé, le subjonctif passé indique le passé. Le subjonctif présent indique le présent ou le futur si la proposition principale est au présent, et il indique le passé ou le présent si la proposition principale est au passé.

Par ailleurs, les auxiliaires modaux ne s'utilisent pas au présent du subjonctif ; du moins pas en tant que tel.

indicatif présent subjonctif présent indicatif passé subjonctif passé indicatif futur subjonctif futur indicatif présent négatif subjonctif présent négatif
to own
(verbe régulier)
I own
he/she/it owns
we/you/they own
that I own
that he/she/it own
that we/you/they own
I owned
he/she/it owned
we/you/they owned
if I owned
if he/she/it owned
if we/you/they owned
I shall own
he/she/it will own
we shall own
you/they will own
if I were to own
if he/she/it were to own
if we/you/they were to own
I do not own
he/she/it does not own
we/you/they do not own
that I not own
that he/she/it not own
that we/you/they not own
to be I am
he/she/it is
we/you/they are
that I be
that he/she/it be
that we/you/they be
I was
he/she/it was
we/you/they were
if I were
if he/she/it were
if we/you/they were
I shall be
he/she/it will be
we shall be
you/they will be
if I were to be
if he/she/it were to be
if we/you/they were to be
I am not
he/she/it is not
we/you/they are not
that I not be
that he/she/it not be
that we/you/they not be
temps d'action présent ou futur passé, présent ou futur passé présent (ou rarement passé) futur futur présent ou futur passé, présent, ou futur
usage désir dans that propositions; lest propositions contrefactuel dans if propositions ou dans that propositions après wish possibilité avec doute dans if propositions désir dans that propositions

Le subjonctif présent :

  • I demand that you do it tomorrow (« J'exige que vous le fassiez demain »)
  • I asked yesterday that it be done (« J'ai demandé hier que cela soit fait »)

Le subjonctif passé :

  • If that were true, I would know it (« Si c'était vrai, je le saurais »)

Forme du subjonctif pour une proposition suspecte dans l'avenir:

  • If I were to go tomorrow, I would be happy.

Forme du subjonctif pour une proposition contrefactuelle dans le passé:

  • If I had gone there, I would have been happy

La construction avec un verbe modal :
Le mode du subjonctif peut être exprimé à l'aide des modaux should (dans une proposition suspecte dans l'avenir) et may (pour un désir). Exemples :

  • If I should go there tomorrow, I would be happy
  • May the Lord bless and protect you (« Que le seigneur vous bénisse et vous protège »)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. À rapprocher du tu français et du du allemand.
  2. Il n'y a qu'un adjectif variable en anglais : blond / blonde (He is blond, and she is blonde). Mais cette distinction, outre qu'elle est soupçonnée de sexisme, n'est pas faite systématiquement.
  3. Adamczewski et Gabilan 1992, p. 35
  4. Voir par exemple Tellier 1971, Close 1975
  5. Adamczewski 1982
  6. Tellier 1971, p. 134
  7. a et b Adamczewski et Gabilan 1992, p. 32
  8. Voir par exemple Close 1975, p. 244 ou Crystal 1995, p. 225
  9. Voir par exemple Close 1975, p. 244, 245, Charlier-Servais et al. 1990, p. 3 ou Crystal 1995, p. 225
  10. a et b Tellier 1971, p. 133
  11. a et b Charlier-Servais et al. 1990, p. 3
  12. Close 1975, p. 244, 245
  13. a et b Cité par Charlier-Servais et al. 1990, p. 3
  14. a et b Cité par Close 1975, p. 245
  15. a et b Cité par Charlier-Servais et al. 1990, p. 2
  16. Voir par exemple Tellier 1971, p. 103
  17. Voir par exemple Tellier 1971, p. 117
  18. Extrait de (en) Athol Fugard, John Kani et Winston Ntshona, The Island,‎ 1973
  19. « It expresses that an event took place after another event in the past, or that the speaker intends to do something if another, hypothetical, thing takes place or took place, or that an event took place repeatedly in the past. »
  20. « It expresses that an event took place continuously after another event in the past, or that the speaker would be doing something continuously now if some other, hypothetical, thing takes place now (or if it had taken place in the past) ».
  21. « It indicates that an action would have taken place in the past if another, hypothetical, event had taken place. »
  22. « It expresses a continuous action that would have taken place in the past if another, hypothetical, action had taken place. »

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Principaux ouvrages en anglais[modifier | modifier le code]

  • (en) Douglas Biber, Stig Johansson, Geoffrey Leech, Susan Conrad et Edward Finegan, Longman Grammar of Spoken and Written English, Harlow, Pearson education,‎ 1999, XXVIII-1204 p. (ISBN 9780582237254)
  • (en) R. A. Close, A Reference Grammar for Students of English, Longman,‎ 1975 (ISBN 0-582-52277-3)
  • (en) Rodney Huddleston et Geoffrey K. Pullum, The Cambridge Grammar of the English Language, Cambridge, Cambridge University Press,‎ 2003, XVII-1842 p. (ISBN 9780521431460)
  • (en) David Crystal, The Cambridge Encyclopedia of the English Language, Cambridge, Cambridge University Press,‎ 1995, 489 p. (ISBN 0521401798)
  • (en) Randolph Quirk, Sidney Greenbaum, Geoffrey Leech et Jan Svartvik, A Comprehensive Grammar of the English Language, London, Longman,‎ 1995 (réimpr. 13), X-1779 p. (ISBN 9780582517349)
  • (en) A. J. Thomson et A. V. Martinet, A Practical English Grammar, Oxford University Press,‎ 31 juillet 1986, 4e éd., 384 p. (ISBN 0194313425 et 978-0194313421)

Ouvrages en français[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :