Gračanica (canton de Tuzla)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gračanica.
Gračanica
Грачаница
Blason de Gračanica
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine
Entité Drapeau de la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine Fédération de Bosnie-et-Herzégovine
Canton Tuzla
Municipalité Gračanica
Maire
Mandat
Nusret Helić (SDP)
2008-2012
Code postal 75 320
Démographie
Population 12 712 hab. (1991)
Densité 33 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 41′ 21″ N 18° 18′ 08″ E / 44.689167, 18.30222244° 41′ 21″ Nord 18° 18′ 08″ Est / 44.689167, 18.302222  
Superficie 38 700 ha = 387 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bosnie-Herzégovine

Voir la carte administrative de Bosnie-Herzégovine
City locator 14.svg
Gračanica

Géolocalisation sur la carte : Bosnie-Herzégovine

Voir la carte topographique de Bosnie-Herzégovine
City locator 14.svg
Gračanica
Municipalité de Gračanica
Administration
Maire
Mandat
Nusret Helić (SDP)
2008-2012
Démographie
Population 59 134 hab. (1991)
Densité 270 hab./km2
Géographie
Superficie 21 900 ha = 219 km2
Liens
Site web Site de la municipalité

Gračanica (en cyrillique : Грачаница) est une ville et une municipalité de Bosnie-Herzégovine. Elles sont situées dans le canton de Tuzla, Fédération de Bosnie-et-Herzégovine. Au recensement 1991, la ville comptait 12 712 habitants et la municipalité 59 134[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La rivière Prenja sur le mont Ozren

Gračanica est située au nord-est de la Bosnie-Herzégovine, à l'est de Doboj et à l'ouest de Tuzla. La municipalité s'étend sur une grande partie de la basse vallée de la rivière Spreča et sur une partie des monts Trebava. Elle est entourée par les municipalités Gradačac au nord, Srebrenik à l'est, Lukavac au sud-est et par celles de Petrovo et Doboj Istok au sud et à l'ouest.

Histoire[modifier | modifier le code]

Gračanica est mentionnée pour la première fois, à propos de sa mine de fer, dans des archives ottomanes datant de 1528. Elle obtint le statut de ville en 1548 et prit son essor au XVIIe siècle, sous l'impulsion d'Ahmed-paša Budimlija, qui y construisit la Mosquée blanche, un hammam et une tour de l'horloge (en bosnien : sahat-kula). Durant la période autrichienne, elle connut un important développement économique et culturel.

En 1991, avant la guerre de Bosnie, la municipalité couvrait une superficie de 387 km2 et, en plus de la ville, comptait 28 localités. Après la guerre et suite aux accords de Dayton, une municipalité de Petrovo a été créée et rattachée à la République serbe de Bosnie (Republika Srpska) ; elle ne compte plus que 18 localités réparties sur un territoire de 219 km2.

Localités[modifier | modifier le code]

Localisation de la municipalité de Gračanica en Bosnie-Herzégovine

Depuis les accords de Dayton, la municipalité de Gračanica compte 20 localités :

Démographie[modifier | modifier le code]

Ville[modifier | modifier le code]

Répartition de la population dans la ville (1991)[modifier | modifier le code]

Nationalité Nombre %
Musulmans 10 282 80,88
Serbes 1 169 9,19
Yougoslaves 900 7,07
Croates 47 0,36
Inconnus/Autres 314 2,47

Municipalité[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la municipalité[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1971 1981 1991
46 950 54 311 59 134


Répartition de la population dans la municipalité (1991)[modifier | modifier le code]

En 1991, sur un total de 59 134 habitants, la population se répartissait de la manière suivante :

Nationalité Nombre %
Musulmans 42 599 72,03
Serbes 13 558 22,92
Yougoslaves 1 530 2,58
Croates 132 0,22
Inconnus/Autres 1 315 2,25[1]


En 2008, après la partition de la municipalité, sa population était estimée à 55 144 habitants[réf. nécessaire].

Politique[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (bs)(hr)(sr)[PDF] « Recensement par communautés locales », sur http://www.fzs.ba, Bosnie-Herzégovine - Fédération de Bosnie-et-Herzégovine - Institut fédéral de statistique (consulté le 11 octobre 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]