Gradačac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Gradačac
Градачац
Blason de Gradačac
Héraldique
Le centre de Gradačac, avec la Mosquée Husein
Le centre de Gradačac, avec la Mosquée Husein
Administration
Pays Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine
Entité Drapeau de la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine Fédération de Bosnie-et-Herzégovine
Région Bosanska Posavina
Canton Tuzla
Municipalité Gradačac
Maire
Mandat
Fadil Imširović (SDA)
2008-2012
Code postal 76 250
Démographie
Population 12 868 hab. (1991)
Géographie
Coordonnées 44° 52′ 51″ N 18° 25′ 37″ E / 44.8808, 18.426944° 52′ 51″ Nord 18° 25′ 37″ Est / 44.8808, 18.4269  
Altitude 129 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bosnie-Herzégovine

Voir la carte administrative de Bosnie-Herzégovine
City locator 14.svg
Gradačac

Géolocalisation sur la carte : Bosnie-Herzégovine

Voir la carte topographique de Bosnie-Herzégovine
City locator 14.svg
Gradačac
Municipalité de Gradačac
Administration
Maire
Mandat
Fadil Imširović (SDA)
2008-2012
Démographie
Population 56 581 hab. (1991)
Densité 224 hab./km2
Géographie
Superficie 25 232 ha = 252,32 km2
Liens
Site web Site de la municipalité

Gradačac (en cyrillique : Градачац) est une ville et une municipalité de Bosnie-Herzégovine. Elles sont situées dans le canton de Tuzla, Fédération de Bosnie-et-Herzégovine. Au recensement 1991, la ville comptait 12 868 habitants et la municipalité 56 581[1]. En 2010, la population de la ville était estimée à 10 307 habitants.

Géographie[modifier | modifier le code]

Gradačac est au nord-est de la Bosnie-Herzégovine, dans la région de Bosanska Posavina, sur les bords de la rivière Gradašnica, entre les monts Majevica (916 m) et Trebava.

Histoire[modifier | modifier le code]

La forteresse de Gradačac

La région de Gradačac était déjà peuplée à l'époque du Néolithique, en raison de sa position favorable à l'implantation humaine : les rivières Usora et Ukrina, la Save et la Bosna apportaient leurs ressources en poissons, tandis que les forêts fournissait un approvisionnement en gibier. Après l'arrivée des Romains, des routes et des villages furent construits, en pierres et en briques.

La župa de Gradačac est mentionnée pour la première fois en 1302 et la ville elle-même en 1465 ; à cette époque, elle était également connue sous le nom de Gračac. La ville fut conquise par les Ottomans en 1512 et sa nahija (municipalité) est mentionnée pour la première fois dans un defter de 1533 ; elle devint un kadiluk (comté ou canton) en 1634. En 1701, la localité obtint le statut de palanka (ville) et elle devint le quartier général d'une capitainerie en 1710. Les capitaines de la famille des Gradaščević contribuèrent au développement de la ville ; le plus célèbre d'entre eux, Husein-kapetan Gradaščević, surnommé Zmaj od Bosne (le « Dragon de Bosnie »), fut le chef d'un soulèvement en 1831. La ville possède une forteresse construite entre 1765 et 1821, ainsi qu'une tour de l'horloge (en bosnien : sahat-kula), érigée en 1824 par Husein Gradaščević.

Gradačac fut endommagée par des bombardements au cours de la guerre de Bosnie 1992-1995. Depuis la guerre, la ville fait partie du canton de Tuzla au sein de la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine.

Localités[modifier | modifier le code]

Localisation de la municipalité de Gradačac en Bosnie-Herzégovine

En 1991, la municipalité de Gradačac comptait 38 localités :

Après la guerre de Bosnie-Herzégovine et à la suite des accords de Dayton, la plus grande partie de la municipalité de Gradačac a été rattachée à la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine. En revanche, les localités de Blaževac, Krčevljani, Njivak, Orlovo Polje, Pelagićevo, Samarevac, Tolisa et Zelinja Gornja, ainsi que des parties du territoire de Donja Tramošnica, Donje Ledenice, Donji Skugrić, Gornja Tramošnica, Gornje Krečane, Gornje Ledenice, Jasenica, Porebrice, Rajska, Sibovac et Turić, ont été rattachées à la municipalité nouvellement créée de Pelagićevo et intégrée à la République serbe de Bosnie.

À la suite de ces changements, la municipalité de Gradačac compte aujourd'hui 30 localités :

Démographie[modifier | modifier le code]

Ville[modifier | modifier le code]

Répartition de la population dans la ville (1991)[modifier | modifier le code]

Nationalité Nombre %
Musulmans 9 454 73,46
Serbes 1 348 10,47
Yougoslaves 1 023 7,94
Croates 681 5,29
Inconnus/Autres 362 2,81

Municipalité[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la municipalité[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1971 1981 1991
48 384 54 281 56 581


Répartition de la population dans la municipalité (1991)[modifier | modifier le code]

En 1991, sur un total de 56 581 habitants, la population se répartissait de la manière suivante[1] :

Nationalité Nombre %
Musulmans 33 856 59,83
Serbes 11 221 19,83
Croates 8 613 15,22
Yougoslaves 1 436 2,53
Inconnus/Autres 1 455 2,59

Politique[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Monuments nationaux de Gradačac.

Personnalités[modifier | modifier le code]

La maison natale de Husein Gradaščević (musée)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (bs+hr+sr) « Recensement par communautés locales » [PDF], sur http://www.fzs.ba, Bosnie-Herzégovine - Fédération de Bosnie-et-Herzégovine - Institut fédéral de statistiques (consulté le 11 octobre 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]