Grégoire-Pierre XV Agagianian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grégoire-Pierre XV Agagianian
Biographie
Naissance
Ordination sacerdotale
Décès (à 75 ans)
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
par le pape Pie XII
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de
S. Bartolomeo all’Isola
cardinal-évêque d'Albano
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par
Mgr Sergio Der Abrahamian
Fonctions épiscopales Nonce apostolique au Liban
Patriarche arménien de Cilicie (Liban)
Pro-préfet puis préfet de la congrégation pour la propagation de la foi

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Grigor Aghatchanian (en arménien Գրիգոր Աղաճանեան), plus connu sous le nom de Grégoire Agagianian selon la traduction en français de son prénom et la translittération en italien de la prononciation en arménien occidental de son nom de famille, né le et mort le est un cardinal de l'Église catholique romaine, patriarche arménien de Cilicie au Liban.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né à Akhaltsikhe dans l'Empire de Russie (aujourd'hui en Géorgie). Il est ordonné prêtre à Rome en 1917.

Il est ordonné évêque en 1935 avec le titre d'évêque titulaire de Comana Armeniae et est nommé nonce apostolique au Liban.

Le 30 novembre 1937 il est élu catholicos-patriarche de Cilicie, c'est-à-dire chef de l'Église catholique arménienne, dont le siège est à Beyrouth au Liban. Il prend, comme tous ses prédécesseurs, le second prénom de Petros (Pierre) et devient le patriarche Grégoire-Pierre XV (Գրիգոր Պետրոս ԺԵ. Grigor Petros XV, ou Krikor Bedros XV selon la prononciation de l'arménien occidental).

Il est créé cardinal-prêtre par le pape Pie XII en 1946 avec le titre de cardinal-prêtre de Saint-Barthélémy en l'Ile (à l'époque, le rang de cardinal-patriarche n'existait pas encore.).

Lors du conclave de 1958, le Cardinal Aganianian était considéré comme un des favoris pour être élu pape. Il fut ainsi le premier papable, et à ce jour le seul, issu d'une église catholique orientale.

Le pape Jean XXIII le nommera président de la Commission préparatoire pour statuer sur le but des missions étrangères du Vatican lors du Concile Vatican II. Il est nommé pro-préfet de la congrégation pour la propagation de la foi[1] en 1958 puis préfet de cette même congrégation en 1960.

Il démissionne de son titre de patriarche le et de son poste de préfet le , trois jours avant d'être élevé au rang de cardinal-évêque d'Albano.

Il s'éteint quelques mois plus tard, le .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. la Congrégation pour la propagation de la foi est devenue depuis Congrégation pour l'évangélisation des peuples