Gouvernorat d'Al Buraymi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

24° 15′ N 55° 45′ E / 24.25, 55.75

Localisation

Al Buraymi (arabe : البريمي) est un gouvernorat d'Oman. Il a été créé en octobre 2006 à partir des wilayas d'Al Buraymi et de Mahdah. Par la suite une troisième wilaya, Al Sinaihah, fut créée avec des parties des deux autres.

La réforme du 28 octobre 2011 établit trois wilayats : Al Buraymi, Mahdha, Al Sumayni.

Description[modifier | modifier le code]

La ville d'Al Buraymi est une oasis au nord-ouest du pays, à la frontière avec les Émirats arabes unis, de l'autre côté de la frontière se trouve la ville d'Al Ain, dans la même oasis. Pendant longtemps, la frontière était ouverte. En 2006 cette frontière a été déplacée de 8 kilomètres, près d'Hilli, et elle est maintenant limitée à ceux qui possèdent un visa valide pour les pays du Conseil de coopération du Golfe.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'environnement de la région diffère beaucoup de celui d'Al Ain : il est principalement constitué de grandes plaines ouvertes et de rochers pointus. Dans ces plaines rocheuses poussent des acacias (appelés Samr) et des Prosopis cineraria (appelés Ghaf).

La ville d'Al Buraymi est considérablement plus petite et moins influente que sa voisine Al Ain. Auparavant, il était courant que les Émiratis investissent dans une villa à Al Buraymi du fait de la différence de prix. Mais, depuis le déplacement de la frontière, ils sont repartis habiter à Al Ain, pour ne pas avoir à attendre à la frontière.

Culture[modifier | modifier le code]

Comme le reste du pays on trouve dans la région beaucoup de forts anciens, dans des états de conservation variables. La plus grande mosquée est Majid Qaboos. On trouve également dans la vallée à l'est de la ville d'Al Buraymi de nombreux fossiles d'animaux datant de la période préhistorique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Déjà lorsque les tribus Azd occupaient la région au VIIe siècle, Al Buraymi faisait partie d'Oman. Vers 700 la ville fut abandonnée. La tribu Al Nuaimi, autochtone du lieu, s'est mise à rebâtir la ville entre 1800 et les années 1950. Elle n'eut que deux dirigeants[Quand ?] Sheikh Sultan bin Mohamed bin Ali al-Hamood al Qurtasi al Naimi, puis Sheikh Saqer bin Sultan bin Mohamed al Hamood al Qurtasi al Naimi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Al Buraimi Governorate » (voir la liste des auteurs)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]