Gouffre des Trois Ponts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gouffre des Trois Ponts
Image illustrative de l'article Gouffre des Trois Ponts
La chute d'eau du gouffre.
Coordonnées 34° 10′ 24″ N 35° 52′ 13″ E / 34.17343, 35.8703734° 10′ 24″ Nord 35° 52′ 13″ Est / 34.17343, 35.87037  
Pays Drapeau du Liban Liban
Districts du Liban Batroun
Localité voisine Tannourine
Signe particulier Gouffre naturel

Géolocalisation sur la carte : Liban (relief)

(Voir situation sur carte : Liban (relief))
Gouffre des Trois Ponts

Le gouffre des Trois Ponts, ou gouffre de Baatara est un gouffre situé à Tannourine, au Liban. Lors de la fonte des neiges, une cascade de 90 m de haut s'y forme.

Gouffre[modifier | modifier le code]

Le gouffre des Trois Ponts est un gouffre de 250 m de profondeur sur 260 m de large, creusé dans le calcaire du jurassique supérieur[1].

Le gouffre possède deux formations en forme de ponts, l'une au tiers de la profondeur depuis la surface, l'autre aux deux-tiers. Depuis la rive opposée du gouffre, ces deux formations donnent l'impression, avec la partie supérieure, de constituer trois ponts.

Cascade[modifier | modifier le code]

Au printemps et en été, lors de la fonte des neiges, l'oued Baatara accède jusqu'au rebord du gouffre et forme une cascade de 90 m de hauteur qui tombe derrière les trois ponts, avant de s'infiltrer dans les 250 m de profondeur du gouffre.

En 1988, un test à la teinture fluorescente à montré que l'eau du gouffre réémerge 13 h plus tard à la source de Dalleh, près du village de Mgharet al-Ghaouaghir, 6 km au nord-ouest et 860 m plus bas[1],[2],[3].

Historique[modifier | modifier le code]

Le gouffre a été découvert en 1952 par le spéléologue français Henri Coiffait[4]. La chute d'eau et la doline l'accompagnant ont été cartographiées dans les années 1980 par le spéléo-club du Liban[5].

Accès[modifier | modifier le code]

Le gouffre est situé sur la Lebanon Mountain Trail[6].

Le gouffre est accessible à cinq minutes du village de Balaa, sur la route entre Laklouk et Tannourine.

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Balaa Pothole Lebanon », Tourism Lebanon
  2. « Ballouh Baatura, or The Three Bridges Chasm in Balaa », discoverlebanon.com
  3. (en) Terry Carter, Lara Dunston et Andrew Humphreys, Syria & Lebanon, Lonely Planet,‎ 2004 (ISBN 978-1864503333), p. 291
  4. « Baatara Gorge – the Waterfall that Drops into a Cave », kuriositas.com
  5. « Baatara Pothole », Heather Travels
  6. [PDF] « The Lebanon Mountain Trail Project », United States Agency for International Development,‎ 10 juin 2008