Grad (terminaison)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grad.

Grad est une terminaison courante signifiant ville dans les langues slaves. En russe, la forme -gorod a la même signification.

Les anciens Slaves construisaient des fortifications en bois. La reconstruction proto-slave pour des telles installations est *gord, apparenté au mot allemand gard. Le mot s'est ensuite transformé en grad par métathèse du r[1].

Les Slaves du sud ont baptisé leurs villes ou villages de ce suffixe. En témoigne, en Bosnie-Herzégovine, Mrkonjić Grad et Višegrad ; en Croatie, Ivanić-Grad, Novigrad, Stari Grad et Biograd na Moru ; au Monténégro, Danilovgrad (« la forteresse de Danil ») ; en Macédoine, Gradsko utilise cette racine slave en préfixe. En Serbie, Belgrade, la capitale, signifie « ville blanche », Dimitrovgrad et Grad témoigne aussi d'un passé défensif.

En Bulgarie, les toponymes d'Asenovgrad, Belogradchik, Blagoevgrad, Botevgrad, Dimitrovgrad, Momchilgrad, Razgrad ou Zlatograd, témoignent de ce suffixe.

Les Russes utilisent la version vieux slave de grad ou proprement russe de gorod dans les toponymes : Belgorod, Dimitrovgrad, Kaliningrad, Kitai-Gorod (quartier historique de Moscou), Leningrad / Pétrograd, Nijni Novgorod, Novgorod (signifiant « nouvelle ville ») Stalingrad / Volgograd (« ville de la Volga »), Zelenograd, Zelenogradsk ou Zvenigorod.

L'ukrainien connait l'amuïssement du g en h et la forme russe de gorod devient horod dans le nom des localités de Bilhorod-Dnistrovskyi, Charhorod, Vychhorod, Oujgorod, Kirovohrad, Novohrad-Volynskyi ou Novhorod-Siverskyï. On en trouve a contrario la trace dans la transcription en russe du "h" germanique, qui s'écrit "g" : ainsi, en russe, "Stockholm" s'écrit stokgolm' et "Victor Hugo" Viktor Giougo.

Le tchèque aussi a connu un amuïssement du g en h, la forme slave devient donc hrad et hrad, autre sens d'une enceinte fortifiée, veut dire « château-fort, château ») que l'on retrouve, en République tchèque, dans le nom des villes de Jindřichův Hradec, Uherské Hradiště, Hradec Králové, Hradištko et dans le quartier pragois de Hradčany où se situe le château de Prague, dans le nom de la forteresse de Vyšehrad.

En slovène aussi, grad signifie "château", "ville" se disant mesto. Dravograd, Gornji Grad et Grad (občina) signalant qu'une place forte est à l'origine de l'agglomération. Le dialecte kajkavien du croate admet le même sens, qui se retrouve dans le nom de Gradec, la vieille ville de Zagreb.

En Hongrie, le nom des villes de Csongrád ou Visegrád (comme d'ailleurs "város" -- village), témoignent d'un passé slave avant une occupation hongroise.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Expliquée en détail dans l'article Proto-slave