Goumi du Japon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le goumi du Japon (Elaeagnus multiflora) (natsugumi ナツグミ) est un arbuste de la famille des Elaeagnaceae originaire de Chine et du Japon. On le trouve également en France, dans la région Lorraine.

Description[modifier | modifier le code]

Fruits de goumi à la mi-juin

C'est un arbuste de 2 à 3 m à port étalé et à feuilles caduques. Il est très rustique (-25°C) et ne nécessite aucun entretien.

Il supporte un sol très pauvre car les nodosités présentes sur ses racines sont fixatrices d'azote. L'agronome A. Fleury de la Roche indique[1] que le goumi préfère les terres siliceuses profondément labourées.

Il donne de petites fleurs parfumées qui produisent de nombreux petits fruits comestibles rouges plus ou moins sucrés et astringents très appréciés des oiseaux et utilisés par les Chinois comme aliment (vin parfumé) et comme médicament. Les fruits ne sont consommables par l'homme que blets ou en gelée.

Elaeagnus multiflora est connu dans la région de Baccarat (54) et Raon-l'Étape (88). Ce qui donnerait à penser qu'il est calcifuge.

Le goumi est autofertile mais produit des fruits en plus grosse quantité si on l'associe à une autre variété.

Utilisation[modifier | modifier le code]

On récolte les fruits à pleine maturité (en juillet-août en Lorraine).

Pour la fabrication de gelée, le mieux est de disposer d'un extracteur de jus. Cet appareil est utilisable avec toutes sortes de fruits mais surtout les petits fruits rouges à pépins. Le jus obtenu par extraction est ensuite cuit comme une confiture puis mis en pot.

La fabrication de sirop de "goumi" par la même méthode, permet de parfumer de façon très subtile, les préparations lactées, (yaourt et fromage blanc) ou de composer de délicieux desserts.

Variétés[modifier | modifier le code]

Goumi.JPG

Le cultivar 'Sweet Scarlett' sélectionné au Jardin botanique de Kiev en Ukraine et le russe 'Red Gem' sont les plus appréciés pour leurs gros fruits rouges sucrés.

Références[modifier | modifier le code]

  1. A. Fleury de la Roche, Les plantes bienfaisantes, page 174 : article "Goumi", éditions Gautier-Languereau, Paris, 1937

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :