Grézolles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grézolles
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Loire
Arrondissement Roanne
Canton Saint-Germain-Laval
Intercommunalité Communauté de communes des Vals d'Aix et d'Isable
Maire
Mandat
Françoise CLEMENT
2008
Code postal 42260
Code commune 42106
Démographie
Gentilé Grézellaires
Population
municipale
285 hab. (2011)
Densité 51 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 51′ 50″ N 3° 57′ 07″ E / 45.8638888889, 3.95194444444 ()45° 51′ 50″ Nord 3° 57′ 07″ Est / 45.8638888889, 3.95194444444 ()  
Altitude Min. 453 m – Max. 611 m
Superficie 5,6 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte administrative de Loire
City locator 14.svg
Grézolles

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte topographique de Loire
City locator 14.svg
Grézolles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Grézolles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Grézolles

Grézolles est une commune française, située dans le département de la Loire en région Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

À propos de l'histoire de ce village, il est possible de consulter la thèse de Madame Simone Paul Coquerelle :
Un village forézien au XVIIIe siècle et au début du XlXe siècle (1700-1830) : Grézolles

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Grézolles Blason D’azur au lion d’argent armé, lampassé et couronné de gueules, accompagné de trois besants d’or.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008   Françoise Clément    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 285 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
500 436 512 510 429 450 464 472 507
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
546 522 533 537 562 554 563 561 542
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
552 517 470 443 405 372 407 371 329
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
312 312 304 273 250 228 270 278 279
2011 - - - - - - - -
285 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La chapelle Sainte Barbe de style gothique tardif (XVIe siècle)

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Le Comte de Gayardon de Grézolles (Charles-Henri), seigneur des lieux, seigneur d'Aix, de Bufferdent et Luré, chevalier de Saint-Louis, ancien lieutenant colonel de cavalerie, député de la noblesse du Forez aux États généraux de 1789, député de l'Assemblée Nationale jusqu'en 1791, puis en 1795 haut-juré et conseiller général de la Loire. Né le 24 novembre 1740 au château d’Aix, et mort le 29 août 1819 à Perreux (Loire). En 1520 les Gayardon étaient déjà seigneurs des lieux. De cette famille descend la famille de Gayardon de Fenoyl, qui subsiste aujourd'hui [3].

(Grands notables du Premier Empire ------ LOIRE , SAÔNE ET LOIRE par KILBOURNE ( L.J. ) & VITTE ( Marcel ), Paris, 1987)

Seigneurs de Grézolles[modifier | modifier le code]

  • Jean de Lavieu ca 1275-ca 1317
  • Briand de Lavieu ca 1295-/1361
  • Guillaume Jean de Gayardon ca 1520-/1598[3]
  • Pierre de Gayardon ca 1555-1609[3]
  • François de Gayardon ca 1590[3]
  • Guillaume de Gayardon +/1598[3]
  • Guillaume Jean de Gayardon 1520/1598[3]
  • Pierre de Gayardon 1555/1609[3]
  • François de Gayardon x/1590[3]
  • André de Gayardon 1620/x[3]
  • Alexandre de Gayardon 1660/x[3]
  • Antoine de Gayardon de Grézolles 1700/[3]
  • Charles Henri Augustin de Gayardon de Grézolles 1740/1819[3]

Blason de la famille de Gayardon[modifier | modifier le code]

Blason de la famille de Gayardon de Grézolles.svg

Blasonnement: D'azur au lion d'argent armé, lampassé et couronné de gueules, accompagné de trois besants d'or[4]

Cf: ANF

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l Dictionnaire généalogique, héraldique, chronologique et historique Les Gayardon de Grésolles page 798
  4. armorial général de France, d'Hozier


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

http://www.grezolles.fr/