Gouvernement d'Estonie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Gouvernement d'Estland)
Aller à : navigation, rechercher
Les armes du gouvernement d'Estonie, de 1710 à 1917

Le Gouvernement d'Estonie (ou d'Estland) (en russe :  Эстляндская губерния ; en allemand: Gouvernement Estland, quelquefois anciennement orthographié Esthland) est un gouvernement de l'Empire russe, improprement appelé aussi province. Il est le plus au nord des trois gouvernements des pays baltes. Initialement appelé Gouvernement de Reval, son existence juridique s'étend de 1721 à 1918, du traité de Nystad à l'indépendance de l'Estonie.

Il s'étend au nord de l'actuelle république d'Estonie. Sa langue administrative était l'allemand et sa capitale était Reval, l'ancienne nom germano-suédois de Tallinn.

Population[modifier | modifier le code]

Gouvernements baltes de l'Empire russe

En 1881, le gouvernement avait une population de 376 333 habitants ; en 1897 de 433 724 et la population urbaine se chiffrait à 76 315 habitants. Quelque 5 000 fermiers suédois vivaient sur les côtes et les îles. La population était en 1881 à 94,3 % protestante, 14,9 % orthodoxe, 0,4 % juive, 0,3 % catholique, autre à 0,1 %. Les protestants étaient luthériens, mises à part une communauté anglicane de 158 personnes et une communauté évangélique réformée de 148 personnes.

L'Estland était divisée en quatre districts ou ouyezds, d'est en ouest : ceux[1] de Wesenberg (aujourd'hui Rakvere) dont faisait partie Narva, 144 920 habitants, Weissenstein (aujourd'hui Paide), 51 032 habitants, Hapsal (aujourd'hui Haapsalu), 80 129 habitants, Reval (en russe : Ревель, Reval; aujourd'hui Tallinn), 160 524 habitants.

Le gouvernement, ou duché d'Estland, était gouverné par un Landtag (Conseil régional) dominé par la noblesse d'origine allemande (germano-balte).

Histoire[modifier | modifier le code]

Ancienne possession suédoise, comme la Livonie plus au sud, la province d'Estonie est prise par la Russie de Pierre le Grand, après sa victoire sur la Suède en 1710 lors de la grande guerre du Nord, ce qui est reconnu de jure par le traité de Nystad en 1721.

Le servage est aboli en 1819.

Gouverneurs[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Recensement de 1890.