Gottschalk d'Orbais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gottschalk.

Gottschalk d'Orbais, également appelé Godescalcus ou Godescalc, est un théologien franc, mort vers 868.

Gottschalk est fils d'un comte saxon. Enfant, il est donné par son père comme oblat à l’abbaye de Fulda. Devenu adulte, il ne veut pas devenir moine, mais le supérieur du monastère, Raban Maur, l’y contraint.

En 829, on l'autorise à quitter le monastère, et il part au monastère d'Orbais, où il est ordonné prêtre.

Rapidement, il se met à prêcher une doctrine assez extrémiste concernant la prédestination, croyance selon laquelle Dieu a déterminé par avance les hommes qui seront sauvés, et ceux qui sont condamnés. Ses théories, fondées sur la pensée de saint Augustin, rencontrent un grand succès, notamment en Italie.

Son ancien supérieur, Raban Maur, et d'autres théologiens, s'opposent à ses thèses, et œuvrent à le faire condamner. Pendant un synode à l’abbaye Saint-Alban devant Mayence il est ainsi condamné en 848, puis en 849 pour hérésie, et emprisonné au monastère de Hautvillers, après avoir été déchu de son ministère de prêtre.

Le nom Gottschalk signifie « serviteur de Dieu ».

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]