Gourdou-Leseurre LGL-32

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Loire-Gourdou-Leseurre LGL.32 C.1
{{#if:
Constructeur Drapeau : France Loire-Gourdou-Leseurre
Rôle Avion de chasse
Premier vol 1925
Mise en service 1927
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur Gnome et Rhône Jupiter 9Ac
Nombre 1
Type 9 cylindres en étoile refroidi par air
Puissance unitaire 420 ch
Dimensions
Envergure 12 20 m
Longueur 7 55 m
Hauteur 2 95 m
Surface alaire 24 90 m2
Masses
À vide 963 kg
Maximale 1 376 kg
Performances
Vitesse maximale 237 km/h
Plafond 8 750 m
Rayon d'action 500 km
Rapport poids/puissance 3 28 kg/ch
Armement
Interne 2 mitrailleuses

Le Loire-Gourdou-Leseurre LGL.32 est un avion militaire de l'entre-deux-guerres.

De 1925 à 1928, Gourdou-Leseurre fut filiale d'un chantier de construction navale : Les Ateliers et Chantiers de la Loire. Les appareils construits par Gourdou-Leseurre pendants ces 3 années portèrent le préfixe LGL.

Le LGL.32 fut le seul avion de la firme à être construit en série. Le LGL.32 était propulsé par un moteur Gnome et Rhône 9Ac Jupiter de 420ch, après les cinq appareils de présérie, ils furent équipés du moteur 9Ady de même puissance.

Il était équipé de deux mitrailleuses synchronisées de 7,7 mm.

Le LGL.32 fit son premier vol en 1925, le 16 septembre de cette même année, 16 exemplaires de série furent commandés, ils entrèrent en service fin 1927.

Finalement, c'est 380 appareils qui furent livrés à l'aéronautique militaire et 15 à l'aviation maritime, 63 appareils furent exportés : 50 à la Roumanie et 12 à la Turquie. 415 appareils ont été construits à Saint-Nazaire, et 60 à Saint-Maur.

La construction du LGL-32 reprit en 1937, alors qu'il était obsolète, 16 appareils furent livrés au gouvernement basque qui luttait contre les nationalistes Espagnols. Les nouveaux LGL.32 étaient équipés d'un atterrisseur en "V", au lieu des trains classiques, ce qui permit l'emport d'une bombe ventrale de 100Kg.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

William Green et Gordon Swanborough, Le Grand Livre des chasseurs