Grace Mera Molisa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Grace Mera Molisa (Ambae, 17 février 1946- Port-Vila, 4 janvier 2002) était une activiste politique et poétesse vanuatuanne[1].

Elle fut la première femme avec un diplôme universitaire de son pays à l'Université du Pacifique sud en 1977. Elle était anglicane et parlait cinq langues[1]. Elle était un personnage très important pendant l'indépendance de son pays en 1979[1].

Son mari, Sela Molisa, était un camarade politique et elle fut la porte-parole du premier ministre Walter Lini de 1987 à 1991[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Blackstone, 1983
  • Colonised People: Poems, 1987
  • Pasifik paradaes, en bislama, 1995
  • Remembrance of Pacific Pasts: An Invitation to Remake History, 2000

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d "Voice of Vanuatu's women", The Australian, 1 February 2002