Gouvernement de la Corée du Sud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gouvernement de la République de Corée
Politique en Corée du Sud
Image illustrative de l'article Gouvernement de la Corée du Sud
Gouvernement
Président : Park Geun-hye
Premier ministre : Jung Hong-won

Le gouvernement de la Corée du Sud est divisé en pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire. Les pouvoirs exécutif et judiciaire opèrent au niveau national. Les différents ministères rattachés au pouvoir exécutif opèrent également au niveau local. Les collectivités territoriales sont semi-autonomes et possèdent elles-mêmes, dans une certaine limite, des pouvoirs exécutifs et législatifs. Le pouvoir judiciaire opère à la fois au niveau national et au niveau local.

Le gouvernement a évolué depuis sa création en 1948. Cependant, à l'exception de la Deuxième République, le pays a toujours été sous un régime présidentiel, avec un exécutif fort et indépendant. Le régime actuel est semi-présidentiel.

Comme la plupart des systèmes pratiquant la séparation des pouvoirs, l'équilibre du système sud-coréen repose sur l'équilibre des forces. Les juges de la Cour constitutionnelle sont partiellement choisis par l'exécutif et le législatif. Un pouvoir d'impeachment est donné au pouvoir législatif qui doit être cependant être jugé par le pouvoir judiciaire.

L'exécutif[modifier | modifier le code]

L'exécutif de la Corée du Sud est mené par le président. Le président est élu au suffrage universel direct par le peuple et est le seul élu de l'exécutif. La durée de son mandat est de cinq années et la constitution n'autorise pas les mandats consécutifs. Le président est le chef du gouvernement, chef de l'État et est le chef des forces armées sud-coréennes. Il possède le droit de déclarer la guerre et peut proposer des lois au parlement. Il peut également déclarer l'état d'urgence et instaurer les lois martiales avec l'approbation du parlement. Cependant, il ne possède pas le pouvoir de dissoudre le parlement. Cette absence du pouvoir de dissolution du parlement est directement liée aux expériences de régimes totalitaires sous la Première, la Troisième et la Quatrième République.

Si le président est suspecté d'avoir commis des actes à l'encontre du pays, le président et certains membres de l'exécutif sont sujets à une procédure d'impeachement par le parlement. Une fois que le parlement a voté en faveur de l'impeachement, la Cour constitutionnelle peut confirmer ou invalider cette procédure.

Le président de la République est assisté par son Premier ministre et son secrétaire, qu'il nomme. Le Premier ministre est choisi par le président, cependant sa candidature doit être approuvée par le parlement et celui-ci possède le pouvoir de refuser les candidats nommés par le président pour les fonctions ministérielles.

Le Premier ministre est assisté par le secrétariat du Premier ministre qui est dirigé par deux autres ministres. Dans le cas où le président ne peut assumer son rôle, c'est le Premier ministre qui prend, par intérim, la tête du pouvoir exécutif sud-coréen jusqu'à ce que le président puisse reprendre ses fonctions ou qu'un nouveau président puisse être élu.

Ministères[modifier | modifier le code]

Complexe du Gouvernement central à Séoul

Les ministres sont nommés par le président sous les conseils du Premier ministre. Tous les ministères sont dirigés par un ministre. Certains ministères possèdent des agences qui y sont affiliées. Ces agences sont dirigées par des vices-ministres.