Grades de la gendarmerie nationale (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La gendarmerie étant une force armée, ses grades s'insèrent dans la hiérarchie militaire définie à l'article L4131-1 du Code de la défense.

La Gendarmerie est composée de deux subdivisions d'arme principales dont les grades sont du type armes montées :

Elle est organisée en régions de gendarmerie, qui correspondent, depuis 2005, aux régions administratives. Ces régions sont divisées en :

  • groupements de gendarmerie départementale, au niveau du département, eux-mêmes subdivisés en compagnies de gendarmerie auxquelles sont rattachées des communautés de brigades ou des brigades territoriales autonomes, ainsi que diverses unités spécialisées (brigades de recherche, pelotons de surveillance et d’intervention, etc.) ;
  • groupements de gendarmerie mobile, directement rattachés à la région zonale, subdivisés en escadrons de gendarmerie mobile organisés en pelotons.

Les gendarmeries spécialisées sont :

  • la Garde républicaine qui se caractérise par un liseré rouge sur le képi des gardes et une grenade dorée qui n'est pas surmontée de chevrons sur les attributs ;
  • la gendarmerie maritime et la gendarmerie de l'air qui sont rattachées pour emploi auprès de la marine nationale et de l'armée de l'air et dont les militaires portent les attributs de ces armées (de couleur "jaune" pour la gendarmerie maritime mais "blanche" pour la gendarmerie de l'air) ;
  • la gendarmerie des transports aériens qui est rattachée pour emploi auprès de l'aviation civile et dont les militaires portent des attributs identiques à ceux de la gendarmerie départementale ;
  • la gendarmerie de l'armement qui est rattachée pour emploi auprès de la délégation générale à l'armement et dont les militaires portent des attributs identiques à ceux de la gendarmerie départementale ;
  • la gendarmerie d'outre-mer présente dans les départements et collectivités d'outre-mer et dont les militaires portent des attributs identiques à ceux de la gendarmerie départementale quelle que soit leur subdivision d'arme d'origine ;
  • la gendarmerie de la sécurité des armements nucléaires.

Il existe également un corps technique et administratif de la Gendarmerie nationale, composé d’officiers (OCTAGN) et de sous-officiers (CSTAGN). De couleur grise à l’origine, le galon d’élite et le fond de leur coiffure ainsi que leurs fourreaux d’épaule sont, depuis 2008, semblables à ceux de la gendarmerie départementale, à l’exception des deux chevrons argent au-dessus de la grenade « bois de cerf ».

Officiers et aspirants[modifier | modifier le code]

La dignité dans l'État de Maréchal de France a été remise une seule fois à un militaire de la gendarmerie : au maréchal Bon Adrien Jeannot de Moncey, inspecteur général de la Gendarmerie nationale (1801-1804), puis impériale (1804-1814).

Officiers généraux[modifier | modifier le code]

Les grades sont identiques pour les réservistes (officiers généraux de réserve en temps de guerre uniquement, article R4221-23 du code de la défense).

Officiers généraux
Désignation abréviation [code OTAN][1] Traduction anglaise Appellation Niveau de commandement habituel Insignes
Général de division avec rang et appellation de général d'armée[2] GA [OF-9] General Mon général ou générale (féminin)[3] Directeur général de la Gendarmerie nationale ou inspecteur général des armées-gendarmerie Général armée gend.svg
Général de division avec rang et appellation de général de corps d'armée[4] GCA [OF-8] Lieutenant general Mon général ou générale (féminin) Major général ou directeur de la Direction générale ou commandant de région de gendarmerie, chef-lieu de zone de défense et de sécurité Général corps d'armée gend.svg
Général de division GDI [OF-7] Major general Mon général ou générale (féminin) Chef de mission de la Direction générale ou commandant de région de gendarmerie, chef-lieu de zone de défense et de sécurité Général division gend.svg
Général de brigade GBR [OF-6] Brigadier general Mon général ou générale (féminin) Sous-directeur de la Direction générale ou commandant de région de gendarmerie non zonale Général brigade gend.svg

Officiers supérieurs[modifier | modifier le code]

Les grades sont identiques pour les réservistes.

Officiers supérieurs
Désignation abréviation [code OTAN] Traduction anglaise Appellation Niveau de commandement habituel Gendarmerie départementale, d'outre-mer, des transports aériens ou de l'armement Gendarmerie mobile Garde républicaine Corps technique et administratif
Colonel COL [OF-5] Colonel Mon colonel ou colonelle (féminin) commandant de groupement, voire de région Col gd.svg Col gm.svg Col gr.svg Col cta.svg
Lieutenant-colonel LCL [OF-4] Lieutenant colonel Mon colonel ou colonelle (féminin) commandant de groupement ou commandant en second Lcl gd.svg Lcl gm.svg Lcl gr.svg Lcl cta.svg
Chef d'escadron CEN ou commandant [5] CDT [OF-3] Major Mon commandant ou commandante (féminin) 3e officier du groupement ou commandant d'escadron ou de compagnie Cen gd.svg Cen gm.svg Cen gr.svg Cdt cta.svg

Officiers subalternes et aspirants[modifier | modifier le code]

Les grades sont identiques pour les réservistes.

Officiers subalternes et aspirants
Désignation abréviation [code OTAN] Traduction anglaise Appellation Gendarmerie départementale, d'outre-mer, des transports aériens ou de l'armement Gendarmerie mobile Garde républicaine Corps technique et administratif Volontaire des armées
Capitaine CNE [OF-2] Captain Mon capitaine ou capitaine (féminin) Cne gd.svg Cne gm.svg Cne gr.svg Cne cta.svg Inexistant
Lieutenant LTN [OF-1] Lieutenant Mon lieutenant ou lieutenante (féminin) Ltn gd.svg Ltn gm.svg Ltn gr.svg Ltn cta.svg Inexistant
Sous-lieutenant[6] SLT [OF-1] Second lieutenant Mon lieutenant ou lieutenante (féminin) Slt gd.svg Slt gm.svg Slt gr.svg Slt cta.svg Inexistant
Elève officier[7] EOC ou aspirant[8] ASP [OF(D)] Officer cadet Mon lieutenant ou lieutenante (féminin) Élève officier eogn.svg Élève OCTA eogn.svg Aspirant gend.svg

Sous-officiers[modifier | modifier le code]

Les grades sont identiques pour les réservistes.

Sous-officiers
Désignation abréviation [code OTAN] Traduction anglaise Appellation Gendarmerie départementale, d'outre-mer, des transports aériens ou de l'armement Gendarmerie mobile Garde républicaine Corps de soutien technique et administratif de la gendarmerie Volontaire des armées
Major MAJ [OR-9] Senior warrant officer Major Major gd.svg Major gm.svg Major gr.svg Major cstag.svg Inexistant
Adjudant-chef ADC [OR-9] Chief warrant officer Mon adjudant-chef ou adjudante-chef (féminin)
Adc gd.svg Adc gm.svg Adc gr.svg Adc cstag.svg Inexistant
Adjudant ADJ [OR-8] Warrant officer Mon adjudant ou adjudante (féminin)
Adj gd.svg Adj gm.svg Adj gr.svg Adj cstag.svg Inexistant
Maréchal des logis-chef MDC [OR-6] Staff sergeant En principe maréchal des logis-chef [9], en pratique chef Mdc gd.svg Mdc gm.svg Mdc gr.svg Mdc cstag.svg Inexistant
Gendarme GND ou garde GRD [OR-5] [10],[11] Sergeant Gendarme ou garde, voire chef[12] Gend gd.svg Gend sc gd.svg Gend gm.svg Gend sc gm.svg Gend gr.svg Gend sc gr.svg Inexistant Inexistant
Maréchal des logis[13] MDL [OR-5] Sergeant Maréchal des logis Grade inexistant dans le corps des sous-officiers de gendarmerie Mdl carriere cstag.svgMdl sc cstag.svg Gav mdl.svg
Élève sous-officier[14] [OR-4] Sergeant in training Par le nom Élève esog.svg essentiellement avancement des brigadiers-chefs

Militaires du rang[modifier | modifier le code]

Les grades sont identiques pour les réservistes.

Désignation abréviation [code OTAN] Traduction anglaise Appellation Volontaire des armées
Brigadier-chef BRC [OR-4] Caporal Brigadier-chef Gav bch.svg
Brigadier BRI [OR-3] Lance caporal Brigadier Gav bri.svg
Gendarme adjoint (de 1re classe)[15] GAV [OR-2] Private first class Par le nom Gav 1cl.svg
Gendarme adjoint (de 2e classe) GAV [OR-1] Private Par le nom Gav gav.svg

Pyramide des grades dans la gendarmerie[modifier | modifier le code]

Budget 2014 [16] : 93 574 militaires (gendarmerie, soutien technique et administratif, volontaires des armées)

Grade Effectif actif Proportion Situation
Général de division 30 0 % [100 %-100 %]
Général de brigade 40 0 % [100 %-100 %]
Colonel 446 0 % [99 %-100 %]
Lieutenant-colonel

Chef d'escadron, commandant

1 986 2 % [97 %-99 %]
Capitaine

Lieutenant

Sous-lieutenant

4 292 5 % [93 %-97 %]
Aspirant 299 0 % [92 %-93 %]
Major 3 515 4 % [89 %-92 %]
Adjudant-chef 7 586 8 % [80 %-89 %]
Adjudant 13 343 14 % [66 %-81 %]
Maréchal des logis-chef 15 388 16 % [50 %-66 %]
Gendarme, garde 32 644 35 % [15 %-50 %]
Maréchal des logis 2 682 3 % [12 %-15 %]
Brigadier-chef 2 224 2 % [10 %-12 %]
Brigadier 3 163 3 % [6 %-10 %]
Gendarme adjoint 5 936 6 % [0 %-6 %]

Officiers et aspirants : 8 % (+125 % par rapport au budget de 1997) - Sous-officiers : 80 % (-5 %) - Rang : 12 % (-3 %).

Parmi les sous-officiers : "Gradés" : 43 % (+77 %) - Gendarmes et maréchaux des logis : 38 % (-37 %). Total : 80 %.

On compte approximativement 2/3 (66%) de militaires du rang et de sous-officiers subalternes (du grade de gendarme adjoint à celui de maréchal des logis-chef) et 1/3 de sous-officiers supérieurs, aspirants et officiers (du grade d'adjudant à celui de général de division). À titre de comparaison, on observe cette même ventilation au sein de l'armée de terre.

Budget 1997 [17] : 92 905 militaires (gendarmerie, soutien technique et administratif, appelés du contingent)

Grade Effectif actif Proportion Situation
Général de division 7 0 % [100 %-100 %]
Général de brigade 16 0 % [100 %-100 %]
Colonel 192 0 % [100 %-100 %]
Lieutenant-colonel

Chef d'escadron

950 1 % [99 %-100 %]
Capitaine

Lieutenant

Sous-lieutenant

1 747 2 % [97 %-99 %]
Aspirant 223 0 % [97 %-97 %]
Major 1 523 2 % [95 %-97 %]
Adjudant-chef 3 597 4 % [91 %-95 %]
Adjudant 8 710 9 % [82 %-91 %]
Maréchal des logis-chef, sergent-chef 8 569 9 % [73 %-82 %]
Gendarme, garde 54 746 59 % [14 %-73 %]
Maréchal des logis, sergent 1 018 1 % [13 %-14 %]
Brigadier-chef 773 1 % [12 %-13 %]
Brigadier 1 557 2 % [10 %-12 %]
Gendarme auxiliaire 9 277 10 % [0 %-10 %]

Officiers et aspirants : 3 % - Sous-officiers : 84 % - Rang : 12 %.

Parmi les sous-officiers : "Gradés" : 24 % - Gendarmes, maréchaux des logis et sergents : 60 %. Total : 84 %.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.militaria.lv/stanag.htm
  2. Général de division avec rang et appellation de général d'armée
  3. Le terme mon devant un grade est une abréviation pour monsieur. C'est la raison pour laquelle on ne dit pas mon général à un général féminin. Pour s'adresser à une femme, on utilise le grade simple (général). Les civils peuvent employer « Madame le général ». L'usage veut qu'une femme civile s'adresse à un officier par son grade sans le faire précéder par mon. Cette pratique vaut pour tous les grades, de général à adjudant.
  4. Général de division avec rang et appellation de général de corps d'armée
  5. Commandant (CDT) uniquement dans le corps technique et administratif. Contrairement à ce que laissent souvent penser certains abus de langage, dans les médias en particulier, il n'existe pas de "commandant" de gendarmerie mais des "chefs d'escadron" (escadron au singulier) : cf. par exemple http://www.lepoint.fr/societe/le-gendarme-chercheur-matelly-radie-en-2010-promu-au-1er-janvier-2013-31-12-2012-1607437_23.php qui cite le "commandant" Matelly à comparer au journal officiel http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000026865275 qui cite bien le "chef d'escadron" Matelly). En outre, il ne faut pas confondre "grade" et "fonction", puisqu'il existe parmi les officiers et les sous-officiers des commandants (d'unité) de tous grades ; il existe en particulier des "commandants d'escadron" d'autres grades que celui de "chef d'escadron" . On pourra ainsi rencontrer un "major commandant le peloton de..." ou un "capitaine commandant l'escadron de..." (cf. par exemple "le capitaine commandant l'Escadron Départemental de Sécurité Routière" http://www.meuse.pref.gouv.fr/lettre/article.php?article=211)

  6. - Officiers-élèves en deuxième année de l’EOGN issus du concours Semi Direct et les Élèves-Officiers issus du concours universitaire ou sur titre Décret no 2010-1374 du 12 novembre 2010 article 15 III : Les présentes dispositions entrent en vigueur le 1er janvier 2012.
    - Officiers sous contrat
    - Sous-officiers de réserve nommés officiers (Art. 19-1)
    - Aspirants de réserve promus au grade supérieur.

  7. - Élèves-officiers en première année de l’EOGN (alpha d'aspirant)

  8. - Aspirants de Gendarmerie Issus du Volontariat
    - Aspirants issus du PEOR (peloton des élèves officiers de réserve)
    - Aspirants élèves de l’École Polytechnique et de l'ENSIETA en stage (galon barré)
  9. http://www.formation.terre.defense.gouv.fr/PJ/Documents/VotreEspace/Savoirvivre/references/decret_discipline_generale_militaire.pdf
  10. Dans la garde républicaine
  11. Un chevron : gendarme ou garde sous contrat, actif ou de réserve (NE 9199/DEF/GEND/RH/P/RES du 7 février 2006) (dit « monogalon »). Deux chevrons : gendarme ou garde de carrière, actif ou en retraite sous ESR. Gendarme est un grade statutaire qui prend rang entre les grades de sergent et de sergent-chef des autres armées.
  12. Appelé chef par les élèves sous-officiers ou élèves gendarmes adjoints volontaires des écoles de gendarmerie, mais cette appellation n'est pas réglementaire au regard de l'instruction no 201710/DEF/SGA/DFP/FM/1.
  13. de carrière ou de réserve par rattachement au corps des sous-officiers du corps de soutien technique et administratif de la gendarmerie nationale INSTRUCTION no 49500/GEND/DPMGN/SDGP/BPRM) ou volontaire.
  14. lors de son séjour en ESOG ou au CNF-CSTAGN.
  15. N'est pas un grade mais une distinction
  16. http://www.senat.fr/rap/a13-158-11/a13-158-110.html#toc12
  17. http://www.senat.fr/rap/a96-089-5/a96-089-513.html

Articles connexes[modifier | modifier le code]