Gouvernement Michel Rocard (1)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gouvernement Michel Rocard.
Gouvernement Michel Rocard I
Régime Ve République
Président François Mitterrand
Premier ministre Michel Rocard
Début 10 mai 1988
Fin 22 juin 1988
Durée &0000000000000043.00000043 jours
Coalition PS-MRG
VIIIe législature
212 / 577
(n'a pas siégé)
Chronologie
Gouvernement précédent Gouvernement Jacques Chirac II
Gouvernement suivant Gouvernement Michel Rocard II

Cet article présente la composition du gouvernement français sous le Premier ministre Michel Rocard du 10 mai 1988 au 22 juin 1988, pendant la présidence de François Mitterrand (1981-1995). Il s’agit du premier gouvernement de Michel Rocard.

Le premier gouvernement Michel Rocard est le 20e gouvernement de la Ve République française.

Composition[modifier | modifier le code]

La nomination du Premier ministre est publiée au JO du 11 mai 1988, et celles des membres du Gouvernement aux JO des 13 et 14 mai 1988. Le Gouvernement démissionne suite aux élections législatives de 1988 (JO du 23 juin 1988).

Premier ministre[modifier | modifier le code]

Ministres d'État[modifier | modifier le code]

  • Ministre d’État, ministre de l'Éducation nationale, de la Recherche et des Sports : Lionel Jospin (PS)
  • Ministre d’État, ministre de l’Économie, des Finances et du Budget : Pierre Bérégovoy (PS)
  • Ministre d’État, ministre de l’Équipement et du Logement : Maurice Faure (MRG)
  • Ministre d’État, ministre des Affaires étrangères : Roland Dumas (PS)

Ministres[modifier | modifier le code]

Ministre sans portefeuille[modifier | modifier le code]

  • Ministre chargé des Relations avec le Parlement : Jean Poperen (PS)

Ministres délégués[modifier | modifier le code]

  • Ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Départements et des Territoires d’Outre-mer : Olivier Stirn
  • Ministre délégué auprès du ministre d'État, ministre de l’Éducation nationale, de la Recherche et des Sports, chargé de la Recherche : Hubert Curien
  • Ministre délégué auprès du ministre d’État, ministre des Affaires étrangères : Edwige Avice (PS)
  • Ministre délégué auprès du ministre de l’Industrie, du Commerce extérieur et de l’Aménagement du territoire, chargé de l’Aménagement du territoire et des Reconversions : Jacques Chérèque
  • Ministre délégué auprès du ministre de l’Industrie, du Commerce extérieur et de l’Aménagement du territoire, chargé du Commerce, de l’Artisanat et du Tourisme : François Doubin (MRG)
  • Ministre délégué auprès du ministre des Affaires sociales et de l’Emploi, chargé de la Famille, des Droits de la Femme, de la Solidarité et des Rapatriés : Georgina Dufoix (PS)
  • Ministre délégué auprès du ministre des Affaires sociales et de l’Emploi, chargé de la Santé et de la Protection sociale : Claude Évin (PS)
  • Ministre délégué auprès du ministre de la Culture et de la Communication, chargé de la Communication : Catherine Tasca (PS)

Secrétaires d'État[modifier | modifier le code]

  • Secrétaire d’État auprès du Premier ministre : Tony Dreyfus (PS)
  • Secrétaire d’État aux Anciens combattants : Jacques Mellick (PS)
  • Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargé du Plan : Lionel Stoléru (UDF-Rad)
  • Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargé de l’Environnement : Brice Lalonde (GE)
  • Secrétaire d’État auprès du ministre d’État, ministre de l’Éducation nationale, de la Recherche et des Sports, chargé de l’Enseignement technique : Robert Chapuis (PS)
  • Secrétaire d’État auprès du ministre d’État, ministre de l’Éducation nationale, de la Recherche et des Sports, chargé des Sports : Roger Bambuck
  • Secrétaire d’État auprès du ministre d’État, ministre de l’Économie, des Finances et du Budget, chargé de la Consommation : Véronique Neiertz (PS)
  • Secrétaire d’État auprès du ministre d’État, ministre de l’Équipement et du Logement, chargé du Logement : Philippe Essig
  • Secrétaire d’État auprès du ministre d’État, ministre de l’Équipement et du Logement, chargé des Grands travaux : Emile Biasini
  • Secrétaire d’État auprès du ministre d’État, ministre des Affaires étrangères, chargé des Relations culturelles internationales et de la Francophonie : Thierry de Beaucé
  • Secrétaire d’État auprès du ministre de l'Intérieur, chargé des Collectivités territoriales : Jean-Michel Boucheron (PS)
  • Secrétaire d’État auprès du ministre des Transports, chargé des Voies navigables et des Transports routiers : Georges Sarre (PS)
  • Secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires sociales et de l’Emploi, chargé de la Formation professionnelle : André Laignel (PS)
  • Secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires sociales et de l’Emploi, chargé de l’Insertion sociale : Bernard Kouchner
  • Secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires sociales et de l’Emploi, chargé des Personnes âgées et des Handicapés : Catherine Trautmann (PS)

Féminisation du gouvernement[modifier | modifier le code]

Le gouvernement compte six femmes ministres : Édith Cresson, Edwige Avice, Georgina Dufoix, Catherine Tasca, Véronique Neiertz et Catherine Trautmann.

À noter[modifier | modifier le code]

D'après Dominique Bussereau, ministre sous des gouvernements de droite, Jean-Michel Boucheron (1946), élu de Charente, serait entré au gouvernement par une erreur d'homonymie. Le spécialiste des questions de défense était Jean-Michel Boucheron (1948), élu en Bretagne. Le premier, empêtré dans des affaires qui l'enverront en prison, n'a pu rester au gouvernement. Le second n'y est jamais entré[1].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Charente Libre, 14 mai 2012