Gougnies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gougnies
l’église Saint-Remi
l’église Saint-Remi
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut
Arrondissement Charleroi
Commune Gerpinnes
Code postal 6280
Zone téléphonique 071
Démographie
Gentilé Gougnacien(ne)
Population 1 037 hab. (01/01/2005)
Densité 243 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 21′ N 4° 34′ E / 50.35, 4.56750° 21′ Nord 4° 34′ Est / 50.35, 4.567  
Superficie 426 ha = 4,26 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hainaut

Voir sur la carte administrative de Hainaut
City locator 14.svg
Gougnies

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Gougnies

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Gougnies
Liens
Site officiel www.gougnies.be

Gougnies (en wallon Gougniye, Gougneye) est une section de la commune belge de Gerpinnes, située en Wallonie dans la province de Hainaut.

C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pittoresque village de 1 000 habitants bâti sur un sous-sol autrefois riche en veines de marbre Sainte-Anne et en minerai de fer, Gougnies offre par ses vestiges quelques chapitres intéressants au livre de notre histoire. Dans les sites boisés, on retrouve encore des silex taillés indiquant la présence de peuplades préhistoriques. Dans le parc du château Pirmez, se trouvent les restes de mur d'un oppidum belgo-gaulois, devenu ensuite castrum romain, puis enceinte franque au lieu dit "Château delle Motte", au milieu duquel fut construit, au XIXe siècle, le luxueux château actuel.

C'est également dans le parc du château qu'ont survécu les vestiges de la naissance de la sidérurgie du début du XIXe siècle : des bâtiments de forge, l'ancien bassin et le creuset d'un bas-fourneau formé de blocs de poudingue. À côté des gisements de minerai de fer, le sous-sol de Gougnies renferme aussi le marbre Sainte-Anne sous forme de veines de 10 à 15 mètres. De l'exploitation de ce marbre née en 1860, il ne reste aujourd'hui que les terrils réexploités et vendus aux Hollandais pour consolider les digues de la Mer du Nord. Sur l'ancien chemin de Walcourt, une chapelle sculptée représente Sainte Rolende couronnée et l'érable sur lequel le serviteur serait monté pour chercher asile. Cette chapelle, qui existait à cet endroit dès le début du XIVe siècle, fut érigée par un religieux de l'ermitage.

Ancien château de Gougnies démoli en 1906

Folklore[modifier | modifier le code]

Empreint de ce passé, l'esprit villageois reste profondément accroché aux traditions. La Compagnie royale Sainte-Rolende de Gougnies, composée d'environ 200 marcheurs, confirme l'attachement des générations aux coutumes locales. La Prise du Drapeau, le lundi de Pentecôte à 9 heures en est la plus belle prestation et ne laisse indifférent aucun ami du folklore.

Témoin de l'histoire, le vieux terroir de Gougnies vit intensément autour de son clocher et chaque année, fin septembre, vibre d'une grande fête villageoise au cours de laquelle la bière La Gougnies, brassée pour l'occasion, coule à flots.

Lien externe[modifier | modifier le code]