Goujon (poisson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Goujon.

Le Goujon (Gobio gobio), appelé également par précision goujon commun est une espèce de petits poissons, autrefois très commune, qui vit dans les eaux douces d'Europe. C'est un poisson très sensible à la pollution de l'eau, ce qui le fait considérer comme un des bio-indicateurs de la qualité de l'eau.

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Une révision taxonomique du genre Gobio a conclu en 2005 à la reconnaissance en France de trois nouvelles espèces :

et deux nouvelles espèces ont été décrites (2006) en Europe en plus des huit déjà connues ;

  • G. battalgilae (trouvé dans les réseaux de lacs de l'Anatolie centrale[1]
  • G. maeandricus (trouvé dans la partie amont de la rivière Büyük Menderes (Grand Méandre, dans le bassin de la mer Égée).

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Son nom vernaculaire provient du latin gobius-gobii devenu gobio-gobionis, cf. grec kobios. Pour certains, ce mot serait d'origine gauloise. Dans certains coins du sud de la France le goujon est encore appelé « gobi ».

Nom scientifique[modifier | modifier le code]

Gobio gobio. Classe Ostéichthyens, ordre Cypriniformes, famille Cyprinidés.

Description[modifier | modifier le code]

De taille allongée (15 cm), pour un poids d'une trentaine de grammes, avec une nageoire caudale fourchue. Son corps n'est pas aplati latéralement comme chez beaucoup de cyprinidés, il présente au contraire une section presque ronde.

Habitat[modifier | modifier le code]

Dans les eaux claires et rapides et les fonds sableux ou limoneux, et dans les lacs non-pollués. Il apprécie aussi les endroits riches en matières organiques et les rives peu profondes.

Mode de vie[modifier | modifier le code]

Poisson grégaire qui aime vivre en bande d'une centaine.

Alimentation[modifier | modifier le code]

C'est un poisson fouilleur qui explore le fond grâce à deux barbillons (filament tactile) placés de chaque côté de la bouche.

C'est une espèce relativement opportuniste, qui se nourrit de petits mollusques, de larves d'insectes, vers, zooplanctons, crustacés (gammares, aselles) ainsi que de débris végétaux.

Il mord au ver et autres petits invertébrés ainsi qu'à la plupart des appâts conventionnels comme le maïs, la fécule de blé, la mie de pain...

Reproduction[modifier | modifier le code]

Le goujon pond de mai à juin, dans les courants forts et parmi les pierres et la végétation. La femelle pond environ 2 000 œufs.

Écologie[modifier | modifier le code]

Ce goujon récemment introduit à partir du Danube en Italie est entré en concurrence avec l'espèce endémique italienne Gobio benacensis (elle-même initialement Padano-Venitienne puis introduite dans d'autres régions d'Italie centrale) qui est aujourd'hui menacé et que certains auteurs craignent de voir disparaitre suite à cette concurrence, au moins dans le nord de l'Italie[2].

Risques sanitaires, écotoxicologie[modifier | modifier le code]

Parce que s'alimentant principalement au niveau du sédiment, dans une eau polluée, le Goujon fait partie des poissons reconnus comme faiblement bioaccumulateurs. Pour cette raison (propension à bioconcentrer les métaux lourds, certains métalloïdes ou des polluants peu biodégradables tels que les PCB, furanes ou dioxines), il peut dans certains milieux aquatiques pollués être durablement ou provisoirement interdit de pêche, de détention et de toute commercialisation, dont en France[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Notes et références autres que taxonomiques[modifier | modifier le code]

  1. Naseka AM, Erk’akan F & Küçük F (2006) A description of two new species of the genus Gobio from Central Anatolia (Turkey)(Teleostei: Cyprinidae). Zoosyst. Rossica, 15, 185-194 (résumé)
  2. Bianco, PG & Ketmaier V (2005) Will the Italian endemic gudgeon, Gobio benacensis, survive the interaction with the invasive introduced Gobio gobio. Folia Zool, 54(Suppl 1), 42-49
  3. ARS (Agence régionale de santé Nord- Pas- de- Calais)Arrêté interpréfectoral portant interdiction de consommation, de commercialisation, et de détention de certaines espèces de poissons pêchés dans les cours d'eau des départements du Nord et du Pas-de-Calais. Arrêté n° 2014202-0003 signé par Dominique BUR - Préfet du Nord Denis ROBIN, Préfet du Pas- de- Calais - le 21 Juillet 2014]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • van Aerle R, Nolanusan M, Jobling S, Christiansen LB, Sumpter JP & Tyler CR (2001) Sexual disruption in a second species of wild cyprinid fish (the gudgeon, Gobio gobio) in United Kingdom freshwaters. Environmental Toxicology and Chemistry, 20(12), 2841-2847.
  • Bervoets L & Blust R (2003) Metal concentrations in water, sediment and gudgeon (Gobio gobio) from a pollution gradient: relationship with fish condition factor. Environmental pollution, 126(1), 9-19 (résumé).
  • Van Campenhout K, Bervoets L & Blust R (2003) Metallothionein concentrations in natural populations of gudgeon (Gobio gobio): relationship with metal concentrations in tissues and environment. Environmental toxicology and chemistry, 22(7), 1548-1555 (http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/etc.5620220717/full résumé]).
  • Mann RHK (1980) The growth and reproductive strategy of the gudgeon, Gobio gobio (L.), in two hard‐water rivers in southern England. Journal of Fish Biology, 17(2), 163-176 (résumé).
  • Kestemont P (1990) Dynamic aspects of ovogenesis in an asynchronous fish, the gudgeon Gobio gobio L.(Teleostei, Cyprinidae), under controlled temperature and photoperiod conditions. Aquatic living resources, 3(01), 61-74 (résumé).
  • Rinchard J, Kestemont P, Kühn ER & Fostier A (1993) Seasonal Changes in Plasma Levels of Steroid Hormones in an Asynchronous Fish the Gudgeon Gobio gobio L. (Teleostei, Cyprinidae). General and comparative endocrinology, 92(2), 168-178 (http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0016648083711536 résumé]).
  • Lobon‐Cervia J, Montańges C & Sostoa A (1991) Influence of environment upon the life history of gudgeon, Gobio gobio (L.): a recent and successful colonizer of the Iberian Peninsula. Journal of Fish Biology, 39(3), 285-300 (résumé).
  • Stott B, Elsdon JWV & Johnston JAA (1963) Homing behaviour in gudgeon (Gobio gobio,(L.)). Animal behaviour, 11(1), 93-96 (Résumé).
  • Faller P, Kobler B, Peter A, Sumpter JP & Burkhardt‐Holm P (2003) Stress status of gudgeon (Gobio gobio) from rivers in Switzerland with and without input of sewage treatment plant effluent. Environmental Toxicology and Chemistry, 22(9), 2063-2072 (résumé).
  • Kestemont PP (1987) Étude du cycle reproducteur du goujon, Gobio gobio L. Journal of applied ichthyology, 3(4), 145-157.résumé)
  • Ladich F (1988) Sound production by the gudgeon, Gobio gobio L., a common European freshwater fish (Cyprinidae, Teleostei). Journal of Fish Biology, 32(5), 707-715 (résumé).
  • Taylor M & Hoole D (1989) Ligula intestinalis (L.)(Cestoda: Pseudophyllidea): plerocercoid‐induced changes in the spleen and pronephros of roach, Rutilus rutilus (L.), and gudgeon, Gobio gobio (L.). Journal of Fish Biology, 34(4), 583-596 (résumé).
  • Doadrio I & Madeira MJ (2004) A new species of the genus Gobio Cuvier, 1816 (Actynopterigii, Cyprinidae) from the Iberian Peninsula and southwestern France. Graellsia, 60(1), 107-116.
  • Knapen D, Bervoets L, Verheyen E & Blust R (2004) Resistance to water pollution in natural gudgeon (< i> Gobio gobio) populations may be due to genetic adaptation. Aquatic toxicology, 67(2), 155-165 (résumé).
  • Zapata A (1983) Lymphoid organs of teleost fish. III. Splenic lymphoid tissue of Rutilus rutilus and Gobio gobio. Developmental & Comparative Immunology, 6(1), 87-94 (résumé)
  • Flammarion P, Migeon B, Urios S, Morfin P & Garric J (1998) Effect of methidathion on the cytochrome P-450 1A in the cyprinid fish gudgeon (Gobio gobio). Aquatic toxicology, 42(2), 93-102 (résumé).
  • Zardoya R & Doadrio I (1999) Molecular evidence on the evolutionary and biogeographical patterns of European cyprinids. Journal of Molecular Evolution, 49(2), 227-237.
  • Kennedy M & Fitzmaurice P (1972) Some aspects of the biology of gudgeon Gobio gobio (L.) in Irish waters. Journal of Fish Biology, 4(3), 425-440 (résumé)
  • Marcelle C & Thome JP (1983) Acute toxicity and bioaccumulation of lindane in gudgeon, Gobio gobio (L.). Bulletin of environmental contamination and toxicology, 31(4), 453-458 (résumé).
  • Kestemont P & Awaïss A (1989) Larval rearing of the gudgeon, Gobio gobio L., under optimal conditions of feeding with the rotifer, Brachionus plicatilis OF Müller. Aquaculture, 83(3), 305-318 (http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/0044848689900422 résumé]).
  • Kosswig C (1955) Zoogeography of the near East. Systematic Biology, 4(2), 49-73 (résumé).